Dissertations sur les clandestins ("sans papiers") et autres...

Publié le 17 Octobre 2010

             Je vous donne un texte sympatique qui résume une vérité édulcorée qui devrait ne pas plaire à notre bien pensance qui considère que la France est riche (avec ses 1500 milliards de dettes) et qu'elle peut donc recevoir toute la misère du monde sinon... sachez-le, vous êtes un égoïste franchouillard voire pire!

Gérard Brazon

 

Du Site Causeur.

 

S’il y a d’évidents et de forts avantages à vivre en France, y en a-t-il encore à être français ? Avoir ses papiers en règle ici, à moins d’être très riche, c’est s’exposer à payer ses impôts comme un imbécile et le ticket modérateur comme un larbin. C’est s’exposer à devoir défendre sans cesse, par esprit imbécilement patriote et filial, l’histoire de France, sa culture, ses cathédrales, sa révolution, son Panthéon, son régime de liberté. C’est souffrir jour après jour du poids insoutenable de la mémoire de l’esclavage, de la colonisation, de la collaboration, des croisades et autres fariboles notoirement commises par les Français de toutes les époques. Perdre fortuitement ses papiers, se faire rayer de l’état-civil, c’est au contraire gagner le juste statut d’apatride. Devenir clandestin, c’est le début de la vraie vie. La seule chose que vous perdez provisoirement, c’est le droit de vote. Mais rassurez-vous : vous pouvez compter sur le travail des associations ad hoc qui vous l’obtiendront bientôt. Comme vous résidez de façon immémoriale sur le territoire, vous serez parmi les premiers à pouvoir voter en tant qu’étranger. Juste retour des choses. Pour le reste, quelle différence entre vous et un autochtone ? Vous êtes un être humain comme les autres, et ce n’est pas un morceau de papier qui vous manque qui pourra vous faire traiter comme un moins que rien.

                Le statut d’apatride ou de clandestin vous confère des droits inaliénables : l’aide médicale d’Etat, par exemple, vous délivre définitivement de tout souci pour les soins médicaux. La France qui a bien à se faire pardonner vis-à-vis de vous vous offre tout, jusqu’à la chirurgie plastique si vous estimez devoir en bénéficier absolument. Et pensez ! Fini l’impôt sur le revenu, fini le loyer hors de prix : on se doit de vous reloger décemment, c’est votre droit opposable, et ne doutez pas qu’on mettra le paquet. Evidemment, le plus intéressant pour vous est de travailler au noir : pas de charges sociales, pas de revenu déclaré, à vous les allocs. Si vous êtes une femme, n’hésitez pas à ne pas vous marier ou à faire disparaître avec le reste de votre état-civil votre acte marital. Déclarez vivre seule avec quelques enfants, par mesure de justice élémentaire vous toucherez l’API, qui n’est pas d’un montant négligeable. Pour trouver du travail, rien de plus simple : vous êtes assez doué et irremplaçable pour venir pourvoir un poste en manque de personnel qualifié. Votre patron sera sans doute décoré in fine pour avoir pris le risque de faire travailler un clandestin qu’autrement l’inique système aurait réduit à la mendicité.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

muller marie-claire 18/10/2010 23:08



Hé oui Gérard le droit de vote pour les étrangers est demandé par AUBRY AND CIE! Comme c'était prédit par Mgr Lefebvre:"Quand ils sont en petit nombre,les musulmans,ne font pas de vague,mais en
+grand nombre,ils deviendront Maires de vos communes et transformeront vos églises en mosquées!!!:




Des villes de Gauche demandent le droit de vote et l’éligibilité des
étrangers





oct


16



Rédacteur : admin Politique S'abonner au flux RSS




Plusieurs villes françaises dirigées par la gauche (dont Lille, la ville de Martine Aubry) ont demandé aujourd’hui le « droit de vote et d’éligibilité des résidents étrangers »
en France à l’issue d’une rencontre de leurs représentants à Strasbourg.


« Aujourd’hui, l’opinion publique est favorable à l’évolution d’une citoyenneté
attachée à la résidence et non pas seulement à la nationalité », estiment dans un communiqué les municipalités de Strasbourg, Grenoble, Creil, Saint-Denis, Toulouse, Lille,
Clichy-la-Garenne, Metz et Aubervilliers. Toutes ces villes sont dirigées par le Parti socialiste (PS), sauf Saint-Denis, en banlieue parisienne, gérée par le PCF.


« Le concept de citoyenneté contient le droit pour toute personne de participer aux prises de décision qui la concernent ». « L’extension de cette citoyenneté a déjà eu lieu pour
une partie des étrangers résidents, ressortissants de l’UE, qui peuvent voter aux élections municipales et européennes », rappellent-elles. « Il s’agit maintenant de donner les mêmes
droits à tous les étrangers résidents » qui « doivent être considérés comme des citoyens à part entière », demandent ces neuf villes françaises.


Selon elles, les étrangers « contribuent déjà à la vie citoyenne en étant responsables d’association, délégué syndicaux, représentants de parents d’élèves, électeurs pour la désignation des
conseils de prud’hommes ». Les villes prennent enfin « l’engagement de tout mettre en œuvre pour que le droit de vote et d’éligibilité des résidents étrangers aux élections locales soit
reconnu ».


Source : Le Figaro


Partager cet article :