Débat Marine Le Pen - Manuel Vall - par Gérard Brazon

Publié le 7 Décembre 2012

Hier au soir un débat Marine Le Pen Manuel Vall. Deux débatteurs, deux politiques, deux positionnements  radicalement différents! Manuel Vall n'était pas à l'aise et cela se voyait.

Gérard Brazon 2012  Son discours reprenait la même antienne sur la nécessaire immigration, la sainte obligation de l'immigration "droit-de- l'hommiste". Il fût incapable de répondre clairement sur une simple question:

Pourquoi faire venir 200 000 immigrés par an de plus si la France n'a plus les moyens de leur donner de quoi travailler, se loger, s'éduquer et vivre en France en éduquant leurs enfants dans de bonnes conditions d'intégration et de respect du pays qui les reçoit ?

La réponse de Manuel Vall n'a pas été à la hauteur. Il ne fît que des allusions sur la fille venant du père, balayant d'un revers de main méprisant les élections internes au FN, (Lorsque l'on sait celles du PS et de l'UMP, on ne peut que sourire), ce fût un mépris également sur les prises de positions de Marine Le Pen comme : le refus de l'extrèmisme, la condamnation claire de la shoah, une remise à niveau de son parti pour le débarrasser de militants qui n'avaient rien à y faire, et qui refusaient par leurs actions, et leurs prises de positions, de donner à ce parti politique les moyens de gouverner un jour.

Je ne me demande pas pourquoi ces allusions d'un temps dépassé, tant la réponse est simple et coulant de source! La dédiabolisation est en marche et le Front National est en passe de réussir son pari de devenir un parti à part entière et non entièrement à part. C'était tellement visible et par définition idiot, que c'en était pathétique de la part d'un Ministre.

Il se défaussa sur une prétendue idéologie "de la haine de l'étranger" alors même que c'était sur l'accueil des étrangers qu'il s'agissait. Il n'y avait pas de haine dans cette question, juste une inquiétude de faire venir 200 000 personnes que l'on est incapable de recevoir. La haine de l'étranger est une rhétorique, une technique de diversion, une manière de détourner la question pour la mettre sur un autre sujet qui fâche obligatoirement et clive les débats. Voilà donc le socialisme moderne!

Mais pourquoi ne pouvons-nous pas (plus?) parler dans ce pays, de l'accueil impossible désormais, de 200 000 immigrés de plus par an. Sous Nicolas Sarkozy, ce fût donc un million d'immigrés en 5 ans. Sans compter les régularisations.  Comment ne pas se poser des questions sur les conséquences d'autrant plus que cette immigration est arabo-africano-musulmane!

Comment peut-on encore accepter cette invasion dont on connaît parfaitement à l'avance les conséquences profondes sur le substrat de notre culture. Pourquoi ne pas appliquer des règles d'immigrations comme celles du Canada qui exigent des conditions précises à commencer par les moyens de vivre sans l'aide et l'assistanat des contribuables. Au Canada mais ailleurs, y compris dans les pays d'où vient l'immigration! Essayez de vous installer sans un sou, sans métier, sans projet aux Etats-Unis, dans les pays d'Asie, en Australie et en Arabie Saoudite si ce n'est pour vous faire peur! Pourquoi la France devrait-être un pays d'accueil ou l'étranger est mieux accueilli que le français! Qu'il soit de souche ou non! Pourquoi faut-il que la France accepte de prendre en charge la misère du monde? 

Bref, Manuel Vall fût ridicule dans ses réponses et il aurait mieux fallu avoir un débatteur autre que ce dogmatique socialiste qui se déguise en sociaux démocrate. Je regrette de ne pas avoir pu entendre un débat plus long sur l'économie, l'Europe, la finance, la socièté civile, la laïcité, etc.

J'ai le souvenir d'un débat entre Yves Guéno et Marine Le Pen qui eut lieu dans cette émission et franchement, ce fût d'un autre niveau, d'une autre qualité, d'une plus grande hauteur et véritablement politique. On peut ne pas partager les mêmes idées, mais se respecter et admettre l'autre, admettre le débat sans le mépris qu'a eu Manuel Vall. Il n'en sort pas grandi.

