De mieux en mieux : raflés en plein Paris parce qu’ils ressemblaient à des chrétiens.

Publié le 23 Juin 2014

Une « maman pas contente » adresse ce témoignage à L’Observatoire de la christianophobie :

« Un petit mot pour vous faire part de ce qui est arrivé à un de mes enfants, majeur depuis peu, et qui semble relever d’une action christianophobe de la part des forces de l’ordre parisienne. Mon fils était à Paris avec un ami. Ils en ont profité pour se promener. Ils étaient en train de discuter tranquillement assis vers un monument prisé par les touristes lorsqu’un policier est venu leur dire de le suivre. Très surpris, ils lui ont demandé pourquoi, présentant leurs papiers, et pas de réponse. Ils ont été embarqués avec une personne qui comprenant l’absurdité de la situation s’était mis à les filmer ! Avant de monter dans le fourgon, on leur a confisqué leurs papiers et ils ont été emmenés au commissariat. Mis en cellule avec d’autres personnes, hommes et femmes d’âges différents, arrêtées comme eux sans motif, ils ont patienté des heures. Leurs identités ont finalement été relevées toujours sans explication. Un seul représentant des forces de l’ordre a fini par leur dire qu’ils ressemblaient à des chrétiens. Ils ont été relâchés bien après divers délinquants, arrêtés avant eux, relâchés avant eux. Mon fils et son ami avaient des sacs à dos avec des écussons chrétiens. Ont ils pu attirer l’attention ? Quoi qu’il en soit, une des personnes arrêtées comme eux et qu’ils ont rencontrée en cellule leur a conseillés de porter plainte via les avocats de La Manif pour Tous qui traitent de ces très nombreux cas d’arrestations arbitraires relevés dans toute la France depuis les débuts de La Manif pour Tous et qui ont surpris les instances judiciaires européennes au point qu’elles s’inquiètent de ces arrestations politiques. Voilà juste un témoignage pour indiquer qu’aujourd’hui en France être habillé classique, avoir les cheveux courts et des écussons chrétiens font de vous des gens susceptibles d’être arrêtés. »

Imaginez le scandale que provoquerait une arrestation pour cause de judaïsme ou d’homosexualité… Ouf, il ne s’agit que de chrétiens, pas de quoi faire la Une des médias bien-pensants.

Nouvelles de France

Souvenons-nous de ces images choquantes que nous ne verrons sans doute jamais lorsqu'il s'agit de "jeunes en colère", "en situation difficile" issus "de banlieues populaires", de "quartier défavorisés" et autres trouvailles linguistique pour ne pas avoir à dire qu'on laisse faire quand c'est la bledailles, comme d'autres disent racailles.

Il ne faut pas stigmatiser cette richesse de la France n'est-ce pas. Et tant pis si la vraie misère se trouve dans le Cantal ou le Morvan.

Alors que fait la Police Française en ce moment. Elle est juste au bord des lignes et j'en connais qui ne sont sûrement pas à l'aise lorsqu'ils rentrent chez eux et se regardent dans la glace.

Gérard Brazon

Liberté d'expression2 (2)Liberté d'expression3 (2)-

Drapeau 03 Les lois justes sont le fondement même de l’État de droit.

 

Pour autant que la loi remplisse sa fonction au service de la justice, elle mérite le respect et l’obéissance des citoyens. Mais lorsque la loi cautionne ou engendre elle-même l’injustice, elle mérite leur mépris et leur désobéissance.

La légalité des dispositions de la loi ne suffit pas à fonder leur légitimité.

L’obéissance à la loi ne dégage pas le citoyen de sa responsabilité.

 

La démocratie exige des citoyens responsables et non pas des citoyens disciplinés.

Celui qui se soumet à une loi injuste porte une part de la responsabilité de cette injustice.

Ce qui fait l’injustice, ce n’est pas tant la loi injuste que l’obéissance à la loi injuste. Dès lors, pour dénoncer et combattre l’injustice engendrée par la violation du droit, pour lutter contre l’injustice de la loi, il est nécessaire de désobéir à la loi.

Celui qui refuse d’obéir est un dissident, il n’est pas un délinquant.

Il ne se désolidarise pas de la collectivité politique à laquelle il appartient : il ne refuse pas d’être solidaire, il refuse d’être complice.

Source: IRNC

************

L'idée de la résistance à une loi injuste a existé bien avant le xixe siècle. On peut la faire remonter à la jus resistendi(« droit de résistance ») du droit romain1 et on peut dire que La Boétie, dès le xvie siècle, a démontré l'efficacité du procédé. Il montre dans le Discours de la servitude volontaire que le pouvoir d'un État repose entièrement sur la coopération de la population. Ainsi, dès l'instant où la population refuse d'obéir, l'État n'a plus de pouvoir. Un peuple peut donc résister sans violence par la désobéissance et provoquer l'effondrement d'un État illégitime, car, disait-il, le pouvoir le plus féroce tire toute sa puissance de son peuple. Encore faut-il une prise de conscience générale et le courage des premiers militants pour que ce principe puisse être efficace. C'est principalement Gandhi en Inde, Martin Luther King aux États-Unis, Mandela en Afrique du Sud, les Grands-Mères de la Place de Mai en Argentine et la contestation du pouvoir soviétique dans les années 1980 qui en ont montré l'efficacité.

Source Wikipédia

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

lombard 24/06/2014 16:25


bonjour


les français n'ont que ce quils méritent! marine aurait du avoir 35 a 40 % au derniere election européenne !!résultat sans alliance ,nous avons encore perdu 5 ans! ce temps raté va nous couter
très chere !!les pro mondialistes destructeur des nations vont se défouler ,la regionalisation de la france va aller créchendo seul moyen efficace pour bloquer marine si elle arrive aux affaires
nationales en 2017 !!donc pour en revenir a cet article ,ce type d'arrestations arbitraires vont aller eux aussi crechendo......

aupied 24/06/2014 13:42


Honteux , quand nous sommes français et Chrétiens , il ne fait pas bon se promener sur les Champs Elysée ou ailleurs , c'est a croire que nous ne sommes bons qu'a payez tout ces assistés
etrangers , vous dites porter plainte ok , mais va t-on prendre votre plainte en considération ? 

Polux 24/06/2014 10:06


Ne sommes nous pas dans le délit de faciès inversé ?

Epicure 23/06/2014 21:52


Il faut porter plainte et coincer le Procureur... en faisant suivre immédiatement la plainte à l"Europe (La Haye) pour une fois quelle peut servir à quelque chose?


Bien sûr il vaut mieux être fortuné car là aucun "Courageux Avocats défenseur de la Veuve et l'Orphelin" ne bossera pour des nèfles!!!!