Des leçons à prendre: ultimatum aux clandestins ivoiriens pour quitter Israël

Publié le 29 Juin 2012

Échange Ministre de l'intérieur français immigrationniste contre Ministre de l'intérieur israélien responsable et cohérent. Et que l'on nous dise pas qu'israël est une dictature  en ayant la proportionnelle intégrale, car la France n'a pas pour le coup de leçons à lui donner sur ce sujet

Gérard Brazon

Le ministre de l'intérieur israélien, Elie Yishaï, a adressé jeudi 28 juin un ultimatum aux immigrés clandestins originaires de Côte d'Ivoire pour qu'ils quittent Israël volontairement, avec un pécule, faute de quoi ils seront expulsés.

"Ils ont jusqu'au 16 juillet pour quitter le pays. Ceux qui partiront avant cette date obtiendront un pécule tandis que les autres seront expulsés", a annoncé M. Yishaï dans un communiqué.

Le ministre, dirigeant du parti religieux orthodoxe Shass, a précisé que les Ivoiriens qui partiront volontairement toucheront 500 dollars par adulte et 100 dollars par enfant. "Il s'agit d'une étape importante pour le rapatriement des clandestins et le retour d'un sentiment de sécurité pour les habitants de localités israéliennes", a souligné le ministre.

Selon une estimation du ministère de l'intérieur, quelque 2 000 Ivoiriens séjourneraient illégalement en Israël.

 

Lire : "En Israël, les expulsions d'immigrés africains illégaux ont commencé" (C'est pas en France que demain on entendra une bonne nouvelle comme celle-ci!) 

 

OPÉRATIONS DE RAPATRIEMENT

Israël a lancé depuis deux semaines une opération de rapatriement de clandestins du Soudan du Sud. Deux avions transportant environ 240 Sud-Soudanais ont déjà regagné leur pays. Ces derniers ont reçu une prime au départ d'environ 1 000 euros par adulte et 400 euros par enfant.

 

Lire : "Israël expulse une centaine d'immigrés illégaux vers le Soudan du Sud"

 

Les autorités israéliennes estiment à plus de 60 000 le nombre d'immigrés africains – venus essentiellement du Soudan, du Soudan du Sud et d'Erythrée – qui se sont illégalement installés en Israël.

 

Israël érige actuellement une clôture de 250 kilomètres le long de la frontière égyptienne pour tenter d'empêcher des infiltrations d'immigrés passant par le Sinaï égyptien. Quelque 170 kilomètres sont déjà construits et l'ouvrage devrait être achevé d'ici à la fin de l'année.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article