Dominique Venner et Jan Palach, une mort pour la liberté - Par Gérard Brazon

Publié le 25 Mai 2013

Gérard 52ans La panique s'installe dans la sphère du "politiquement correct" ! Les réactions des biens pensants et autres dhimmis ne cessent de nous prouver que nous, auteurs de blogs et d'articles, nous sommes automatiquement et forcèment des "islamophobes", des "réactionnaires", des "extrémistes de droite" et tout cela puisque, par définition, nous ne pouvons pas aimer notre pays, notre drapeau, notre civilisation, notre histoire sans être taxé automatiquement de ces noms d'oiseaux sentant le "nauséabond" et les "heures les plus sombres de notre histoire" !

Posez la question aux Polonais, aux Hongrois, aux pays de l'ex Union-Soviétique et vous constaterez que leur regard est bien différent et que nous sommes encore sous l'emprise de cette gauche liberticide qui feint d'ignorer que toutes les dictatures du vingtième siècle ont la même origine: le socialisme.

 Voici grâce un petit exemple de ce qu'est cette dictature de la bien pensance qui nie les réalités sociales et sociétales! Dominique Venner s'est suicidé dans un acte non pas de folie mais d'espoir. Nul n'a le droit de dire que c'était du désespoir !

Ce n'est pas pathétique comme le pense Michel Onfray. Peu d'hommes aujourd'hui seraient capables d'un tel acte d'abnégation pour réveiller un peuple anesthésié par trente ans de "bien pensance" et de "politiquement correct". Nous sommes moins libre qu'en 1986 c'est une évidence ! Un Le Luron, un Coluche seraient en prison. La France va mal, la France est malade de ces "docteurs" de la bonne parole.

La France est à genoux et un homme a voulu par son acte de sacrifice sans entraîner personne dans la mort, signifier sa souffrance de voir cette France, notre France dans cette état de faiblesse! Personne n'a le droit de lui nier cette volonté de laisser son message de douleur ! 

Les mêmes en 1968 n'ont pas eu les mêmes mots méprisants pour Jan Palach qui s'était suicidé pour défendre la liberté! Mais bien sûr, c'était contre la dictature communiste! 

On peut juger Dominique Venner, nous pouvons regretter son geste mais nous ne pouvons pas décemment l'insulter pour cet acte.

D'autres que lui tuent des innocents et ils ne sont pas insulter de cette manière et pour cause, c'est au nom de l'islam et là, bien entendu, la lâcheté est de mise! 

Gérard Brazon

*****

Les hommages à Dominique Venner postés sur RL font réagir.
 
 
 
 
 
 
 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

DURADUPIF 25/05/2013 19:45


Mort De La France avec femme, enfants et petits enfants. Il a tiré sur lui pour nous indiquer sa souffrance, mais aussi pour nous dire dans quelle souffrance extrême nous étions.

marie-plume 25/05/2013 17:36


Merci M.Brazon pour votre bel et courageux article qui renvoie dans les cordes les pleutres en tous genres qui calomnient, encore, la mémoire de ce valeureux historien qui n'a certainement jamais
fait de mal à une mouche et qui est descendu en flammes, alors que d'autres qui manient les "kalashnikows(?) -pardon si j'ai abîmé l'orthographe de pareille arme de guerre...) sont absous de
toutes critiques au nom de "misère sociale" ou toute autre excuse de cette teneur... Sachons nous souvenir de tous ces lâches commentaires et mobilisons nos volontés et nos forces pour les idéaux
et combats futurs à tenir et à faire valoir... Tout le reste sera de l'écume pour tenter de nous "enfumer" . Allons donc! ne baissons pas les bras et pensons à nos parents et grands-parents qui
ont tant donné à la France : ne les décevons pas!