Depardieu, encore un homme libre...

Publié le 20 Décembre 2012

Par Minurne

Souvenir, souvenir ! Vous souvient-il que Nicolas Sakozy avait proposé que les étrangers tueurs de flics qui ayant acquis la nationalité française étaient condamnés pour meurtre, soient déchus de la nationalité française et renvoyés dans le pays de leur première nationalité?

La gauche, soulevée d'indignation, avait violemment réagi, sa presse avait titré "Vichy is back", "La République en danger !".

 

C'était la double peine, ces pauvres immigrés criminels déjà cruellement punis par la prison française allaient souffrir encore plus en prison dans leur pays, peut-être même être exécutés s'ils étaient récidivistes et recherchés pour avoir commis un meurtre dans leur pays d'origine, certains d'entre eux pratiquant toujours la peine de mort.

 

 

La très stupide proposition du député PS Yann Galut de retirer sa nationalité française au très français Depardieu a été applaudie par le PS, reprise en boucle par les journaux, les hebdos et les télés à la botte de l'Elysée. Vichy est donc de retour, rien que de normal, le gouvernement de Vichy n'était-il pas composé pour l'essentiel de socialistes qui ne devinrent ex-socialistes qu'à partir de 1944 ?

 

Or, Depardieu le rappelle dans sa lettre au Premier ministre : il n'a ni tué, ni volé, ni violé en tournante, la République ne peut l'accuser de rien, sinon il devrait être convoqué par un tribunal. On ne peut que lui reprocher de boire de temps en temps un peu trop, défaut bien français, et de refuser un système fiscal devenu oppressif et politisé.

 

 

Le gouvernement ayant ouvert la chasse aux riches, demande maintenant aux pays voisins un "droit de poursuite" comme celui qui autorise le chasseur à pénétrer sur la propriété d'autrui pour y achever un animal blessé. Peut-on reprocher aux victimes des idéologues marxistes de fuir ?

LES USA, NOUVEAU MODELE DE LA GÔCHE !

Un autre député PS a dit que si Depardieu vivait aux Etats-Unis, il aurait eu à payer le différentiel fiscal entre les USA et le pays d'accueil. Ce qui prouve une fois de plus que non seulement les élus socialistes sont stupides, mais que de plus ils sont ignorants.

 

Stupide, parce que c'est tout de même fort de café que de reprocher à Depardieu d'être en infraction avec la loi américaine. On pourrait le reprocher à Yannick Noah, l'évadé fiscal idole des Français et du PS qui préfère vivre et payer des impôts aux Etats-Unis qu'en France, et qui, lui, est un véritable criminel fiscal qui doit quelques centaines de milliers d'euros au fisc français.

 

Ignorant, parce que ce député devrait savoir que la pression fiscale aux Etats-Unis (avec des variations selon les Etats), que ce soit sur les entreprises ou les particuliers, est la moitié de ce qu'elle est en France et personne n'y éprouve le besoin de fuir ce pays qui a nos yeux est presqu'un paradis fiscal.

DELOCALISATION OUTRE QUIEVRAIN

Depardieu aurait environ 80 salariés dans ses diverses entreprises, veut-on qu'à force de l'insulter il décide de les fermer et de licencier pour en recréer en Belgique ? C'est ce qu'espèrent les Belges, et c'est la raison pour laquelle leurs journaux sont si goguenards avec le gouvernement français et le maire de Néchain si joyeux.

 

Une revue bimestrielle belge, Politique, pose les bonnes questions : "Chacun étant occupé à se refaire la cerise morale sur le dos du nouvel ennemi public, un certain nombre de questions sont restées sans réponse."

 

Premièrement, un bon impôt est celui qui rapporte. Or, malgré la création ou l'aggravation de plus de 25 impôts et taxes supposés "justes" et "égalitaires", le montant des impôts perçus baisse en France, du fait de la fermeture de centaines d'entreprises, de 50 000 chômeurs de plus chaque mois auxquels il faut ajouter les 25 000 immigrés fauchés et demandeurs d'aides sociales qui entrent aussi chaque mois dans le pays. "Autrement dit, si le taux actuel d’imposition fait fuir ceux qui ont les moyens de fuir, ne faudrait-il pas, au-delà des bons sentiments, s’interroger sur l’efficacité d’une politique fiscale qui aboutit à de tels résultats ?"

