De l’intérêt pour les dictateurs de piller leurs pays - par Sultana Cora

Publié le 17 Juin 2011

par Sultana Cora

De l’intérêt pour les dictateurs de piller leurs pays et d'accumuler des fortunes: car  le jour où une armée de fauchés vient les attaquer pour les virer, c'est le nerf de la guerre, si bien nommé, qui fait toute la différence!

A la fin de la seconde guerre mondiale, les comités de résistance, comités de machins et de trucs, et surtout les comités communistes (qui s’étaient refait  une virginité  pour mieux s'occuper du pays en  suivant à la lettre les ordres de Moscou), ont choisis la sécu au lieu d'une armée.

 Ils ont dû alors s’abriter sous le parapluie de l'Oncle Sam, alors qu'ils passaient leur temps à le vomir! Mais cela ne gênait pas le premier ministre d'alors d'allait mendier, tous les mois ou presque, la paie de ses fonctionnaires, qui de leurs cotés taguaient tous les murs du pays de "US GO HOME".

C'est à ce moment qu'ils ont remis le pays entre les mains de la première puissance étrangère qui se présenterait, à défaut d'armée, avec un gros chèque signé , par exemple "finance islamique". Mais rassurez vous, ils n'ont pas acheté la France. Ils ont seulement prêté de l'argent, mais bien sur, avec de solides garanties, pas du blabla. De l'or par exemple, et puis surtout, des garanties que leur religion des milles et une nuits bénéficierait de toute la bienveillance requise, et j'en passe et des pires, du genre "vous savez ce petit pays de merde qui empêche le monde - vert - de vivre en paix et de se développer"! Et tout ceci, seulement pour que les dirigeants les plus ineptes qui se sont succédés depuis cette époque, puissent continuer à payer les susdits fonctionnaires et combler les gouffres de la susdite sécu!

VIVE LA FRANCE! Nous vivons vraiment une époque formidablement instructive!

Sultana Cora

 

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article