De quel islam parle-t-on ? Où est le pays d'islam où règne la liberté, l'amour et la tolérance ?

Publié le 24 Juin 2014

Ecoutez nos médias lorsqu'ils parlent de l'islam. Entendez les propos lénifiant à la Nicolas Domenach affirmant que le livre le Coran est un livre d'amour où il ne voit aucune monstruosité et que c'est Eric Zemmour qui délire ainsi que tous ceux qui crient au danger de cette religion par essence totalitaire tout simplement parce qu'elle n'est pas seulement une religion mais une dictature exercée par des hommes planqués derrière un dieu sanguinaire sur la base d'un homme qui s'est déclaré prophète.

Voici un article paru sur Dreuz-info. 

Les images qui suivent, la vidéo nous montre que ce qu'est en réalité l'islam quand celui est majoritaire. Alors tous ces braves gens s'ébaudissent sur les imams sympathiques, les discours du recteur de la mosquée de Paris Boubaker ! Mais que pensent-ils de ces meurtres commis au nom de l'islam, au nom de leur prophète, au nom de leur dieu ? Ils ne pensent plus, ils ne pensent pas, car c'est ces gens-là, on ne pense plus depuis le premier jour où ils ont commencé à apprendre le Coran par cœur et surtout comment le faire avaler aux gentils occidentaux comme le préconise la Takkia.

Gérard Brazon 

 

Screen Shot 2014-06-21 at 07.26.52 AM

Non, ce n’est pas cela l’islam, nous répètent en chœur les apologistes de l’idéologie islamique. L’islam est une religion de sagesse, qui appelle au dialogue interconfessionnel et à la coexistence pacifique entre les peuples. Ah oui…

Dans quel pays musulman est-il pratiqué cet islam de sagesse, de paix, de tolérance, de dialogue, de respect des droits de l’Homme, de la liberté du culte ?

Au Pakistan, au Nigéria, au Soudan, en Somalie, en Libye, au Bangladesh, en Iran, en Arabie saoudite, berceau de l’islam, en Irak, en Afghanistan, aux Maldives, au Brunei, à Gaza ? Tous des modèles irréprochables en matière de respect des Droits de l’Homme selon la charia. Autant chercher une aiguille dans une botte de paille.

Lors d’une récente conférence à Washington, le Ministre de la justice saoudien, Mohammed Al Eissa, a défendu et justifié les punitions prônées par la loi d’Allah, la charia, comme la décapitation, l’amputation, la flagellation, la lapidation etc. car elles sont basées sur des textes religieux divins et ne peuvent donc être modifiées.

« L’islam sympathise avec la victime, et non avec le criminel » a ajouté le ministre farouchement pro-charia.

Il oublie, toutefois de mentionner que la divine charia prévoit des exceptions, comme par exemple dans le cas du père ou de la mère qui tue son enfant. C’est cette loi d’allah le clément et le miséricordieux que les Saoudiens veulent exporter partout dans le monde, et qui ne prévoit aucune sanction pour le « crime d’honneur ».

Un prédicateur saoudien qui a violé et torturé à mort sa fillette de cinq ans a été condamné à payer le «prix du sang» à la mère après avoir purgé une courte peine de prison. Là, je ne vois pas comment l’islam a sympathisé avec la petite victime…

6a01156fb0b420970c017c3686e59c970b

Que pensent les chantres occidentaux de l’islam, de la lapidation de cette jeune fille, punition des plus atroces, inscrite dans la loi coranique ?

Je les invite à regarder la vidéo ci-après, s’ils en ont le courage. Mais, ils vont certainement justifier cette barbarie en disant, les yeux fermés, c’est leur tradition, nous devons la respecter…

Cette malheureuse victime des islamistes de Boko Haram serait peut-être, selon ClickAfrica, l’une des jeunes écolières enlevées début avril par le groupe jihadiste islamiste Boko Haram : 

« d’après la vidéo, la jeune fille porte le vêtement islamique des jeunes filles de Chibok, kidnappées par Boko Haram. Elle est enterrée vivante, seule sa tête dépasse, pour lui permettre de respirer, avant d’être lapidée à mort. »

L’esprit occidental, bercé par les discours mensongers des Musulmans dits modérés, refuse de voir la réalité en face. Faire l’autruche pour occulter les horreurs de la loi islamique, la charia, ne protègera pas l’Occident, mais le détruira.

La charia doit être montrée dans toute son atrocité par les médias, et non occultée, comme c’est le cas actuellement. Ces médias frileux, adeptes du politiquement correct, devraient méditer cette citation d’Ayn Rand : « Nous pouvons éluder la réalité, mais la fuir, ne nous permettra pas d’échapper aux conséquences »

Une telle sauvagerie nous rappelle que l’être humain continue à ignorer les leçons du passé, à oublier que le Mal est là, bien présent. Seuls les naïfs, les idiots utiles et les négationnistes persistent à le nier.

Screen-Shot-2014-06-14-at-2.43.04-AM

© Rosaly pour Dreuz.info.

Source : « VIDEO: Devout Muslim Group Boko Haram Stones Young Girl to Death – Atlas Shrugs

Et puis aussi ces exécutions debvant des enfants pour leur donner le goût du sang.

http://www.theblaze.com/stories/2014/06/19/isis-holds-festive-public-execution-in-syria-complete-with-music-and-small-children-in-attendance-graphic/

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article