Des nouvelles de l'Iran! Une jeunesse qui résiste encore...

Publié le 21 Septembre 2011

Des nouvelles de l'Iran! Un peuple résiste dans le plus grand silence médiatique français. Ici on préfère parler de "printemps arabe" qui n'est en fait que l'hiver islamique qui s'annonce. En Iran, toute une jeunesse manifeste à sa manière: par l'absence, la négation,le mépris malgrè tant de sang versé sur le pavé des villes iraniennes. Cette jeunesse est le symbole d'un vrai sacrifice au résultat incertain. Nous qui résistons à l'islamisation de notre pays nous savons que d'autres cherchent de l'air, cherchent la liberté. Celle que nos bobos sont en train de vendre au nom des libertés islamiques.

Gérard Brazon

****************

 

Au cours du dernier mois, lors du Ramadan, les mosquées iraniennes sont restées totalement vides ce qui a confirmé le rejet non seulement du régime mais de l’islam par la totalité des Iraniens, les gens non liés au pouvoir, mais aussi près de 500,000 Pasdaran, 80,000 membres engagés dans le clergé. Les mosquées vides du Ramadan ont permis de confirmer le manque de partisans, mais aussi d’effectif du régime. Les mosquées vides du Ramadan ont permis de voir que le régime se réduisait à ses 130 dirigeants, les 20,000 membres de leurs familles qui monopolisent les affaires et quelques milliers d’agents de terrain (pas assez pour surveiller les 130 membres de la caste dirigeante et leurs associés tout en remplissant les mosquées pour sauver les apparences).

Les mosquées vides du Ramadan ont pulvérisé les apparences : le régime était vulnérable. Cela ne pouvait que démoraliser ses derniers serviteurs et les encourager à le quitter. Le régime devait se montrer fort pour leur apporter l’assurance qu’il pouvait se maintenir et assurer leurs intérêts (ou leur éviter le pire). Pour rassurer les siens, le régime devait intimider le peuple, mais aussi les dissidents. Par ailleurs, Washington contribue au mécontentement par ses sanctions pour amplifier la menace intérieure et forcer les dirigeants et leurs collaborateurs à céder leurs places à ses pions islamistes bcbg, la caste dirigeante devait aussi casser ce dispositif.

Pour intimider la rue, la caste dirigeante a multiplié les opérations punitives et les annonces d’arrestations de très méchants bandits pour insister sur sa puissance policière. Mais l’absence de déploiement du peu d’agents dont il dispose et qui n’osent pas s’exposer par peur de représailles populaires, a fait tomber à l’eau sa propagande. La caste dirigeante a arrêté cette propagande qui mettait en valeur sa vulnérabilité et pouvait encourager d’autres dissidences. Le régime a commencé à provoquer Washington afin que la crainte d’une guerre affectant le transit du pétrole fasse reculer Washington. Mais ce dernier a esquivé pour rester dans sa logique de guerre d’usure économique. Le régime a dû également arrêter ses provocations guerrières infructueuses pour ne pas mettre en valeur son impuissance à résoudre les problèmes.

Sa dernière solution a été d’organiser une agitation politique (autour d’un lac en danger) pour prendre la direction des slogans tout en infiltrant l’opposition pour reconnaître et éliminer ses meneurs. Des voix anonymes, mais proches du Mouvement Vert, opposition officielle partisane de réformes et non d’un changement de régime, ont fait un battage hors du commun invitant le peuple à saisir l’occasion du match entre Téhéran et Tabriz (ville voisine du lac) pour lancer des manifestations.

Mais vendredi dernier, le peuple s’est gardé de suivre les consignes de cette fausse opposition et a fait échouer l’ultime plan censé sauver le régime ou limiter les dégâts. Le régime devait modifier son projet pour qu’il fonctionne.

Lire la suite ICI (Attention, âmes sensible s'abstenir!)

http://www.iran-resist.org/article6376.html

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Nancy VERDIER 21/09/2011 23:26



Impressionnant ces photos sur le site Iran-Resist. On voit bien que les limites du régime des Mollah  sont atteintes, que la jeunesse n'en peut plus. On peut s'attendre à des choses
surprenantes...Un régime qui tombe en lambeaux faute de support dans le peuple, comme ce fut le cas pour l'Union Soviétique. Par contre, je ne comprendrai jamais la position du Liban qui trouve
encore moyen de supporter l'Iran et son régime de malades...



Loly 21/09/2011 20:15



Je m'interroge? Qu'est-ce qu'il fait que ces mêmes personnes se révoltent dans leur pays et dès qu'elles sont en europe retournent à cet archaïsme qu'est l'islam? Pour ma part, je n'ai jamais cru
aux printemps arabes, mais plutôt à un retour plus dur  de cette secte par le biais des frères musulmans. J'espère sincèrement pour les personnes qui croient à des lendemains heureux que je
me trompe, mais j'ai peur d'avoir raison dans les prochains mois. Dommage....!



island girl 21/09/2011 18:36



C'est la jeunesse du pays qui  veut vivre au 21eme siècle et rejette les fous de dieu qui se soulèvera soudainement.


 



Epicure 21/09/2011 16:44



Vous avez vu ces têtes de trousduc. affreux bêtes et méchants? Quand on les compare aux belles personnes qui manifestaient contr eux, voici un an ou deux à Téhéran, on n'a pas l'impression de
voir la même Race d'Iraniens mais deux mondes qui quoique tous bruns... semblent aussi éloignés les uns des autres Ethniquement, que des Suédois (de souche!!!) et des Espagnols ibériques de
souche....