Des barbus s’attaquent à une femme … sur une affiche publicitaire ! News of Tunisia

Publié le 30 Janvier 2012

News of Tunisia – Tuniscope: Le nu est strictement interdit. Une femme doit être cachée, invisible, éloignée des regards d’autrui, c’est contraire à la religion, notamment pour les salafistes et les fondamentalistes qui s’attaquent violemment au tabou de la nudité et à toute représentation libératrice, provocatrice et " insolente " du corps féminin… même sur les panneaux publicitaires.
Décidément, la femme à l’affiche publicitaire du nouveau parfum Elie Saab a provoqué et dérangé deux barbus qui ont décidé avant hier, d'attaquer le panneau publicitaire qui se trouvait à la sortie du Lac en direction de Tunis avec des barres de fer pour arracher cette " œuvre " qui représente un corps féminin qu’ils ne veulent pas voir.
Décidément, il n'y avait pas d'erreurs sur les intentions, cet acte violent rappelle un peu ce qui vient d’avoir lieu avec la librairie Mille Feuilles qui a reçu, depuis quelques jours des menaces et des " ordres de retirer un des livres exposés dans sa vitrine ayant pour titre : Femmes au bain, le voyeurisme dans la peinture occidentale parce que ces " ultra-conservateurs " qui s’opposent fermement à l'exploitation et l'avilissement du corps féminin et appellent à respecter " la loi de Dieu " partout et par tous les moyens …
Moralité de l'histoire ? La révolution a ramené avec elle un vent de révolte et de liberté qui a notamment ouvert la voie à une nouvelle forme de dictature moraliste, islamiste, abominable et méprisable qui commence à se propager en visant les arts et les artistes, la littérature, le cinéma, les médias … et la publicité.

*************

Que pensent nos dirigeants politiques de ce retour de cinquante ans en arrière? De ce temps que l'on croyait révolu par le génial et libéral Monsieur Bourguiba? Monsieur Ben Ali n'est plus au pouvoir! La dictature fût chassée! C'est pire maintenant, c'est l'obcurantisme qui va régner! Gageons que les Tunisiens de France, les "français de papiers" qui ont voté en France pour la peste verte doivent être satisfaits! Ils ont commis un crime de lèse liberté d'expression envers leurs "frères" et surtout "soeurs" qui eux n'ont pas de papiers français pour les protéger de cette lèpre islamique!

Petit rappel sur l'une des oeuvres de Bourguiba! Le code personnel!

Parmi ses acquis sociétaux figure le Code du statut personnel (CSP) qui est adopté quelques mois après sa prise du pouvoir. Son adoption coïncide avec une représentation nationale disposée à accepter le texte dans la lignée de l’œuvre de Tahar Haddad. Ce code qui émancipe la femme, doublant ainsi le nombre des citoyens du pays, ne pouvait être accompli que contre la majorité de l’opinion publique de l’époque.

Bourguiba l’a compris et est passé à l’acte alors même qu’il n’avait pas encore institué la république. Car si de nombreux dignitaires religieux, comme Mohamed Fadhel Ben Achour, n’ont pas hésité à soutenir que les dispositions du CSP constituent des interprétations possibles de l’islam (ijtihad), d’autres s’y opposèrent en estimant qu’elles violaient la norme islamique. Le Code du statut personnel constituerait donc l’essentiel de l’héritage au point d’être devenu une sorte de bloc de consensus que les islamistes eux-mêmes ne remettraient plus en cause publiquement80. (Ce bloc par la faute d'un "printemps arabe" a explosé en plein vol laissant la femme aux mains des islamistes! Ce n'est plus un Printemps pour les femmes qui s'ouvre mais une glaciation! Ndlr Gérard Brazon)

Établissant un parallèle avec Mustafa Kemal AtatürkMohamed Charfi soutient que Bourguiba aurait eu la volonté de réformer la société « à l’intérieur de l’islam » et non pas contre lui. Cette transformation de la société et sa modernisation était accompagnée d’une action d’explication modulée selon les publics auxquels Bourguiba s’adressait. Cette dimension de réformateur est néanmoins remise en question par l’écrivaine Hélé Béji, qui souligne au contraire le caractère transgressif de bien des gestes bourguibiens (notamment dans le domaine du statut de la femme)80. Dans ce cadre, Jean Daniel cite une conversation entre Bourguiba et Jacques Berque à propos de l’islam. Pour Bourguiba, la religion, associée au parti du Destour, aurait historiquement favorisé la colonisation de la Tunisie80. Charfi nuance cette idée en indiquant que la rupture indéniable opérée par Bourguiba s’est faite davantage avec la société traditionnelle qu’avec l’islam en tant que tel.

Source 

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Repost 0
Commenter cet article

christian 31/01/2012 09:30


Bonjour Gérard


et oui ils l'ont voulu la charia et bien ils l'ont. Signal fort aux touristes fuiez ce pays et bloquez ici en France la moindre tentative d'instauration de cette loi folle.


Ici c'est notre pays nos lois pas les leurs et si ils ne sont pas contents les portes sont grandes ouvertes ouste du balai retour au bled pour toujours.


CHRISTIAN


 

marco 30/01/2012 21:47


C'est pourtant un ravissement pour les yeux,un beau corps de femme,si le Bon Dieu les a faites belles ce n'est pas pour les cacher-bandes d'ignare!!!!!!