Des musulmans pour la réforme de l'islam et contre la charia.

Publié le 15 Juillet 2010

            Parce qu'il ne faut pas confondre l'islamiste avec le musulman, un site de musulmans laïques est disponible pour les non musulmans et les musulmans en recherche d'une solution face aux islamistes et autres adeptes d'un islam fondamentaliste. Pour eux, l'islam doit-être réformé. 

Des musulmans contre la charia

               Constatant qu’au nom de l´Islam tant d’horreurs sont commises qu’il serait inutile et pesant de vouloir toutes les répertorier ici, et qu’elles sont commises en application de certains passages du Coran et de la Hadith, par ceux qu’ils nomment "les islamistes" par opposition aux "musulmans", et trouvant, en tant que musulmans, "ignoble que l’islam soit utilisée pour assassiner des millions d’innocents, musulmans et non-musulmans", ils se proposent de réformer l’Islam, se posant même la question de savoir si le Coran n’aurait pas lui-même été corrompu.

              En effet, "Les fondamentalistes musulmans croient que le Coran est la parole littérale d’Allah. Mais Allah, le plus Miséricordieux, le plus Compatissant, pourrait-il ordonner le massacre de personnes dont le seul tort est d’être non-musulman ?"

          Alors, pour éviter de continuer à devoir supporter que des extrémistes criminels ne persistent à utiliser l’Islam pour accomplir leur sombre et terrifiante besogne, ils se voient contraints de soumettre à leurs frères de religion le choix suivant :
            Nous pouvons continuer la politique barbare du VIIe siècle perpétuée par Hassan al-Banna, Abdullah Azzam, Yasser Arafat, Ruhollah Khomeiny, Osama bin Laden, les Frères musulmans, al-Qaïda, le Hezbollah, le Hamas, Hizb-ut-Tahrir, etc, ce qui conduit à une guerre mondiale entre Dar al-islam (monde islamique) et Dar al-Harb (monde non islamique), ou nous pouvons réformer l’Islam afin de conserver la richesse de notre patrimoine culturel et purifier notre religion des injurieuses reliques du passé.
 
C’est donc le choix de la guerre ou de la paix qui est proposé.
Ces musulmans "modérés" ayant choisi la paix, ils proposent donc une réforme de l’Islam qui la rendrait compatible avec ce choix, en acceptant tout d’abord la responsabilité que portent les textes "sacrés" concernant les atrocités commises en leur nom, et donc les musulmans qui approuvent ces textes dans leur totalité :
          Nous devons éliminer le mal des textes religieux islamiques, afin que les futures générations de musulmans ne soient pas déroutées par des messages contradictoires.
 
Et pour ce faire, ils s’attaquent tout d’abord à la notion de "supériorité islamique" :
          La doctrine de suprématie islamique est tout aussi répugnante que la doctrine de la suprématie aryenne. L’histoire montre clairement ce qui se passe dans les sociétés dont les membres se considèrent au-dessus des autres peuples. Tous les musulmans modérés doivent répudier la simple notion de supériorité islamique".
Puis ils passent à la condamnation sans appel de la Charia :
         La Charia doit être abolie, car elle est incompatible avec les normes de la société moderne", et donc appellent à abandonner toutes les pratiques, barbares à leurs yeux, qui en découlent :
          Toute pratique qui aurait pu être acceptable dans le septième siècle, c’est-à-dire, la lapidation, couper des parties du corps, se marier et / ou avoir des rapports sexuels avec des enfants ou des animaux, doivent être condamnées par tous les musulmans."
 
Ils proposent ensuite une liste, très longue, de versets à supprimer du Coran (en anglais), ou à déclarer périmés et invalides, puisque promouvant la violence et la discrimination, ainsi qu’une liste de mots et d’expressions à bannir comme désuets, tels que par exemple "Moudjahidin, guerrier saint de l’Islam", car ils ne veulent "plus aucune guerre au nom de l’Islam", et même ""Occupation americaine (chrétienne / croisée / israélo-sioniste)" car "ces termes promeuvent le fanatisme : en ce moment, les musulmans vivant dans des territoires non-musulmans ont plus de libertés que les musulmans vivant dans des territoires musulmans".
 
