De blog à blog: celui de Francis Néri de Résistance Républicaine en alsace

Publié le 9 Octobre 2010

Un article venant du blog de Francis Néri qui est responsable Résistance Républicaine pour l'Alsace : http://semanticien.blogspirit.com/archive/2010/10/05/envahisseurs.html

 

(...) ils ont des yeux et ne voient point" à faire prendre conscience à nos concitoyens, de toutes confessions et nationalités ici en France, à nos amis Européens, (pour commencer) que: Pour jouir des libertés dont nous disposons actuellement, acquises "durement" au prix du sacrifice de sa personne, nos ancêtres, nos Anciens, n'ayant pas l'instruction et les connaissances de maintenant, n'ont pas hésité depuis la nuit des temps à se battre contre "l'obscurantisme sous toutes ses formes" cherchant à nuire à nos sociétés libres, ou l'homme dans sa dignité reste tête haute devant son destin... et non inclinée vers un tapis devant le tyran d'un « dieu sanguinaire et complètement absurde ».

Le danger est à nos portes, dans nos maisons (et pour certaines personnes dans leurs "ventres")! Quel prix devrons-nous payer devant ce qui se prépare? Nous le savons mais refusons de l'admettre. Ces "envahisseurs" n'ayant qu'un objectif, nous asservir dans le sang et par le sang (bien que de beaux parleurs s'en défendent) sans aucune pitié.

Ce n'est pas avec nos règles HUMANISME, structure majestueuse de notre culture occidentale que nous les arrêterons. Les pancartes brandies à bout de bras sont pour « eux » tout aussi à craindre que les accords d'Evian. Ils n'en ont que faire... l'actualité nous montre journalièrement les atrocités perpétrées aux quatre coins du globe par des « innocents incultes » au nom de ce dieu sanguinaire, inhumain par ses paroles et l'endoctrinement de ses tueurs « kamikazes »...

Chez eux, la vie d'un homme ne vaut pas plus que celle d'un mouton, une fin identique leur est réservée : la vie de l'homme pour satisfaire « Allah » s'il lui a désobéi, la vie de l'animal pour assouvir la faim du barbare après son œuvre de cruauté dans la plupart des cas.

Je suis dans l'expectative et prêt à en « découdre » « définitivement sur notre sol » pour nous libérer du « joug » sous toutes ses formes que nous imposent ces indésirables ENVAHISSEURS.

Nos élus ne sont que des marionnettes aux mains de ces gens-là. L'argent étant le sang du diable, ils n'attendent que la fin du mois sans se soucier un instant du tous les jours de leurs concitoyens...

 Gérard GABIER

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

jp 11/10/2010 22:31



Merci pour votre petit mot, Gérard.  Désolé pour ce post un peu dur. Mon quartier est en train de changer depuis peu et cela me rend inquiet. Kebabs et boucheries halals s'ouvrent
progressivement. A chaque fois que je sors dans la rue, je croise une, 2 voir 3 femmes voilées à coup sur alors qu'il n'y en avait pas  il y a encore 4 ou 5 ans. Pendant le ramadan cet été,
plusieurs hommes se sont promenés en djelaba, je n''avais jamais vu ça. A ce train la, dans quelques années, j'y serai comme un étranger. c'est sure. Etranger dans son propre quartier, dans mon
propre pays, vous vous rendez compte.


 J'ai vu sur RL qu'il y a un tract Non au halal à distribuer. Ce que je compte faire en masse. Il y a cependant 2 pages et ce n'est pas facile à gérer. 1 page aurait peut-être suffit pour
faire pratique et efficace



Gérard Brazon 14/10/2010 00:14



Tous nos quartiers changent. C'est terrible.



muller marie-claire 11/10/2010 20:24



Silure le 9 oct 2010 à 22:13



Bonsoir.


Je voulais citer, en ayant pris soin de taire le nom de son auteur ( qui n’a pas eu peur d’en signer sa missive), ce qui va suivre.


C’est finement tourné, sarcastique à souhait, d’une implacable vérité et d’une effrayante nécessité à publier tous azimuts.


