Délinquance: l'impuissance de la Police du fait de celle de la justice!

Publié le 14 Avril 2012

Dormez bien braves gens, le gouvernement s'occupe de tout et même de votre sécurité! C'est promis, juré, craché! Puisqu'on vous le dit tous les jours à la télévision.

Gérard Brazon

******

République des Pyrennées

Soupçonné d'être un important maillon d'un tentaculaire trafic de stupéfiants entre la France, l'Espagne et le Maroc, Abdelatis Alaoui, 32 ans, domicilié à Pau, comparaîtra avec 22 autres protagonistes à partir de ce matin devant la juridiction interrégionale spécialisée de la 7e chambre du tribunal de grande instance de Marseille. Me Thierry Sagardoytho assurera sa défense.

Entre 2008 et 2009, plusieurs tonnes de résine de cannabis auraient été écoulées à Toulouse, Saint-Brieuc, Rennes, Tarbes et Pau. Un franco-marocain de 37 ans Rachid Brahmi, en fuite au Maroc, est soupçonné d'être le cerveau de ce gigantesque trafic démantelé, à l'issue d'une enquête menée pendant plus d'un an par la direction interrégionale de la police judiciaire de Marseille. Celui-ci aurait fait l'objet d'un contrôle dans son pays natal au début de l'année 2008 avec deux autres individus. En dépit de la coquette somme de 1 500 000 € en espèces trouvés en sa possession, il a été relâché faute de preuve !

Abdelatis Alaoui, son correspondant palois a été localisé grâce à des écoutes téléphoniques. S'il communiquait la plupart du temps en langage codé, celui-ci a été identifié par le biais d'une conversation téléphonique au cours de laquelle il a raconté à son interlocuteur qu'il était convoqué au commissariat de Tarbes pour une affaire de violences. Les policiers marseillais l'y attendaient. C'était le 11 juin 2009. Le trafiquant présumé a toujours nié toute implication dans ce trafic. Il a même réclamé une expertise vocale pour le démontrer. Mais les expertises ont révélé que c'était bien lui qui entretenait ces conversations téléphoniques. L'enquête aurait permis d'établir que le chaînon palois traitait directement avec « le big boss ». Que celui-ci l'approvisionnait en quantité importante de drogue en fonction de la demande. Un business très fructueux si l'on en croit le contenu d'une conversation dans laquelle, Abdelatis Alaoui se félicite « de solder toutes ces dettes auprès de Rachid Brahmi, deux mois avant d'être arrêté. Il a été mis en examen pour importation en bande organisée de produits stupéfiants et association de malfaiteurs.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

Marie-claire Muller 15/04/2012 17:10


Des évangéliques d’extrême-droite ? Est-il concevable de voter pour Marine Le Pen ?


Ce sujet pouvait faire sourire il y a quelques années, tant il était rare de rencontrer un chrétien évangélique s’affichant ouvertement «d’extrême-droite», ou affirmant qu’il voterait
pour le candidat du Front National.


Mais voilà qu’aujourd’hui, selon un récent sondage réalisé par l’IFOP et analysé par l’hebdomadaire Réforme : 48,5 % des protestants interrogés «se déclarent prêts à voter pour un candidat de
droite ou d’extrême droite», et «de façon plus précise, on observe, entre 2007 et 2012, une sensible augmentation du soutien aux candidats du Front national» (1). Un sondage qui reflète un
sentiment qui remonte du terrain. En effet, de plus en plus de chrétiens évangéliques osent briser le tabou et déclarer que Marine Le Pen est la seule candidate qui tienne la route.