Condamnant donc toute violence au nom de l’Islam "Toute personne demandant un acte de violence au nom de l’islam doit être promptement excommunié", dans leur recherche de paix ils vont jusqu’à demander que les représentations du prophète soient autorisées au nom de la liberté d’expression, et excuser les croisades : "Alors que l’Inquisition est une pratique répugnante de fondamentalistes chrétiens, les croisades ne sont pas des actes d’agression non provoquée, mais plutôt des tentatives de reconquête chrétienne... ", pour terminer sur ce message adressé à tous les musulmans :
"Frères et soeurs ! Pour ne pas faire payer vos erreurs à la prochaine génération de musulmans !  Combattez le fascisme islamique maintenant, afin que vos enfants n’aient pas à le faire !".
 
Ainsi donc, les musulmans modérés existent, ce sont les musulmans contre la charia (en français).
extrait-manifeste.jpg

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Johanny 16/07/2010 00:13



Wait and see .....


 


Ce site semble loin d'être opérationnel, certains membres de par le monde ne me semble par très convainquants en dehors de ce site, le meilleur moyen d'être mieux informer est d'en suivre
l'évolution quel qu'en soit le sens mais vigilance sans parti pris me semble plus approprié qu'une méfiance systématique car il est bien certain, le passé nous en convaincra, a bien comprendre
que de braves musulmans ont toujours été les premières victimes des intégristes quels qu'ils soient.


 


L'islam ne pose de réels problèmes à l'encontre de toute forme de démocratie en Europe que depuis l'offensive intégriste nommée islamiste.


 


Pour tenter de contrer ces montées d'intégrisme expansif, il nous faut tout d'abord connaître l'islam un peu mieux...



catherine 15/07/2010 23:41



il y a beaucoup d'autres sondages sur la même page dont un qui fait froid dans le dos :


Est ce qu'allah le plus miséricordieux est à l'origine de "tuez les partout où vous les trouverez"





MUSLIM RESPONSE



 




Yes


 14%


 




I don't know


1%


 




No


 8%





NON-MUSLIM RESPONSE


 


 




Yes


 25%





I don't know


 7%


 




No


 45%






a mon avis, ces réformateurs ont du boulot.


Ils me font penser à Soheib Bencheikh, musulman progressiste, qui a été très isolé. Mais là encore, je me demande ce qui peut encore rester du coran, une fois qu'on fait des réformes dans un sens
progressiste puisqu'il me semble que cette religion est d'essence politico-guerrière.


Je n'adhère pas au "on ne peut faire confiance aux musulmans, c'est une stratégie pour l'islamisation" comme lu dans le premier sondage, puisque je connais des musulmans progresistes sincères et
que toute bonne initiative doit être encouragée même si je reste perplexe face aux résultats vis à vis des croyants et du texte. Toutefois , je pense qu'il faut aussi rester vigilent et ne jamais
tomber dans une confiance absolue et naïve sur les réelles motivations et buts de toute idéologie et mouvance religieuse, fut-elle la plus agréable pour nous occidentaux. Connaitre la salle de
restaurant et la salle de cuisine, la vitrine et l'arrière boutique.



catherine 15/07/2010 23:02



Cette initiative est sympathique, bien que je me demande ce qui restera  après le travail de réforme.
Néanmions, j'ai été faire le sondage et malheureusement, les résultats sont assez éloquents.
Dans le sondage en anglais pour les musulmans demandant si l'islam doit être réformé :


vous êtes des porcs blasphémateurs à décapiter : 8%


non, c'est parfait tel que c'est  : 11 %


oui mais vos réformes vont trop vite : 5%


oui, votre projet est parfait : 5%


oui mais vos réformes ne vont pas assez vite : 2 %


réponses des non musulmans :


on ne peut pas faire confiance aux musulmans, c'est une stratégie pour islamiser : 11%


non; c'est parfait tel que c'est : 2%


oui mais vos réformes vont trop vite : 2%


oui, votre projet est parfait : 38%


oui mais vos réformes ne vont pas assez vite : 17 %


 


sacrée différence  !