Des hommages aux morts français sous les ricanements?

Publié le 18 Janvier 2011

Lu cet extrait :

Dans une analyse lucide l'aumônier de Pommerol, aumônier du 2e REP français en Afghanistan critique la déférence envers l'islam qui est exigée de la part des militaires français servant en Afghanistan: Il y a en Afghanistan une volonté de l'armée française de créer un état d'esprit déférent et bienveillant face à l'islam. Une crainte presque servile de déplaire à l'islam. Les informations, consignes et règles de vie qui nous sont données sont parsemées de détails visant surtout à respecter la république islamique d'Afghanistan dans ses coutumes et ses lois. Ses consignes ne seraient jamais données en France car elles choqueraient les mentalités. Mais sous prétexte qu’ils sont chez eux, nous assistons à une démission de l'intelligence, une trahison de l'esprit, un bannissement effrayant de la conscience.

L'aumônier - et évêque – Mgr de Pommerol déplore l'inaction des militaires occidentaux devant une femme battue par son mari ou devant une fillette de moins de 10 ans mariée. Plusieurs affaires ont provoqué de vrais conflits, notamment, celle du voile : une sergent-chef occidentale a reçu l'ordre de se voiler alors qu'elle se promenait nue tête, afin « de ne pas choquer les Afghans ». Elle a du se couvrir avec son chèche. Le ‘Padre’ considère qu'il s'agit d'un ordre illégal et avilissant : le fait d’imposer un usage de la religion musulmane à une personne qui n’est pas de cette religion et qui le refuse porte atteinte à sa liberté. Il s’agit ici d’un viol de conscience, mêlé d’une infraction grave à la laïcité. Autre épisode très douloureux : Celle de la présence d'Afghans aux cérémonies militaires organisées à la suite de la mort de légionnaires au combat. Lors de l’enterrement de nombreux maleks et autres dignitaires locaux étaient présents à la prise d’armes. Tous sont restés assis, discutant et plaisantant durant la cérémonie. A la fin de la prise d’armes, plusieurs personnes, légionnaires et sous-officiers, sont venus me voir pour me confier une mission. Ils me disaient : ‘Padre, si on meurt ici, on ne veut pas de ces gens à notre enterrement.

 

            Que se passe-t'il donc dans la tête de nos militaires si ce n'est le sentiment de se battre pour un pays qui ne souhaite pas se libérer de l'obscurantisme religieux. Alors ils se battent pourquoi?

Pour la démocratie,

la liberté,

pour l'égalité des sexes,

pour celle de l'éducation pour tous,

pourquoi se battent-ils nos soldats? Ou est-ce tout simplement pour les oléoducs futurs qui devraient traverser l'Afghanistan?

Gérard Brazon

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article

Francis CLAUDE 19/01/2011 06:51



en faits nos valeureux soldats sont la bas pour protéger "une démocratie" dont ils ne veulent pas c'est bien clair.mais qu'en plus nos laches politiques les fassent passer pour des patins cela en
est trop ils ne ce passe pas un mois sans que l'un ou plusieurs d'entres eux tombent et ils sont obligés de ramper devant des sauvages arriéres et fanatiques


attention Mr le Président vous étiez en couches culottes lorsque les paras ont relevés la téte en Algérie (dissouts par la suite) si la France a des valeurs refuge je pense que c'est encore dans
notre Armée que nous pouvons les trouver ne les laissons pas etres ridiculisés SVP



henri 18/01/2011 20:27



on est mal barrés ,en effet avec les guignols qui nous gouvernent.


Ils n'ont rien dans les pantalons...


Vivement 2012 ! que ça change !



island girl 18/01/2011 18:46



La france est gouvernée par des pleutres,ils obligent nos militaires à jouer les faux jetons,à se transformer en bouffons de la république !BEURK!BEURK !


Il faut pour la france quelqu'un qui ne craigne pas de déplaire à des fanatiques quelqu'un d'énergique ,et non pas une marionnette qui braille "karcher" et qui s'aplatit comme une crepe devant
des guignols islamiques  !