Voici:


[i]Lettre ouverte en réponse au Président du MRAP


Monsieur,


Vous avez organisé récemment, en tant que président du MRAP, un colloque à l’Assemblée nationale intitulé “Du racisme anti-arabe à l’islamophobie”.
Vous y avez dénoncé, en France, « les mosquées souillées, les discriminations à l’emploi et au logement, les appels au meurtre, les violences et agressions à l’endroit des populations et des
lieux de culte musulmans.
Vous avez montré du doigt l’impunité dont bénéficient les auteurs de ces délits, appelant à “un réveil de l’opinion publique”, un sursaut des institutions (Police, Justice, Éducation nationale,
etc.), une mobilisation des grandes consciences intellectuelles.


Vous avez raison ! De plus en plus de Français sont racistes. De plus en plus en ont par-dessus la tête de ce qu’ils appellent (à tort) l’invasion islamo-maghrébine. De cet afflux de
populations inassimilables qu’ils croient (à tort) être le ressort principal de la délinquance et de la criminalité. De plus en plus sont épouvantés (à tort) par l’afflux de populations qui,
ayant chassé l’occupant raciste des territoires qu’il exploitait, ont rendu ces terres à l’heureux état de nature mais sont contraintes de chercher, auprès de l’ancien colonisateur raciste, les
remèdes à la misère provoquée par la décolonisation.


De plus en plus de racistes ont (à tort) des idées de violence en entendant sur les radios les poésies du groupe afro-maghrébin Sniper qui chante, par exemple : « La France nous ronge, le seul
moyen de se faire entendre est de brûler des voitures. La France est une garce. On nique la France. »


Oui, Monsieur Aounit, la triste vérité est là : les racistes n’entendent rien à la rude poésie des cités et ils en ont par-dessus la tête d’entendre des “hexagonoïdes” chanter qu’ils niquent la
France, et qu’ils baisent leurs mères.


C’est sûr qu’il y a quelque racisme à ne pas accepter ces coutumes de baiser notre mère et de niquer notre pays, mais c’est ainsi, Monsieur Aounit : les racistes ne sont pas tolérants.
Et ils ont tort. Vous avez raison !


Mais comment ces petits blancs arriérés seraient-ils assez évolués, ouverts, libéraux et modernes pour accepter que des populations qu’ils ont accueillies, nourries, soignées et enseignées leur
crachent leur haine et leur mépris à la figure ?


Vous faites bien de dénoncer ce racisme-là en France dans la Chambre des députés de cette République qui vous a fait tant de mal.. La dignité de l’endroit ajoute à la force de votre
réquisitoire. Mais vous feriez mieux encore en allant le prononcer là-bas, au bled.


C’est sur place, chez eux, alors qu’ils sont encore libres, qu’il faut alerter les milliers d’Afro-musulmans et d’islamo-maghrébins qui s’apprêtent à céder au mirage du RMI, de la Sécu, des
allocs, et à basculer dans le piège affreux que leur tendent les racistes français.


Monsieur Aounit, dites-le à vos frères, à vos cousins, à vos femmes, à vos enfants, à vos voisins, à tous ceux du bled et de la brousse : la France raciste ne veut pas d’eux parce que dans son
aveuglement raciste, elle les regarde (à tort) comme des envahisseurs et des prédateurs.
Dites simplement cette sinistre vérité aux vôtres Monsieur Aounit. 


Ne les laissez pas se jeter dans la gueule du loup. Il est de votre devoir de protéger ces malheureux contre cette effrayante menace. Les laisser venir, serait se rendre coupable de
non-assistance à personnes en danger.


D’ailleurs vous-même, Monsieur Aounit, vous et tous ceux qui comme vous, êtes condamnés à vivre dans cet abominable pays raciste, n’hésitez pas : brisez vos chaînes, secouez la poussière de vos
sandales et quittez cet enfer.


Ne faites pas plus longtemps aux racistes le cadeau de votre enrichissante présence.


Ne soyez plus le gibier de ces chasseurs impitoyables qui attaquent vos mères dans le métro, violent vos filles dans les caves, pillent vos supermarchés, brûlent vos voitures dans vos cités,
vendent de la drogue à vos enfants. Ne leur laissez aucun homme à discriminer, aucune femme à insulter, aucun enfant à battre, aucune mosquée à souiller.


N’hésitez pas : vengez toutes ces années de terreur, de souffrance, d’humiliation, d’exploitation qu’ils vous ont été infligées : privez-les de la chance que vous représentez.


Et puis, pourquoi vous gêner ? En partant, emmenez vos amis. Les grandes consciences intellectuelles, les militants immigrationnistes, les journalistes amis, les dirigeants socialistes,
communistes, trotskistes et autres.


