Disparition inquiétante de Ludivine

Publié le 31 Janvier 2013

Publié le jeudi 31 janvier 2013 à 10H29 

Dans les rues du village, à Pernant, les gendarmes font de l'enquête de proximité.






PERNANT (Aisne). Les forces de l'ordre ont lancé, mercredi soir, un avis de recherche après la disparition inquiétante d'une adolescente près de Soissons. Ludivine Adnot, 17 ans, est introuvable depuis mardi soir. Un important dispositif est déployé dans le secteur.

RÉACTUALISÉ À 12H30

Ludivine Adnot était toujours introuvable ce jeudi midi. Un important dispositif de recherche est déployé à nouveau ce matin dans le secteur de Pernant. Des équipes cynophiles (trois chiens), des motards en moto-cross , des gendarmes à pied, deux cars de CRS sont arrivés à midi et un hélicoptère ratissent la zone. Au total, entre 20 et 30 personnes sont déployées sur le terrain. Le secteur est particulièrement délicat à explorer (voir notre Google map). Les recherches s'effectuent sur les chemins, le long des étangs, dans les grottes.
Depuis hier soir, la solidarité fonctionne à plein que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans le village. Notre appel publié sur Facebook a été partagé plus de 3000 fois ! Sur Twitter, le signalement de Ludivine a été relayé par 160 personnes.
------------------------------
Ludivine Adnot a quitté son domicile de Pernant (canton de Vic-sur-Aisne) mardi 29 janvier vers 20h30 en prétextant qu'elle se rendait chez son petit ami. La jeune fille de 17 ans n'est pas réapparu depuis. D'après nos informations, elle ne s'est pas rendue le soir en question chez son copain.
Les premières recherches ne donnent rien
Hier matin, les parents de Ludivine, scolarisée au lycée Léonard-de-Vinci, ont signalé sa disparition, s'inquiétant qu'elle ne soit pas rentrée. Toute la journée d'hier, les gendarmes de la compagnie de Soissons ont ratissé les zones autour de son domicile. Bois et grottes ont fait l'objet d'un examen minutieux de la vingtaine de militaires mobilisée.
Plusieurs chiens spécialisés ont également pris part aux recherches. L'équipe cynophile de la gendarmerie de Château-Thierry est arrivée tout d'abord. Quelque temps après, elle fut rejointe par une équipe venant de Beynes (Yvelines) avec un chien de race Saint-Hubert. Au cours de l'après-midi, ce sont les chiens de quête des sapeurs-pompiers qui ont pris le relais. Les spécialistes venaient de Château-Thierry et l'Oise. Malgré ce déploiement de moyens, les recherches ne furent pas probantes.
Ludivine Adnot mesure 1m62. Elle a les cheveux longs couleur châtain et les yeux bleus. Le jour de sa disparition, elle était vêtue d'un pantalon jean, de baskets en toile, et d'un blouson en cuir noir. Elle est partie sans affaires de rechange, mais avec son téléphone portable, qui était éteint hier.

En cas de renseignement ou découverte, vous pouvez prévenir la gendarmerie de Villers-Cotterêts au 03.23.76.46.17 ou composer le 17. E-mail : cob.villers-Cotterets@gendarmerie.interieur.gouv.fr
Un avis de recherche a été diffusé sur une page Facebook


http://www.lunion.presse.fr/article/aisne/un-important-dispositif-pour-retrouver-ludivine

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article