Dimitri, 21 ans, agressé dimanche et traité de «pute» par des policiers en civil

Publié le 26 Avril 2013

NDF

Dimitri, 21 ans, agressé dimanche et traité de «pute» par des policiers en civilDimanche, je manifestais pacifiquement contre la dénaturation du mariage avec Thomas, 18 ans, dont Nouvelles de France a publié le témoignage mardi, et Pierre-Joseph, 23 ans.

Comme vos lecteurs le savent, des policiers en civil sans le moindre brassard ont tenté, sans succès, de prendre de force à Thomas son appareil photo lui servant à faire des clichés des forces de l’ordre, comme la loi française nous y autorise pourtant. Puis, nous avons été interpellés.

Pour ma part, j’ai été mis en garde à vue 24 heures, plus 12 heures de dépôt. Le motif? Outrage et rébellion à agent. Il m’est reproché d’avoir crié « Bande d’enfoirés, il a l’épaule pétée », « facho » et « nazi » en voyant un policier appuyer volontairement sur l’épaule de Pierre-Joseph pour qu’il avoue s’il travaillait pour Copwatch, alors qu’il les avait prévenu juste avant qu’il avait l’épaule déboîtée.

Le policier Christophe Pietraszewski affirme que je l’aurais traité de « fils de pute », ce qui est complètement faux. Il m’est aussi reproché d’avoir donné des coups de pieds aux policiers et de m’être débattu, ce qui est tout aussi faux. Près de la galerie commerciale, derrière un pilier, un agent s’est amusé à m’écraser volontairement l’orteil (il n’a pas marché dessus par mégarde, il est resté debout dessus, la blessure a d’ailleurs été constatée par deux médecins à l’hôpital où j’ai dû me rendre plusieurs fois durant la garde à vue à cause d’une maladie d’enfance). Il s’est aussi agenouillé ma tête et a appuyé pour me bloquer la mâchoire et m’empêcher de crier. Le policier Christophe Pietraszewski m’a également donné un coup de poing dans la figure pour me faire taire. J’ai aussi eu le droit à plusieurs balayettes.

En route vers le Nord de Paris, j’ai été séparé de mes amis pour finalement être placé en garde à vue au commissariat du XVe, rue de Vaugirard. Sur la route, nous sommes passés par Barbès où les policiers m’ont provoqué : « Toi, t’es une pute, si tu habitais à Barbès, tu te ferais violer ! » Je me suis refait traité de « pute » un peu plus tard dans la voiture. Je n’ai même pas répondu. Avant de tenter de sympathiser au commissariat pour me faire parler et tenter de savoir si j’avais un lien avec CopWatch – je suis resté muet, expliquant que je ne m’exprimerais que devant un juge accompagné d’un avocat, les policiers ont été humiliants et méprisants. Ils m’ont aussi volé un lecteur mp3/mp4 YP-RO de marque Samsung.

Thomas, Pierre Joseph et moi-même nous apprêtons à déposer une plainte pour violences volontaires, actes de torture et coups et blessures, ainsi qu’à saisir l’IGS, la police de la police.

Quelques blessures de Dimitri, manifestant pacifique interpellé et placé en garde à vue dimanche

Dimitri, 21 ans, agressé dimanche et traité de «pute» par des policiers en civil

Dimitri, 21 ans, agressé dimanche et traité de «pute» par des policiers en civil

L’épaule de Pierre-Joseph :

Dimitri, 21 ans, agressé dimanche et traité de «pute» par des policiers en civil

Dimitri, 21 ans, agressé dimanche et traité de «pute» par des policiers en civil

Le policier Christophe Pietraszewski :

Christophe Pietraszewski

        http://www.ndf.fr/poing-de-vue/25-04-2013/dimitri-21-ans-agresse-dimanche-et-traite-de-pute-par-des-policiers-en-civil

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

FRANHENJAC 27/04/2013 02:22


LANCER UNE PETITION, c´est très important. Les amis des animaux le savent.


Un policier avait abattu un chien inoffensif, il y a quelques années dans un train, une pétition fut lancée.


Je signerai, et pas que moi !

lombard 26/04/2013 14:51


bonjour


entierement d'accord ,il faut porter plainte,et écrire en recommandé avec AR au procureur de la republique avec une copie du dossier (relater avec precision ,sans vulgarité les faits)dans la
foulée afin que la plainte ne soit pas classée sans suite!!!

Epicure 26/04/2013 11:08


Je répète: bien des  flics sont des voyous incapables de l'être tout à fait par incompétence et passivité. Pas par honnêteté" foncière....


Ils fournissent en sadiques les forces  de police nécessairement violente par vocation. Je reste cependant admiratif des rangs de CRS qui ne bronchent pas et ne dépassent pas les
bornes....malgré des manifs de Gauche rarement pacifiques 


Le recrutement et la formation des "civils" restent des questions irrésolues.


Cest pourquoi il faut qu'une opolice SACHE que l'ennemi (social) a des armes dont IL POURRAIT se servir en cas d'excès...Aussi suis je un défenseur de la NRA US et du système suisse où jamais
armée et police ne pourraient se permettre des abus faute de voir en face, des lignes de fusils d'assaut contre eux.D'ici à ce que l'armée suisse essentiellement populaire par définition et donc
très autonome par rapport au noyau dur de professionnels, arrive avec tanks et avions, les flics seraient tous morts...!!!!


Il faut porter plainte.... et le Procureur ne peut se soustraire à la plainte... et les portraits-robots ne sont pas faits pour les chiens......