Des nouvelles de la blogosphère laïque. Un iranien converti parle...

Publié le 27 Juin 2010

Douce France de Salon beige: actualité par des catholiques laïques.

Un de mes lecteurs me fait découvrir l'adresse de ce blog. Entre autres nouvelles de notre pauvre France ou il ne se passe rien hormis le foot, les retraites et l'inévitable Nicolas Sarkozy auteur de tout y compris de la pluie, du soleil, de la sécheresse, des intempéries, il y a ces infos que l'on nous passe sous silence tant notre France va bien. Il ne faudrait pas que les français s'alarment.

- Une école primaire de Limay, dans les Yvelines a été partiellement détruite tôt ce matin par un incendie qui serait d'origine criminelle.

- Un homme d'une quarantaine d'années a reçu un coup de couteau hier soir à Paris, dans le quartier du Marais.  

- Un homme a été tué par balle samedi après-midi lors de ce qui pourrait être un règlement de comptes à Villiers-le-Bel, en banlieue parisienne.

- La foire de Beauvais a été transformée mercredi en terrain d’affrontements entre voyous et forains. La police municipale a vu des armes et entendu des coups de feu lors des affrontements. Des couteaux, des pistolets à grenaille, des fusils à pompe ont été aperçus.

 

         On peut lire aussi sous la plume de Michel Janva ce témoignage qui m'a interpellé d'un Iranien converti au christianisme. Cet homme nous transmet son sentiment et sa vérité. Certes, c'est son sentiment, sa vérité. Mais j'ai la faiblesse d'avoir une écoute attentive des opprimés de ce monde que je ne confond pas avec les pseudos "opprimés des banlieues difficiles".

          Il est vrai que lorsqu'un Kabyle ou un même simplement un algérien se convertit c'est un drame dans ce pays. Si c'est un iranien c'est de sa vie qu'il s'agit en Iran.

          En Iran mais pas seulement dans ce pays. Ces femmes et ces hommes ne bénéficient pas de la terminologie d'opprimés par nos bien pensants français. Tout juste sont-ils évoqués comme un anachronisme.

          En fait, dans leur esprit, un arabe c'est forcèment un musulman. Pourquoi s'ennuyer avec quelques chrétiens qui persistent à vouloir vivre "en terre d'islam" cette religion dont chacun sait depuis Ben Laden qu'elle est exclusivement composée d'amour et de paix. Que se sont "les autres "qui ne comprennent pas au mieux ou qu'ils sont islamophobes.

          Alors dehors les chrétiens d'orient, ceux qui étaient là bien avant la présence de l'islam. Silence les chrétiens d'Irak, d'Iran, de Turquie que l'on assassine, du Pakistan, d'Afghanistan, de Somalie, d'Arabie et d'ailleurs. Silence on tue... nous disent les associations droit-de-l'hommistes françaises.

Gérard Brazon

 

Dans tous les cas, faîtes vous une idée de ce blog. On est pas obligé d'être d'accord avec tout sur Salon Beige, mais c'est un éclairage.

 

La dernière livraison de la revue du Centre Saint Paul, Respublica Christiana, nous offre le long témoignage d'un iranien converti et baptisé il y a un an. Il écrit notamment :

"il faut avouer objectivement qu'à vrai dire, l'islam n'a rien apporté de nouveau : une grande partie du Coran et de la loi islamique sont très directement inspirés du judaïsme. Non seulement l'islam n'a apporté aucune nouveauté notable mais, apparaissant plus de sept siècles après la christianisme, la religion de Mahomet a opéré une véritable régression en revenant à un nombre important des pratiques désuètes de l'Ancien Testament. [...] la religion musulman s'inscrit par essence dans une optique de revanche sur le christianisme. Ayant vécu quinze ans, quotidiennement, sous le joug des préceptes et des lois islamiques, je suis naturellement très sensible aux conséquences désastreuses de ce genre de pratiques au sein de la société.

 

Ici, je dois avouer, avec regret, qu'à part les catholiques fidèles à la Tradition et quelques regroupements ou personnalités politiques lucides, très peu de Français ont jusqu'à présent réellement pris conscience des dangers de l'islamisation rampante de la société française. Je crains fort qu'à une vision naïve, utopiste et idyllique de l'islam, alimentée et propagée entre autres par des forces dites mondialistes, ne succèdent pour tous ceux qui sont déjà attachés à la France de toujours de douloureux lendemains qui déchantent.

Enfin, pour résumer, je dirai que j'ai de plus en plus tendance à penser que la seule vocation de l'islam a été finalement de servir à un moment donné de fer de lance aux peuples de la péninsule arabique pour entreprendre une grande expansion politique à travers le monde entier.

Le Salon Beige

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article