Pour conclure, je viens d'apprendre la décision du Conseil Constitutionnel interdisant à Marine Le Pen de se réprésenter aux législatives! Une honte de plus qui entache cette République des copains et des coquins! Nous ne vivons plus en démocratie depuis longtemps mais aujourd'hui, les coquins ne craignent même plus le jugement du peuple.

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

philo 08/12/2012 10:25


N'ayant pas vue cette émission, je viens de lire votre article et j'ai compris comme si je l'avais regardé. Je suis étonné que
l'on puisse encore s'étonner de la réaction de ces politicards pourris de tous bords qui ont décidé d'un commun accord de nous mener, ainsi que notre civilisation à la destruction complète et
définitive. Ce qui est aberrant, c'est que nous sommes tous responsables de notre autodestruction, dans la mesure où nous les avons élus. Personne ne peut aujourd'hui ignorer que près de 80%
des français rejettent cette immigration massive qui contribue à plomber nos finances, génère massivement de l'insécurité et tue jour après jour jusqu'à notre existence. Malgré ces refus, tous
ces pourris nous forcent à supporter ces infamies.


Jusqu’à quand ? Le peuple français est-il tellement avachi et stupide, pour rester sans réagir ? Nous en parlons et
passons à autre chose, comme une fuite lâche devant les réalités. Notre histoire est parsemée de ce genre de situations (la dernière 1940) mais malheureusement à trop tarder dans nos réactions,
ça s’est toujours terminé dans le malheur et le sang ; il semblerait qu’il en sera de même avec cette invasion de la peste verte. Il reste à savoir si la France trouvera encore suffisamment
de personnes courageuses et décidées pour se charger de cette tâche.


Il y a eu « mein kampf » il y « les écrits islamistes » ce sont les mêmes prévisions tout était clairement
écrit dans le premier et tout est clairement écrit dans le dernier. Mais qu’espérons-nous ? Un miracle, malheureusement ceux-ci n’ont lieu qu’à Lourdes et encore.


 


 

Claude Germain V 07/12/2012 19:58


Triste petite chose pathetique que ce petit vall , il n'avait en lui que la violence contenu d'un petit nazillon incapable d'un peu de discernement . Un peu bestial comme beaucoups de gens de sa
region de souche . Et dire que cette petite chose fait parti du Bildelberg .... je pense que son mental ne lui donne que le grade de Zombie aux ordres .Car lorsque l'on voit qu'il nous ressort
comme tous les traitres a la France un discourt stereotypé style UMPS , mais incapable de se comporter en politicard INSTRUIT des problemes français .... Triste et pitoyable bonhomme dhimmisé
......

riziere 07/12/2012 13:56


OK Gérard pour ce commentaire. Concernant les conseil constitutionnel. Qui y trouve t on ? Tout est dit

LA GAULOISE 07/12/2012 13:13


On ne veut plus indemniser les chomeurs , mais on continue aà entretenir les immigrés à ne rien faire ( de bon ) et à payer des allocations familiales et tout ce qui va avec : Y EN A MARRE DE CES
JEAN FOUTRE ....


n

Roger 07/12/2012 12:11


C'était avec Henri Guaino plutôt non ?


 

Dorothee13 07/12/2012 11:51


Ouf, c'est à HENIN BEAUMONT, il fallait s'y attendre, MAFIA AND CO

Epicure 07/12/2012 11:50


Dorothée, je vous compte donc parmi mon  "et quelques autres"...!!!

Dorothee13 07/12/2012 11:46


A Epicure, d'accord, ils n'ont que ce qu'ils méritent, mais en attendons, nous payons les pots cassés !

Dorothee13 07/12/2012 11:44


Interdite aux législatives, un comble, une dictature, QUE POUVONS NS FAIRE pour la soutenir ? J'ai écouter le débat, j'ai eu le même raisonnement que vous Gérard.

Epicure 07/12/2012 11:40


Si vous vous tournez vers l'Histoire, vous constatez qu'au-delà des "intérêts" et des " "projets politiques" ce sont me plus souvent  et plus puissamment la bêtise des gouvernants, (diplômés
le plus souvent incapables de réussir dans le privé) qui est responsable des grandes catastrophes sociales et politiques.
L'obstination de la masse de électuers à aller voter pour ceux qu'ils savent (à 72%...) corrompus et dont ils constattent l'incompétence; me fait aussi penser que le suffrage est une ineptie et
que les peuples (sauf MOI et quelques autres...) n'ont que ce qu'ils méritent...