D’abord cela leur épargnera l’insupportable peine de vivre sans vous, ensuite cela privera la France raciste de la formidable force intellectuelle qui fait son rayonnement dans le monde entier.
 Ils seront bien punis, les racistes !


Songez-y, Monsieur Aounit : ils auront l’air de quoi les Le Pen, les Gollnisch, les militants du FN et les électeurs de tout ce monde quand, le dernier bateau ayant franchi la ligne d’horizon,
l’ultime avion s’étant évanoui dans l’azur, la dernière camionnette étant passée de l’autre côté de la frontière, ils découvriront qu’ils sont désormais entre eux ?
Entre racistes.
Tous seuls.
Ah, on voudrait voir ça ! Rien que pour le plaisir.[/i]


Alors Aounit A EU DROIT LUI à son colloque à l'ASSEMBLEE NATIONALE?????Si ça n'est pas un signe qu'on nous préfére l'envahisseur,je me demande alors pourquoi le débat proposé sur l'islamisation
de la France n'a pas été accepté?? 


 




jp 10/10/2010 20:18



J'ai dit que mon post était provocateur et je m'en suis excusé. J'ai dit que j'en avais assez des révoltés virtuels du net et que j'en faisais parti.


 



Gérard Brazon 11/10/2010 21:45



Pas de soucis JP! Nous en sommes tous là et c'est pourquoi je suis à Résistance Républicaine afin de participer à la résistance en attendant l'émergence d'un Geert Wilders français! De toutes
façons ne rien faire et attendre ne pourra que nous entraîner vers l'abîme. Rejoignez-nous à Résistance Républicaine. cette jeune association en à peine 4 mois, à fait plus pour la lutte contre
l'islamisation que le FN en 30 ans! Merci de votre fidélité! Gérard



gabier 10/10/2010 18:46



Ma réponse à 2 questions :


 


- « on fait quoi ? ».


Il y a 40 années déjà, ils ont beaucoup d’avance…


 


ü D’abord étudions la situation que nous subissons depuis ce temps. Recherchons les « piliers » (sous toutes leurs formes) qui
structurent au 1er comme au 2e degré celle-ci (la situation).


ü Ensuite prenons en compte les quarante années passées qui ont « accouchées » de ces
« ENVAHISSEURS » !


ü Effectuons une « introspection » profonde et précise, parcimonieuse des - vecteurs/secteurs - économiques, sociaux, politiques et
religieux, qui pour l’essentiel entrent « en jeu » dans le champ européen après celui de notre Pays en priorité.


ü Nous interpréterons numériquement les synthèses obtenues, par classifications,


 


A.    Importance catégorielle, interpénatribilité d’intérêts parfois d’apparences opposées,


B.    Actions omnidirectionnelles étudiées à buts immédiats,


C.     Objectifs cognitifs dans l’impact humano-social,


 


Informerons « à juste titre, objectivement et subjectivement nos Adhérents, Sympathisants, Amis et
« autres »


  


 


-« Ou est le plan d’action ? »


 


ü Monsieur J.P.,


 


Permettez-moi, pour notre droit à la réussite de notre COMBÂT à vous inviter à nos
réflexions privées, en locales et au plan national très bientôt. Le moment venu les plus hauts dirigeants de RESISTANCE REPUBLICAINE décideront d’en publier à raison notre plan
d’action.


 


Gérard GABIER


RR67



Gérard Brazon 11/10/2010 21:53



C'est ce que je viens de répondre à JP! Résistance Républicaine n'a que 4 mois! Déjà beaucoup d'actions derrière elle! RR commence à gêner les biens pensants! C'est bon signe!



jp 10/10/2010 14:05



D'accord, mais après avoir dit cela, on fait quoi ? ou est le plan d'actions ?  Personnelement, j'attends un Geert Wilders ou en Oskar Freysinger français. Si vous en connaissez un ou
si vous en avez vu un, n'hésitez par à le médiatiser parceque tout passera par la. On peut se révolter, on peut hurler sur le net pendant des semaines, pendant des mois (moi le premier), il
ne me semble pas que les choses avancent concrètement. Pendant ce temps la, les autres en face avancent inéxorablement.  Désolé pour ce post provocateur, mais j'en ai assez des révoltés
VIRTUELS du net dont je fais parti.