 

Deuxièmement, poursuit Politique, ce gouvernement n’ayant rien d'efficace à proposer en guise de politique, "n’est-ce pas une vieille lune de la gauche de s’en prendre aux deux cents familles, au mur de l’argent et autres profiteurs – comme s’il suffisait, à défaut de faire payer Depardieu, de l’insulter, pour que tout aille mieux ? Bref, le cocktail ‘”mariage gay + sus aux riches !”, peut-il tenir lieu d’identité à la gauche ? (On dirait que oui, mais j’ai promis de ne pas répondre….)".

 

Troisièmement, "il est franchement rigolo que ces gens qui ont gravé dans le marbre la vision européenne de la concurrence et l’abolition des frontières découvrent aujourd’hui que les causes qu’ils chérissaient produisent des effets qu’ils détestent. Depardieu leur fait un pied de nez en se déclarant citoyen du monde ? Mais qui a inventé ces sornettes sinon ceux qui nous gouvernent ? De plus, a-t-on assez entendu, à gauche, que la France était un pays détestable, colonialiste et raciste: et c’est pour ce pays que Depardieu et les autres devraient se mobiliser ? Peut-on expliquer dans la même phrase qu’être français est xénophobe, mais que payer ses impôts en France est patriotique ?"

LA LIBERTE SELON LES SOCIALISTES ? SURVEILLEE !

Enfin, il y a tout de même quelque chose de cynique et de sinistre à invoquer toutes les deux phrases des discours ministériels et présidentiels le deuxième terme de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, l'égalité, en oubliant systématiquement le premier, la liberté.

 

Il est vrai que "liberté" est un mot que les socialistes haïssent : dans les pays socialistes, la liberté de penser se termine à l'asile psychiatrique, la liberté de parler et d'écrire dans le camp de rééducation le plus proche, la liberté de circuler se heurte à des barbelés, la liberté d'entreprendre dans le marécage administratif où se désespèrent les créateurs d'entreprises et la liberté de croire en un dieu se limite au seul Allah.

 

Depardieu n'a fait qu'utiliser son droit à la liberté de circuler et de déplacer son capital, l'un des fondements du droit européen pour lequel les socialistes votent depuis 50 ans, il est paradoxal qu'ils le lui reprochent aujourd'hui.

70 ELUS SOCIALISTES CONDAMNES POUR DELITS ECONOMIQUES !

 Les indignés qui glapissent et hurlent à l'antipatriotisme montrent-ils l'exemple, font-ils toujours et en toutes circonstances prévaloir l’intérêt général sur leur intérêt particulier ? On peut en douter quand on apprend qu'il y a aujourd'hui à peu près 70 élus socialistes déjà condamnés pour des délits économiques : trucage de marchés publics, trafic d'influence, association de malfaiteurs, détournements de fonds publics, vol d'argent public, etc. et à peu près autant en attente de procès qui tardent à venir. On peut encore en  douter quand on liste les avantages fiscaux et sociaux que les élus se sont votés et ont voté en faveur de leurs amis journalistes afin que ceux-ci oublient d'écrire des articles sur ce sujet délicat. La liberté fiscale n'existe plus et l'égalité fiscale n'est pas pour demain non plus avec les socialistes.

 

Et puis, il n'échappe à personne qu'à la différence  de Yannick Noah, d'Omar Sy ou de Philippe Torreton qui sont parfaitement compatibles halal-de-gauche, Depardieu ne cachait pas sa sympathie pour Sarkozy et qu'au lieu de partir discrètement, il a fait savoir pourquoi. Les socialistes n'ont pu supporter l'affront et se devaient de stigmatiser le plus fort possible le mauvais exemple donné par Depardieu. La moitié environ de nos sportifs et artistes célèbres ont déjà quitté la France, il ne manquerait plus que l'autre moitié en fasse autant et que l'histoire retienne que Hollande a fait fuir l'élite sportive, culturelle et économique française avec sa politique à un seul pied : l'impôt.

 Par Minurne

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Aaron 24/12/2012 15:11


"Les cons, çà ose tout et c'est à cela qu'on les reconnaît".


