Dette: les Français sceptiques sur la capacité des dirigeants

Publié le 8 Août 2011

PARIS, 6 août (Reuters) - Près d'un Français sur deux doute de la crédibilité de Nicolas Sarkozy comme des responsables socialistes Martine Aubry et François Hollande dans la crise des dettes publiques, selon un sondage Ifop pour Sud-Ouest Dimanche.

Ainsi, lorsque l'on oppose la crédibilité du président de la République à celle de Martine Aubry, candidate à l'investiture présidentielle du PS, 52% des personnes interrogées déclarent ne faire confiance ni à l'un ni à l'autre pour réduire la dette et les déficits publics.

Il en va de même pour 48% des Français lorsque la confiance envers Nicolas Sarkozy et François Hollande est évaluée sur ce sujet.

Toutefois, le chef de l'Etat cristallise un peu plus de confiance que les deux candidats à la primaire socialiste.

Ainsi, 28% des Français lui font confiance sur la réduction de la dette et des déficits publics, contre 20% pour Martine Aubry.

L'écart est néanmoins plus serré s'agissant de François Hollande, même si le député corrézien, qui a fait de la fiscalité un de ses thèmes de campagne, apparaît également un peu moins crédible (25%) que le chef de l'Etat.

Ce sondage a été effectué du 2 au 5 août auprès d'un échantillon de 1.001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. (Gérard Bon, édité par Sophie Louet)

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

francis Claude 09/08/2011 09:40



la dette publique n'est rien a coté de la banqueroute que nous allons vivre grace a Barack Hussein...