Des UMP plus réalistes et plus logiques que d'autres.

Publié le 7 Juin 2012

Extrait de trois articles du journal Le Figaro.

«L'UMP et le FN sont amenés à se côtoyer pour reprendre le pouvoir», assure Roland Chassain, candidat dans la 16e circonscription des Bouches-du-Rhône face au socialiste Michel Vauzelle.

Marine Le Pen avait tendu la main: «Il y a des gens biens à l'UMP». Roland Chassain, candidat UMP dans la 16e circonscription des Bouches-du-Rhône, vient en quelque sorte de lui répondre dans les colonnes de l'hebdomadaire d'extrême droite Minute : «Si madame Laupies (la candidate FN de la circonscription, ndlr) est en mesure de gagner, il n'y aura pas de front républicain. Pour moi, c'est tout sauf Vauzelle (le candidat socialiste sortant, ndlr)».

«Je suis plus proche de Le Pen que du PS»

Pour l'actuel maire des Saintes-Maries de la Mer l'objectif est affiché: battre leParti socialiste. «Quitte à rallier le Front national» note Le Lab, qui a révélé l'affaire. «Les responsables de l'UMP comprendront que l'UMP et le FN sont amenés à se côtoyer pour reprendre le pouvoir!» Pour l'élu, «il suffit de lire mes propositions pour voir que je suis plus proche de Marine Le Pen que du PS.»

Ces déclarations font écho à celles tenues par la maire UMP d'Aix-en-Provence, qui avait déclaré avoir «toujours partagé» les idées de Marine Le Pen. Le député de Gironde Jean-Paul Garraud avait quant à lui estimé qu'«une majorité des électeurs de l'UMP et des électeurs du FN veulent un rapprochement», avant de revenir sur ces propos.

La ligne officielle, rappelée par Jean-François Copé, se veut pourtant claire: «Il n'y aura jamais d'alliance avec le Front national». (Ce qui tend à prouver que la Direction de l'UMP est totalement coupée de ses électeurs et poursuit une politique suicidaire ou pire reporte son combat pour 5 longues années comme si la France en avait les moyens! Ndlr Gérard Brazon) Verdict sur le terrain les 10 et 17 juin. Votez utile, voter pour le rassemblement de la Droite, voter pour "Tout sauf la gauche"!

Un député de la Droite populaire prône le «pragmatisme» aux législatives.

C'est ce qui s'appelle mettre les pieds dans le plat. Dans un texte intitulé «La défaite de Nicolas Sarkozy: analyse d'un scrutin», Jean-Paul Garraud écrit lundi: «De nombreuses questions se posent qu'il va falloir trancher rapidement et qui tournent autour de la recomposition de la droite.» Le député UMP de la Gironde, membre fondateur de la Droite populaire, pose en préambule qu'«il existe un risque majeur de voir tous les pouvoirs entre les mains de la gauche à la faveur de triangulaires mortifères pour la droite lors des prochaines législatives».

«Une majorité des électeurs de l'UMP et des électeurs du FN veulent un rapprochement, explique-t-il. Qu'est-ce qui est le plus important pour la France? Cette question, seule, doit nous guider. On devient pragmatique ou on reste dans les blocages idéologiques? Qu'on le veuille ou non, la dynamique est sur le FN depuis 2002 et aujourd'hui il représente près de 20% de l'électorat, sans aucune représentation nationale.»

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

island girl 07/06/2012 23:56


Le bon sens veut que les partis de droite s"allient comme le font les partis de gauche .


 

hugues de payns 07/06/2012 13:00


Pour une victoire de la France aux législatives.

Les combats des chefs de la droite et l’emprisonnement moral inventé par la gauche ne permet pas dans notre pays d’alliance entre toutes
les droites, cela profite à chaque fois aux collabos islamisants, la victoire de Hollande le 6 mai en est le dernier exemple.