J'ai cité Audiard et sa célèbre phrase qui va comme un gant à M.Porcinet, président grâce à DSK et à son 1er sinistre, M.Zayrault, suivi de sa cohorte de sbires socialauds-con munistes.


En fait, c'est comme une tâche de naissance; cela reste indélébile.


Comme vous le voyez, chers lecteurs, contrairement à M.Depardieu dans le dernier paragraphe de sa lettre, je ne reste pas poli. D'ailleurs comment le pourrait-on lorsqu'un MINABLE TRIPLE AAA ne
l'est pas à votre égard?

L'EN SAIGNANT 20/12/2012 18:15


Le propos n'est pas là mais à l'adresse de ceux qui critiquent les DEPARDIEU et Cie, gouvernants en tête.!

Claude Germain V 20/12/2012 17:04


Non Monsieur L'En-Seignant ne revez pas ; Harmonisation ? vous avez dit Harmonisation ? mais que je sois Depardieu ou Dupont , le jour ou la Belgique S'HARMONISE ....... je prend mes biens et je
degage ailleurs ...Tiens ,Israel par exemple ..  ou l 'Irlande ......Si l'argent donne le bonheur ou du moins la securité pourquoi pas........


Que croyez vous ; imaginez une revolution ou guerre civile sanglante en France , vous allez voir des cohortes de polilopettes , un sacré % de toute la classe politique Française + bobo-gauchos
nous rejouer la fuite a Varennes ..... et revenir apres les purges la fleur au fusil en criant publiquement qu'on ne les a pas vu car ils etaient dans la resistance ....... au fond des bois ...
suisses ou Luxembougeois ......

L'EN SAIGNANT 20/12/2012 16:08


Devant la CONNERIE du SYSTÈME, encore plus CON serait celui qui pourrait et ne le ferait pas (S'expatrier). Messieurs les donneurs de leçons, sortez nous de l'EUROPE ou EXIGEZ UNE HARMONISATION
RAPIDES DES LÉGISLATIONS FISCALES ET SOCIALES.! Là est la seule solution logique et intelligente et non l'anathème sélectif sur certains et pas d'autres ..!. Pourquoi COUVREZ VOUS CE PROFITEUR
CULOTÉ en LEÇONS qui s'appelle Yannick NOHA,  lequel se vautre dans, et profite depuis des années, de ce que vous reprochez à DEPARDIEU qui, de guerre lasse, s'est récemment convaincu de
prendre la même porte de sortie .? Alors, les AIRAULT HOLLANDE and C°, n'ouvrez là qu'à bon escient mais cela est en dessus de vos moyens car vous et vos comparses PUEZ LE PROFIT .!

Claude Germain V 20/12/2012 12:53


Le malheur pour nous qui allons crever sous le joug du racket-fiscal ,c'est qu'il faut avoir un certain capital pour pour pouvoir fuir francarabia ........ 


Et comme les masses souchiennes ne sont pas pretes a se revolter et adorent la vaseline que faut 'il faire ???? si Charles Martel ou Jeanne D'Arc nous ecoute ? merci par avance de nous donner la
solution .......................... jeanne D'Arc j'y crois beaucoup moins vu que le clergé Français est dhimmisé ........................ ce qui voudrait dire que leur "Patron " est a la peche
depuis un moment et n'en a rien a foutre de ses fideles ......amen .

Epicure 20/12/2012 12:50


Je ne suis donc pas le seul à me trouver encore sous VICHY.....????????


ça me rassure sur mes concitoyens.....enfin quelsques uns....!


Mais la Sottise est increvable: les Nazis se sont privés de la Pénicilline des antibiotiques de Chain Waksman et des groupes sanguins Rhésus et autres de Landsteiner parce que ces gars n'étaient
que des Youpins dégénérés....!!!!! 5pas les cons d'Allemands????) et Maintenant, outre nos socialos, voilà les Pakistanais et Afghans qui refusent le Vaccin Juif (Sabin ET Salk) et préfèrent
attraper la Polyomiélite... Bien fait pour leurs gueules de crétins...


D'ailleurs, je propose que ces cons se privent tous des découvertes faites par les juifs depuis un siècle et demi  ...ça "dégagera" un peu la supopulation mondiale..... et remettra le reste
dans l'arriération technologique et hygiénique du niveau de  l'Afrique Centrale ....