Des voyageurs infortunés découvrent le véritable Moyen-Orient. Traduction Nancy Verdier

Publié le 9 Janvier 2013

 Par Zeno Cosini                       
 
Nancy2013 (2) Traduction Nancy Verdier

FrontPage Magazine     --   - 
Janvier 2013

 

Les dernières nouvelles indiquant qu’un jeune couple américano-canadien disparu lors d'un voyage en Afghanistan est toujours porté disparu (has disappeared while travelling in Afghanistan)  montrent  à quelles situations extrêmes certains se prêtent pour satisfaire leurs étranges fantasmes de liberté.

Caitlan Coleman était âgée de 27 ans et enceinte lorsque le couple a été vu pour la dernière fois en Octobre 2011. La manière dont ils ont réussi à se faufiler dans le pays déchiré par la guerre, reste obscure,  mais apparemment, leur but semblait d’«aider les Afghans » en trouvant un emploi dans une agence d'assistance locale. Caitlan, citoyenne américaine, et son mari, Joshua Boyle, un Canadien, ont été décrits par leurs parents comme «naïfs» et «aventureux» avec un «penchant pour l’humanitaire» ; d'autres préféreront peut-être les décrire moins généreusement comme des gens « pleins d’illusions » ou « des libéraux un peu fêlés ».

 Couple-copie-2.jpg

 M. Boyle au préalable avait été marié à la sœur d'un ancien djihadiste, (previously married to the sister of a former jihadist) alors peut-être son voyage n'était-il pas si innocent; en tout cas, avant de s'installer en Afghanistan, le couple avait voyagé pendant plus d'un an dans de nombreux autres pays du Tiers Monde, en Amérique latine et dans le sous-continent asiatique, travaillant également avec des ONG locales, ce qui pourrait nous inciter à prendre pour argent comptant leur idéalisme. En fait, même le mariage de Josué à Zaynab Khadr,  qui a duré moins d'un an, pourrait faire partie du même activisme politique anti-occidental plutôt qu’une tentative de relation significative.

Qu’est-ce qui pousse les gens élevés dans le confort à se rendre dans les endroits les plus dangereux du monde? Est-ce un désir de mort, un désir sincère d'aider les moins fortunés, ou est-ce autre chose?

Si Josué avait fait cavalier seul dans les plaines d’Afghanistan, ce serait une chose, mais se faire accompagner d’une femme enceinte, semble pour le moins irresponsable, si ce n’est complètement fou. L'attitude de Caitlan, mettant en péril la vie de son enfant à naître, n'est pas meilleure. Pouvaient-ils être assez naïfs pour penser que rien ne pourrait leur arriver, simplement parce qu'ils étaient favorables à la population locale? Pourtant, encore et toujours, nous voyons des cas similaires d'occidentaux, et particulièrement des femmes occidentales, qui sortent des sentiers battus pour connaître une fin tragique.

L'un des cas les plus extrêmes, est celui de Pippa Bacca, une artiste italienne. C’était une femme de 33 ans, célibataire, qui voyageait seule en auto-stop à travers des pays musulmans dangereux,  vêtue  d’une robe de mariée. Vous voyez, tout cela faisait partie d'un projet artistique dans l'intention de montrer que «tous les hommes sont partout aussi bons", ou quelque autre platitude libertaire de ce style. L'idée était d'arriver au final dans Jérusalem, pour y prêcher la paix entre Israéliens et Palestiniens.

Pippa Bacca on her “Brides on Tour” project for peace, during which she was killed while hitchhiking in Turkey

 L’idée de voyager habillée comme une jeune mariée pouvait être le reflet d'un désir inconscient de trouver un mari, ou un clin d'œil nostalgique à un passé plus traditionnel? Etait-ce un appel à l'aide dans un monde où les gens sont de plus en plus déconnectés de la réalité? Nous ne le saurons jamais. En fin de compte, son triste «mariage» a été consommé quand quelque part au milieu de la Turquie un homme lui a proposé de la prendre à bord de son véhicule, l'a emmenée dans un endroit désertique, l’a violée puis étranglée, puis a jeté son corps nu dans des buissons proches. Et le pire reste à venir: selon des examens plus récents d’ADN, elle pourrait même avoir été soumise à un viol collectif avant sa mort (gang rape) .

De nombreuses personnes vivant dans les pays développés semblent prendre leurs repères à partir des fictions présentées au cinéma et à la télévision, et ne sont donc pas préparées aux réalités de la vie dans le tiers monde. Les femmes en particulier, ayant grandi sous l'influence trompeuse du féminisme, semblent être totalement inconscientes des risques liés à de telles aventures. Le féminisme leur dit qu'elles ont le «droit» de se promener tranquillement n'importe où sur terre; mais malheureusement, tous les hommes ne semblent pas comprendre le concept d’autonomie de la femme, ou même que "non, c'est non."

Peut-être le gauchisme moderne est-il compris comme une corruption du christianisme, où le concept de «faire le bien» est séparé de tout fondement moral et de toute évaluation logique des risques ? Ou bien, puisque le noyau dur du gauchisme est fondamentalement un raccourci d'activisme anti-occidental, des actes tels que ceux de Pippa Bacca et Caitlan Coleman sont simplement le résultat d'un tel activisme poussé à bout jusqu’ à sa conclusion logique: afin de hâter la fin de la civilisation occidentale et d’assouvir leur culpabilité, elles s'immolent  aux mains de leur bien-aimé «Autre».

Toute reproduction est libre de droit et même conseillée avec toutefois le signalement de l'auteur  Zeno Cosini,  de la traductrice Nancy Verdier et du site

http://www.gerard-brazon.com/ Merci d'avance  

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article

FRANHENJAC 10/01/2013 00:39


Oui, il faut être vraiment fêlés !

FRANHENJAC 10/01/2013 00:37


Oui ! il faut être vraiment fêlés !

DURADUPIF 09/01/2013 23:22


Des naïfs d'abords, des irresponsables ensuite. Des huluberlus illuminés qui croient ou à qui on a fait croire que d'aller mains nues et les faces enfarinées rendraient tout d'un coup tout le
monde gentil. Comme si les islamos fascistes allaient tout d'un coup devenir "normaux" et ne plus agresser les iraëliens. De Milan à Jérusalem en auto-stop de blanc vêtue vers des pays ou la
femme a de moins en moins le droit de citer pour aller en émissaire de Paix. De même pour cette jeune américaine qui croyait que le bulldozer iraëlien allait s'arrêter face aux terrorismes
palestiniens parce qu'elle le lui demandait. Des farfelus ?  Non des fous que d'autres fous souvent stimulent.