Ce n’est la faute de personne, ni de la droite « classique » ni de l’extrême droite, ce sont les discours faussement moralisants des instigateurs de la pensée unique
qui sont à l’origine de cet état de fait.

Nous savons déjà, qu’aucune alliance ne sera possible entre l’UMP et le FN, pourtant cette alliance est non seulement désirée par l’électorat UMP et FN, mais nécessaire
pour éviter la fin de notre démocratie et l’instauration d’une république islamique d’ici quelques années.

Il reste pour cela, avant d’en arriver à une révolution sanglante, une seule échéance électorale, ce sont les législatives des 10 et 17 juin prochains.

J’en appel donc aux électeurs de droite, de faire barrage à l’hégémonie de gauche, qui en cas de victoire trusterai l’ensemble des pouvoirs dans notre pays, Présidence,
Assemblée Nationale, Sénat, Régions, Départements, et la plupart des communes importantes, du jamais vu dans l’histoire de notre pays. Nous avons pu voir ce dont sont capable les socialistes
lorsqu’ils ont une partie de ce pouvoir, imaginez, ce que cela donnerai demain s’ils arrivaient à conquérir le dernier bastion de contre pouvoir possible.

Sachant que les dirigeants de la droite ne feront pas alliance, pour le bien de la France, c’est à nous électeurs de faire cette alliance à leur place.
Le 10 juin prochain, allez chacun, voter pour votre candidat, donnez lui le maximum de voix pour se qualifier au second tour.
Nous savons qu’il y aura pour le 17 juin des triangulaires, qui seront synonyme de défaite pour les candidats UMP et FN, et un chèque en blanc au candidat
PS.

Je demande donc à chaque électeur qui aime la France, le 17 juin, de ne pas écouter les consignes de vote des chefs de parti, tant de l’UMP, que du FN, ou du Nouveau
Centre, et même du Modem, et d’aller voter pour le candidat de droite arrivé en tête le soir du 10 juin, même si son propre candidat se maintient.
Le résultat serait édifiant pour les patriotes et terrifiant pour la gauche islamisante.
Aucun parti ne pourrai obtenir de majorité absolue à l’Assemblée Nationale, qui porterai enfin sont nom, sans avoir besoin d’une proportionnelle, la gauche obtenant
environ 255 députés, l’UMP et alliés traditionnels, 279 députés, le FN 43 députés.

Il faut 289 députés pour avoir une majorité et pouvoir gouverner, vous aurez compris, même si le Président, comme le prévois l’usage, nomme un Premier Ministre issu du
parti Majoritaire, le vote de confiance lui ne sera jamais majoritaire.
C’est là que les chefs de parti n’auront d’autre choix à droite de trouver un accord gouvernemental, un accord, c’est fait de compromis, et non de
compromission.
S’ils se refusent toujours a trouver un accord, la France sera ingouvernable pendant un an, délai pendant lequel le Président ne pourra pas dissoudre cette
assemblée.

Si nous n’arrivons pas à voter de la sorte le 17 juin, les triangulaires seront quasi toutes favorables à la gauche, qui totalisera 449 députés, la droite 128 députés
et le FN aucun député. La gauche mettra en place sont programme, fera interdire le FN et tout parti national, et avec l’apport de près de 10 millions de votants supplémentaires favorable à la
gauche avec le droit de vote aux étrangers, les français, les vrais, seront réduits au silence.
Il ne nous restera alors plus que les yeux pour pleurer et voir notre beau pays disparaître dans le monde islamique, ou bien prendre les armes, sans connaître l’issue
de cette révolution qui se caractérisera par une violence et une barbarie jamais vu.

Le 17 juin, redonnons à la France, la majorité qui est la sienne à l’Assemblée, votons pour le candidat de la droite arrivé en tête dans notre circonscription, quel que
soit son appartenance à un parti, votons français, votons Bleu, Blanc, Rouge.

Invitez tous vos contacts pour réunir tous les Patriotes pour un seul but, LA France,