Des nouvelles de Geert Wilders. Quid de la personnalité de Mahomet.

Publié le 5 Avril 2011

             Geert Wilders, le chef du PVV hollandais, le Parti pour la Liberté, voudrait qu’il y ait un débat public sur la vraie nature et sur la personnalité de Mahomet. Un tel débat pourrait donner un regard nouveau sur le personnage et aider les musulmans partout au monde à quitter l’islam, c’est du moins ce que déclare Wilders dans un article de la revue HP-De Tijd.

De plus Wilders soutient que l’islam est fortement dangereux, selon lui  cela devient évident à la lecture de coran mais aussi en étudiant la personnalité de Mahomet. « Le personnage historique Mahomet était le chef brutal d’une bande de pillards basée à Médine qui pillaient , violaient et tuaient sans aucuns scrupules. Les sources historiques décrivent des orgies de sauvagerie durant lesquelles des centaines de personnes étaient égorgées ou avaient les pieds et les mains amputées, les yeux arrachés et des tribus entières exterminées. « Quand nous sommes confrontés aujourd’hui avec la fureur meurtrière des terroristes islamiques, il n’est pas difficile de découvrir d’où provient cette folie » ajoute-t-il.

Le débat sur la personnalité de Mahomet est nécessaire selon Wilders, puisque ceux qui désirent échapper à l’emprise de l’islam peuvent le payer de leur vie. Pour lui les apostats sont des héros qui méritent notre soutien. « Il est grand temps que nous aidions ces personnes en démasquant Mahomet. »

momoDans l’article de HP-De Tijd, Wilders cite Ali Sina, un ex-musulman qui a fondé une association pour les apostats de l’islam. Sina décrit le pseudo-prophète comme « un narcissiste, un pédophile , un tueur en série, un terroriste, un misogyne, un obsédé sexuel, un chef de secte, un aliéné, un violeur, un tortionnaire, un assassin et un voleur. » Il cite aussi des universitaires qui prétendent que Mahomet souffrait d’une tumeur au cerveau, cause des hallucinations qu’il aurait notées comme étant des visions. D’autres universitaires, eux,  parlent de schizophrénie paranoïde-hallucinatoire. « La vérité n’est pas toujours belle à entendre ni très politiquement correcte» comme le précise Wilders dans l’article.

Wilders a aussi annoncé vendredi dernier qu’il prépare une suite à son documentaire Fitna: il va réaliser un film sur “la vie barbare du malade mental Mahomet”.

BivouacID

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Nancy VERDIER 06/04/2011 22:11



C'est un travail qui peut prendre des centaines d'années. Les Musulmans suivent une religion qu'ils connaissent plus ou moins. Mais l'appel à la violence dans les Mosquées ou par des groupuscules
est très écouté et finira par l'emporter. Un peu partout en Europe ils s'installent et se préparent au Grand Jour où le signal leur sera donné et où ils auront le devoir de nous réduire...Ils le
savent et nous le savons. Geert Wilder a une bonne idée, mais elle peut prendre du temps. La Presse et les Médias européens ne l'aideront pas et que dire des politiques et des bien-pensants ???
Franchement, le tableau est sombre.