Drépanocytose : la carte de France du Grand Remplacement mise à jour

Publié le 30 Juin 2014

Entre deux jeux de foot et le ramadan, apprenez braves gens que le grand remplacement est en bonne marche.

Bientôt, un blanc français, de culture chrétienne et latino-gréco-romaine sera une espèce rare qui se verra méprisée et certainement remisée au fond des placards des espéces disparues. 

Une pensée pour nos enfants et une pour Renaud Camus qui nous aura prévenu et à faire suivre auprés de vos amis qui doutent encore. Colombey les deux mosquées ? C'est pour bientôt !

Gérard Brazon

******

Par Martine lu sur Fdesouche.

La drépanocytose est une maladie génétique qui ne concerne quasi-exclusivement que les populations extra-européennes : elle ne touche essentiellement que les personnes originaires des Antilles, d’Afrique noire mais aussi d’Afrique du Nord. (source)

Les chiffres (officiels) du dépistage  permettent de dévoiler une partie des fameuses « statistiques ethniques » toujours interdites en France. En effet, du fait des particularités ethniques de la maladie, le dépistage en  France métropolitaine ne concerne que les enfants à risque en raison de l’origine de leurs parents (il est par exemple systématique chez tous les enfants naissant en Guadeloupe, Martinique, Guyane, à la Réunion, à Mayotte).

Les données disponibles permettent ainsi d’appréhender dans toute son ampleur la réalité de la substitution démographique actuellement en cours (c’est aussi la raison pour laquelle certaines associations demandent un dépistage universel (aussi inutile que coûteux) afin d’éviter « la stigmatisation » [voir cet article] (la drépanocytose est parfois appelée « la maladie des Noirs » [source]) .

Nous disposons à ce jour de trois séries de chiffres : 2005 -2010-2012. Deux cartes ont été publiées pour 2005 et 2010. Nous n’avons les chiffres de 2012 par région que sous forme de liste.

Fdesouche a regroupé ces trois séries en une seule carte, que nous présentons ci-dessous. (cliquer pour agrandir)

Comment comprendre la carte : en Ile-de-France, en 2012, 65,5 des nouveaux-nés ont été dépistés, car considérés comme « à risque ». Signification : en 2012, en Ile-de-France, 65,5% des nouveaux-nés avaient un ou deux parents « originaires des Antilles, d’Afrique noire mais aussi d’Afrique du Nord »Ce chiffre s’élevait à 60 % en 2010 et à 54% en 2005.

Note : les chiffres de Paca / Corse et Pays-de-Loire /Poitou-Charente restent ambigus en raison du regroupement de zones (voir série de chiffres officiels)

La carte de Fdesouche est basée sur les deux cartes ci-dessous (2010 /2005) et sur la série de chiffres 2012 (cliquer les captures). Le rapport complet pour les chiffres 2012 est ici .

Drépanocytosechiffres.jpg

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

marée 03/07/2014 19:19


Je diais que cette situation est stressante ,d'antant plus que nous ne pouvons pas faire grand chose... ou si peu...

Pivoine 02/07/2014 19:16


J'ai omis de dire que les Egyptiens de souche n'étaient pas noirs de peau, mais basanés.

Pivoine 02/07/2014 19:13


C'est exact. Les vrais Egyptiens (de souche) ont le même type que les pharaons dessinés sur les fresques. J'en ai vu un, une (et seule) fois, il était étudiant à Montpellier. Au fil des
invasions, ils sont devenus de moins en moins nombreux, jusqu'à en être réduits à une poignée dans les années 1990. Aujourd'hui, il n'y en a probablement plus.


Si le génocide en cours des Européens de l'Ouest peut se poursuivre, c'est à cause de leur passivité.

ESSYLU 01/07/2014 17:42


Nous sommes dans la situation des coptes d''Egypte:


Les archéologues ont démontré quaprés les anciens Egyptiens noirs sont venus les coptes eux en-mêmes envahis par les arabes pour donner l'Egypte actuelle