D’ailleurs, un pasteur pentecôtiste, qui souhaite rester discret, m’a écrit ceci il y a quelques jours : «Dans mon parcours de pasteur, j’ai constaté ces derniers temps une véritable attraction
concernant le vote FN de la part des membres de nos églises. De plus en plus, la parole se libère… une ancienne élue communiste de ma région, ayant de très haute responsabilité à la CGT estime,
de concert avec son mari, également chrétien engagé, devoir voter FN en désespoir de cause. J’ai remarqué aussi que beaucoup de jeunes se sentent plus que concernés par le discours de Marine Le
Pen et font part, en aparté, de leur vote FN. Enfin, un couple de profession libérale de très haut niveau et engagé dans l’œuvre de Dieu ne cache plus du tout leur vote FN et l’assume, tout en
restant prudent dans nos milieux. Bref, de tout âge, de tout horizon socio-culturel, de toute formation et de toute origine, le vote FN chez les évangéliques prend des proportions très
importantes et devient une réalité, même si tout le monde n’ose pas se l’avouer… Etonnant !».


Comment expliquer ce phénomène ? Faut-il traduire ce choix politique comme le reflet d’un extrémisme religieux ?


Tout d’abord, ces évangéliques que ce pasteur connaît et bien d’autres, que j’ai pu rencontrer par-ci par-là, appartiennent à différentes dénominations et ne m’ont pas paru plus «extrémistes» que
les autres sur le plan spirituel. Par conséquent, il ne me semble pas pertinent, et encore moins justifié, d’établir un lien entre ce choix politique et une radicalisation de la foi.


En revanche, leur démarche s’inscrit généralement dans un sentiment de «ras-le-bol» sur au moins deux points bien précis :


Premièrement, ces évangéliques qui ont décidé de voter pour Marine Le Pen, dénoncent bien souvent «le grand cirque politique». Et selon eux, en cette période de campagne, la fête bat son plein !
Le choix de Marine Le Pen serait donc, avant toute chose, l’expression d’une aversion assez forte à l’encontre de ces candidats de gauche ou de droite qui usent de démagogie et de «promesses en
l’air» sans parvenir à convaincre et plus encore à rassurer en ces temps de crise. La nouvelle tête d’affiche du FN leur apparait alors comme le seul espoir de changement face à la menace d’une
lente descente aux enfers, notamment sur le plan économique. Autrement dit, la première cause de ce choix politique serait la crise économique et financière et non un quelconque motif religieux.


Deuxièmement, ces évangéliques ne cachent pas leur «ras-le-bol» au sujet de la mutation sociétale causée par l’immigration et la montée de l’islam. Et il me semble intéressant de regarder ce
phénomène à travers le prisme du rapport annuel de La Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH). Selon ce rapport (2) qui vient de paraître : 55% des personnes interrogées
estiment que «aujourd’hui en France, on ne se sent plus chez soi comme avant», 51% pensent que les musulmans forment un groupe à part dans la société française (plus 6 points par rapport à 2009),
59% des personnes interrogées estiment qu’il y a trop d’immigrés en France (plus 12 points par rapport à 2009), et 70% estiment que de nombreux immigrés viennent en France uniquement pour
profiter de la protection sociale (plus 8 points par rapport à 2009). Pour ces évangéliques, seule Marine Le Pen pourra apporter une réponse à ce malaise social en «osant prendre certaines
mesures».


(…)


Paul OHLOTT © Actu-chretienne.net

Marie-claire Muller 14/04/2012 16:32


Nouveau sondage en ligne pour les Présidentielles 2012



A l'heure actuelle, pour qui voteriez vous en mai 2012?




Marine LE PEN (33%, 18 086 Votes)

François HOLLANDE (21%, 11 566 Votes)

Nicolas SARKOZY (20%, 10 852 Votes)

Jean-Luc MELENCHON (17%, 9 336 Votes)

François BAYROU (4%, 2 194 Votes)

Nicolas DUPONT AIGNAN (2%, 890 Votes)

Eva JOLY (1%, 682 Votes)

Philippe POUTOUX (1%, 419 Votes)

Jacques CHEMINADE (1%, 411 Votes)

Nathalie ARTHAUD (0%, 128 Votes)



Total Voters: 54 566