Des soldats agressés sans conséquence. Des identitaires mis en examen!

Publié le 23 Octobre 2012

La justice à deux vitesses. Sanctions lourdes contre les résistants qui, jusqu'à  preuve du contraire se placent sur le terrain de la politique, de la constestation, des idées, et un évident laxisme envers "les jeunes issus des cités forcèment difficiles". Ainsi donc, on ne peut pas dire lors de manifestations "Charles Martel, 732", mais on peut sans risque insulter nos soldats en les traitant de sales blancs, sales français, sales militaires!

Est-ce que les militaires seront jugés comme responsables pour avoir secouru une femme en détresse? Nous n'en sommes pas loin. On remarquera que la presse comme d'habitude ne fait pas les gros titres là dessus. Et pourtant il s'agit de nos soldats.

Gérard Brazon


Lire sur le journal lui-même

8-iem-RPIMA.jpg-

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

LA GAULOISE 24/10/2012 08:24


les journalistes actuels (  pas tous Dieu merci !) me font penser à ceux des pays totalitaires : soit ils cirent les bottes du pouvoir , soit il ont pour leur job. Le résultt est l meme :
ceux sont de laches . 

Yves IMBERT 23/10/2012 19:39


vous avez dù noter que leur chef de corps n'a rien trouvé de mieux que leur interdire les sorties pour éviter qu'il ne  cassent  la gueule des arabo-musulmans


c'est exactement ce que dénonçait l'aumonier de la Légion il n'y a pas si longtemps avec en retour le blabla poliquement correct du pseudo général conserné


quand j'étais sous les drapeaux j'aurais refusé d'aller au casse pipe avec des  des carriéristes sans couilles  cet acabit