Des nouvelles du Bourget. Par Marie-Neige Sardin

Publié le 9 Juin 2012

main basse sur la villeDepuis quelques mois, souffle sur la ville un vent de perversité doublé d'une poussée d' exclusivité, de possession, de privilège. Un monopole s'est mis en place avec la bénédiction des autorités, des hauts fonctionnaires et des élus.

Un déséquilibre voulu, choisi, imposé aux Bourgetins qui en aucun cas ne peut être nié. Il est de mon devoir de le dénoncer clairement puisqu'il touche les commerces .

Courant Mars, sur l'un des murs de la cité a surgi ce magnifique panneau:

DSCN2903.JPG

 

Il annonçait, comme vous pouvez le lire, un changement d'affectation, soit la transformation d'un appartement en local commercial; jusque là tout va bien; mais en poursuivant, l'on découvre que la dite boutique sera "une librairie"......

Quoi de plus merveilleux, qu'une telle annonce pour la population bourgetine. Les langues allèrent bon train, chacun se réjouissait d'avoir enfin une autre librairie en la commune. Certains jours de marché, l'on ne causa même que de cela en place publique. Des gentils s'inquiètèrent pour moi et vinrent me prévenir de cette concurrence annoncée.

Surpris par ma désinvolture sur la question, je leur répondis que sans doute cela ne pouvait être qu'une librairie coranique puisqu'il y a en France des lois protégeant les librairies-presse comme les tabacs, les pharmacies et que rien ne pouvait se créer sans mon accord. Toujours pas convaincus de la chose, ils allèrent poser la question au dit propriétaire des lieux, qui, le pauvre ne comprenait pas pourquoi, La Mairie lui avait fourni le panneau ainsi écrit......

Déduisez en ce que vous voulez, mais comme perversité on atteint des sommets là encore.

Une manipulation des esprits sans doute constructive aux yeux de certains, mais lamentable, nuisible dans le factuel, juste le reflet de cette haine palpable au détour de bien des regards, car en fait, voici ce qu'est devenu ce local:

DSCN3054.JPG

Une pizzeria, une de plus, la deuxième, s'ouvrant en quelques semaines sur la nationale deux.

Au total, la commune peut s'enorgueillir de douze pizzerias, rien de moins.....

DSCN3048.JPG

Pour celle-ci, c'est une histoire qui ressemble fort à de grandes manoeuvres au grand jour.

Le créateur est le boulanger voisin, propriétaire également, de deux autres boulangeries sur la ville dont cette dernière mise en faillite, puis rachetée par un membre de sa famille où d'énormes investissements eurent lieu.

DSCN3052

Une véritable chaîne déguisée, démontrant une soif avide de tout racheter, de tout dominer pour ne vendre que des produits, qui entre nous, ne relèvent pas de l'excellence dont il se targue. En creusant un peu, l'on découvre que cette société possède de nombreuses boulangeries sur tout le territoire français, la famille doit être fort grande et la vente du pain un trésor de rentabilité.

La municipalité fut d'ailleurs conviée en grande pompe à l'inauguration, enfin pour ce qui est de sa majorité car pour les élus de l'opposition le carton ne leur parvint même pas.

Dans ces boutiques, le halal est de mise, puisque le monopole dont je parle est, vous l'avez deviné, musulman.

Impossible d'y échapper, y compris pour la viande, car dans un périmètre de cent mètres carrés nous avons désormais trois boucheries du même type, voici la petite dernière, à deux pas de l'échoppe:

DSCN3058.JPG

Sur le marché, il nous restait encore deux bouchers de tradition française, l'un d'eux vend son étale "la boucherie Roussel" en passe de devenir également un lieu où le porc sera exclu.

Des projets sont en cours:

- comme la création d'une association musulmane de commerçants .....

- comme la mise en place d'une mosquée plus grande dans la halle Worthington, possédant une grande cheminée pouvant faire office de minaret.

Il n'est pas concevable de poursuivre ainsi.

Ce déséquilibre choisit et voulut par les élus du moment, les desservira un jour ou l'autre.

Aujourd'hui, ils demandent aux personnes qui se plaignent de "s'adapter à ces nouvelles coutumes".

Ils oublient qu'en ne préservant pas les valeurs françaises, qu'en ne permettant pas aux citoyens de choisir librement leurs modes de vie et de consommation, ils seront sans doute les premiers, à se faire éjecter de leurs fauteuils d'élus par ceux-mêmes qu'ils auront privilégiés tout au long de leurs mandats.

Sans doute un discours que je vous aurais tenu si vous étiez passés, vous les candidats aux législatives, par la librairie......

Sur treize lièvres, seul le rassemblement bleu marine s'est présenté. Inutile d'en tirer des conclusions hâtives en tout genre, je suis et reste dans le factuel.

Un dernier mensonge pour la route, il concerne la nouvelle crèche et l'utilisation des médias pour véhiculer de fausses informations:

DSCN3060.JPG

Cette crèche a été financée comme suit:

-la communauté d'agglomération pour 500 000 euros

-la caisse d'allocations familiales pour 85 pour cent

-le reste étant comblé par le conseil général.

Le gestionnaire étant effectivement "la maison bleue"

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article