Débat sur le 19 mars 1962 : Charles Lefèvre s'adresse au Sénateur du Var, Hubert Falco

Publié le 5 Novembre 2012

Charles Lefevre

 

Pour ne pas être de ceux qui ne réagissent pas, je vous invite à m'imiter et à adresser votre lettre personnelle à votre sénateur pour faire entendre votre voix.
Je me suis personnellement adressé en ces termes à Hubert FALCO, Sénateur du Var.


 Objet : Débat sur la reconnaissance du 19 mars 1962


à Hubert FALCO, Sénateur du Var

 

Monsieur le Sénateur,

A l'instar d'une majorité de nos compatriotes, je l'espère, je tiens à venir vous informer de ma totale désapprobation de voir notre Patrie reconnaître la date du 19 mars 1962 comme étant celle ayant mis fin à la guerre d'Algérie.
J'en veux pour arguments, les 534 militaires Français, source Ministère de la Défense, morts pour la France est-il précisé, de mars 1962 à juillet 1964, ainsi que des dizaines de milliers de morts Harkis, désarmés, sur une période encore plus courte, 
de milliers de Pieds-Noirs civils d'Oran et d'ailleurs en Algérie, disparus et lâchement assassinés par le peuple algérien et son armée durant les 4 mois qui suivirent l'indépendance de ce pays ainsi fêtée dans le sang de nos compatriotes.

A la lecture de ces seuls faits, il me semble inconvenant, insultant et même révoltant, d'envisager une telle adoption.
Cette seule période ayant totalisé, à elle seule et uniquement côté français, (harkis compris bien évidemment), plus de morts que celles qu'auront provoquées les 8 années de guerre qui l'auront précédée.

Aussi, c'est sur vous et votre habileté à convaincre que je compte pour défendre ardemment cette position, par respect pour nos morts, et parvenir au rejet de cette ambition née dans l'esprit de personnes qui souhaiteraient que l'Histoire soit réécrite comme ils l'entendent.

Toute autre issue qu'un rejet ne pourra conduire qu'à la division, car il est difficile d'accepter que nous pourrions être les seuls à fêter une guerre perdue.

Veuillez croire, Monsieur le Sénateur, en mes respectueuses salutations.


Charles LEFEVRE

 

 

 **********************************************************


P.S à nos lecteurs  : Il y a URGENCE  

Charles Lefevre

 

Sujet : NON au 19 MARS

URGENT :

Le Gouvernement, par ruse, vient d' avancer la date du vote au SENAT !
Ce n'est plus le 20 novembre mais le 8 novembre 2012 à 08 heures 30
Nous ne baisserons pas les bras. Compte tenu des délais maintenant très courts pour nous organiser il faut soit :
-être présent le 8 novembre 2012 devant la Préfecture des P.O. (si oui à coordonner),
-soit adresser au Préfet une motion faisant part de notre profond étonnement à ce projet, 50 ans plus tard, ainsi que la tristesse du choix de cette date qui occulte tous les morts de l' après 19 mars 1962 ( Il eût plus de morts après cette date que pendant toute la durée de la Guerre d' Algérie).

L'urgence et le peu de temps m'ont incité à vous écrire directement par ce biais électronique. Merci de bien vouloir prévenir toutes les associations ou autres individualités qui souhaiteraient nous rejoindre pour cet ultime combat.

Je suis à votre totale disposition afin que nous puissions coordonner notre mouvement dans le respect de chacun. 
L' urgence mentionnée nécessite une UNION SACREE.

Très cordialement à tous.

Jean-Claude ROSSO
Délégué 66 - Collectif NON au 19 mars 1962
04.68.59.68.79


Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire de France

Commenter cet article