Débat avec mes amies de Ni Putes ni Soumises, qui attaquent parfois Riposte Laïque

Publié le 3 Septembre 2011

Par Elisseievna de Riposte Laïque

 

Chères copines,

Bien avant que votre association n’existât, je militais pour les droits humains et pour les droits des femmes. Bien avant que votre association n’existât, l’association dont je fais partie, le C.E.R.F., qui s’affiche haut et fort « féministe », pour la défense des femmes et des lesbiennes, contre le racisme et l’antisémitisme, montait au créneau contre les obscurantismes et contre le racisme. Nous écrivions, plusieurs années avant la pétition du « CRI », qui nous reprit mot pour mot : « ni intégrisme ni racisme » « ni voilée ni exhibée » « sexy quand je veux si je veux ». Bien avant que votre association n’existât j’étais au côté des femmes d’ex-yougoslavie croates, bosniaques, serbes, et roms, qui étaient toutes ensembles à Budapest au premier congrès Rom contre les viols et violences de guerre …

Je n’accepte pas vos leçons de laïcité et d’antiracisme, elles sont dénuées de fondement.

Sur la notion de « respect de toutes les croyances ».

Non je ne respecte pas le contenu de « toutes les croyances », je respecte « la croyance » au sens de « fait de croire », telle que l’énonce la Déclaration de 1789 « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi. ». Mais en aucun cas je ne respecte le contenu de croyances prônant la suprématie d’un groupe sur d’autre, comme le font le coran ou mein kampf, qui à cet égard se ressemblent.

Je vais vous donner un exemple parmi d’autres de cette ressemblance, telle que l’énonce un auteur musulman :

« Les juifs créent la corruption sur la terre. (…)

C’est ce que Hitler voulait dire quand il écrivait : « Depuis que les Juifs inventé le bolchevisme, ils tentent de ronger l’intégrité de la nation allemande. Nous voyons la dégénérescence al-radhiila commencer dans (les pensées) de la jeunesse allemande, où que vous vous tournez, et nous voyons sur le trône d’Al-ibaaHiyya Wal-halaa’a l’anarchie éthique monter sous forme de projection de films cinématographiques, Wal-Maraabi’ dans les quartiers pauvres éclairés de rouge, et les bars et même dans les places publiques. Comment peut-on avoir de l’espoir dans la jeunesse dans un tel état qu’elle préfère les plaisirs [ la débauche] à la patrie;? Comment peut-on attendre d’eux qu’ils sacrifient leur vie pour défendre ses institutions et ses traditions »

Il est à noter que le Coran répètait cette même vérité il y a quatorze siècles. Coran 5:64: « . Ils courent à travers la terre en faisant la corruption, mais Dieu n’aime pas les corrupteurs » Et le Coran 5:62-63:« Et tu vois beaucoup d’entre eux (juifs) se hâter dans le péché et la transgression [comme des pots de vin et de la riba (usure), etc], et manger des choses illégales. Le mal est ce qu’ils font. Pourquoi les rabbins et les érudits en religion ne leur interdisent ils pas de tenir des propos mensongers et de manger des choses illégales. Le mal est en réalité ce qu’ils font ». .

Afiif ‘Abd al-Fattah Tabbara, AI-Yahud fi al-Qur’an: tahlil ‘ilmi li-nusus al-Qur’an fi al-yahud `ala dau’ al-andath al-hadira, ma’a Bisas Ibrahim wa Yusuf wa Musa ‘alayhim al-salaam [The Jews in the Qur' an: Scientific Analysis of Qur'anic Texts concerning the Jews in the Light of Modern Events Combined with the Stories of the Prophets Abraham, Joseph and Moses, May Peace Be Upon Them], 8th ed. (Beirut: Publishing House of Knowledge for the Millions, 1980)

Sur l’assimilation des associations anti-racistes les plus connues à des mouvements anti-blancs.

Je vous répondrai en rappelant les propos tout récents de Dominique Sopo, président de SOS-racisme. Il explique clairement sa conception, selon laquelle ne peuvent être victimes de racisme que les groupes dominés, minoritaires. Cette conception est fausse : les tendances racistes existent dans tous les groupes humains, et les situations de dominations évoluent et varient selon les lieux. Les « blancs » non musulmans, non « indigènes» selon le terme des « indigènes de la république » sont aujourd’hui minoritaires dans certains quartiers et y subissent du racisme anti-blanc. Quand Dominique Sopo reconnait lui-même ce qu’il appelle «être cible » quand on est disons « blanc », mais refuse de le nommer « racisme » en raison de la distinction qu’il opère entre groupes qu’il qualifie de « minoritaire » ou de majoritaire », et de la prétendue « jurisprudence » qu’il invoque, il commet lui-même une discrimination intellectuelle abusive. Sa prétendue « jurisprudence » n’est que l’histoire de la propre discrimination commise par les associations se disant « antiracistes » envers les « blancs » victimes d’agressions racistes. Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude.

Sur la participation de Riposte laïque à des manifestations avec les identitaires, je vous répondrai en deux points.

1er point je refuse l’amalgame entre le patriotisme ou nationalisme et l’impérialisme suprématiste ou raciste : l’un peut mener à l’autre bien sûr, mais le patriotisme, la défense de l’indépendance nationale est aussi le premier élément de toute liberté d’une population, de sa liberté tout court.

2eme point, j’estime que tous les peuples, et pas seulement certains, ont droit à l’autodétermination, à la préservation d’éléments de leur « identité », pourvu que cette préservation ne se fasse pas en bafouant les droits élémentaires d’autres peuples ou de personnes. Par conséquent la demande des identitaires » de voir préserver l’identité européenne me parait à priori aussi légitime que celle de n’importe quel « peuple autochtone », que celle des canaques par exemple qui ont obtenu du fixation du corps électoral à leur bénéfice …

Je ne vois donc pas ce qui est inhumain en soi dans le fait de refuser que de nouveaux venus immigrent chez soi, sauf à imaginer que ces nouveaux venus viennent d’une terre soudainement engloutie sous les eaux ou les cendres.

En espérant vous avoir rassurées sur nos bonnes dispositions. Féministement vôtre.

Elisseievna

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article