Droit de réponse: un lecteur qui ne me trouve pas assez... républicain.

Publié le 24 Mars 2010

          En réponse à un lecteur sur Riposte-Laïque qui n'a pas apprécié mon article sur le Pacte républicain. C'est son droit le plus strict.


"L’article de Gérard Brazon (« le pacte républicain ») que vous avez laissé passer (avec d’énormes fautes de grammaire) dans la rubrique REPUBLIQUE LAIQUE ET SOCIALE du numéro 135 est tout à fait dans la veine de la droite antirépublicaine. Il brocarde la République avec des arguments dignes des pires torchons antirépublicains de l’entre deux guerres et de l’occupation. A la veille d’un deuxième tour des régionales auquel se maintient le front national, cette publication était d’autant plus suspecte.(Facile...) Vilipender le pacte républicain, c’est appeler indirectement à voter à droite ou à l’extrême droite.(mais c'est bien sûr...)  Il est vrai que vous semblez (Riposte-Laïque) ne reprocher à Le Pen que son antisémitisme qu’il partage avec Ahmanidejad. Il est vrai que Christine Tassin, elle, "appellait" (sic- comme quoi !) à l’abstention dans le même numéro.
Comme je vous l’ai déjà dit, vous n’avez pas su vous prémunir contre la mouvance extrême qui certes partage avec nous l’hostilité à l’islam tel qu’il se pratique aujourd’hui en France, mais pas pour les mêmes raisons et pas dans le même but. Il aurait fallu au moins un chapeau à cet article. Il n’est pas étonnant que des gens de gauche vous quittent, ce qui ne fait qu’amplifier le phénomène.
Je préfère nettement des conférences comme celle de Pascal Hilout au Québec, qui ne dérapent ni dans le politicien, ni dans le bourbier israélo-palestinien."
Daniel C (Je me réserve le droit de citer l'auteur s'il le souhaite)

Monsieur Daniel C
           Je ne suis pas républicain si pour vous, cela consiste à considérer que la république doit nier le passé de la France: ses Rois et ses Empereurs.

           Je ne suis pas républicain si la république commence en 1945.

           Je ne suis pas républicain si la république se résume à la révolution sans tenir compte de la terreur et du sang innocent versé sur les places des grandes villes de France et singulièrement sur la place de la Concorde à Paris. Que faîtes-vous des Robespierre, de Saint Just et autres Carrier qui ont été d'authentiques criminels contre l'humanité. La gauche fait silence là dessus et pour cause. Souvent rejointe par la droite d'ailleurs.

          Je suis français sans forfanterie, simplement et assez content de l'être car finalement, la France n'a pas globalement à rougir de son histoire. La France a plus de 1000 ans le saviez-vous? Tout ne fût pas glorieux mais cette façon de renier son passé et de considérer que le bonheur vient uniquement de la république m'exaspère profondément. Je pourrai vous faire une liste des réformes mis en place par Napoléon III repris toutes quasiment par la 3ème République.

          Je suis allé à Madrid il y a peu. J'ai été agréablement surpris par le nom des rues de cette ville. Le respect que cette ville a pour son Histoire globale ou les rois ont encore droit de cité au même titre que les autres. Chez nous, en France, il n’y a même pas une place, une rue Napoléon 1er. Une place Napoléon III fût inaugurée à Paris en toute discrétion mais depuis, la plaque a été volé. Par contre, il y a une pléthore de rues et places Lénine, Stalingrad, et autres Jaurès, républicains français d'hier et d'avant-hier. Ce que je reproche essentiellement c'est que la république est égocentriste et démagogique. Est-ce de l'extrême droite ou de la droite extrême? Je ne suis pas au Front National pour des raisons qui transparaissent dans mes propos et mes articles sur mon blog. Pour autant, je suis de droite très clairement, humaniste profondément et nationaliste évidemment.

           Vous écrivez que mes propos étaient dignes des torchons de l'entre guerre suite à sa lecture du Pacte Républicain que j’avais écrit pour Riposte-Laïque et que vous trouverez sur les essentiels! Alors donc, pour vous, exit la critique de cette 3éme république?  Vive la république, vive la France car bien sûr, il n’y a rien eu avant celle-ci !

         Il ne suffit pas de faire trois lignes et d’utiliser les anathèmes classiques d'une gauche mal dans sa peau face à son histoire pour me contredire. En 1900, sans doute aurais-je été socialiste si j'avais été mineur de fond, sans doute aurais-je encensé, par ignorance, Maurice Thorez. Sans doute aurais-je été un révolutionnaire sur les barricades. Qui sait ? Comme beaucoup, j’aurais été dans l’ignorance de tous les mensonges qui furent faits aux travailleurs de cette époque. Cependant, je n'entends pas dans les années 2000, la critique des excès de ces socialistes et de ces membres du parti qui ont, par leur action, construit le monstre communiste et ses cousines le fascisme et le nazisme (relisez la naissance du fascisme de Mussolini). Je n'entends pas la critique des épurations aveugles d'après guerre, pas un mot sur la collaboration du parti communiste avec les nazis jusqu'en juin 1941 pendant que d’autres avaient déjà rejoints le général Charles de Gaulle à Londres.

              Permettez-moi d’être estomaqué qu'un Olivier Besancenot héritier de ces idéologies violentes, racistes, antisémites et meurtrières soit mieux perçu qu'un Jean Marie le Pen issu d'une famille de résistants qui démissionna de son mandat de député pour faire la guerre d'Algérie. Combien de députés démissionneraient aujourd’hui pour aller défendre les couleurs de la France en Afghanistan aujourd'hui ? Pour la défense de la démocratie? Encore une fois, ce n'est pas une adhésion au FN, loin de là,  je ne cautionnerai jamais les raccourcis et les allusions de son chef que je trouve pitoyables. Je parle de faits. Peut-on encore le dire sans être taxé de raciste, fasciste et autres mots en istes ou phobes?
              Je crois que cela va devenir de plus en plus difficile dans ce pays des droits de l’homme et de la liberté d’expression.

            Alors quoi, que vaut la protestation d’un lecteur sur mon article le Pacte Républicain? Quel intérêt a t'elle? Hormis celle de sortir toujours les mêmes arguments, les mêmes fausses contre vérités sinon les mensonges par omission.

             Alors oui, la grammaire? Elle est approximative me dit ce lecteur? La "science des ânes" dit-on. Le contenant plutôt que le contenu. C'est la  vision de ce lecteur. Elle est courte.

             Il juge, sanctionne, condamne mais, pardonnez-moi d'attendre plus de mes lecteurs qui me font l’honneur de me lire de plus en plus. C’est pour eux que j’écris, pour qu’il y ait une voix de plus pour dénoncer les biens pensants et lutter contre le politiquement correct qui souhaite canaliser la liberté d’expression (voir les affaires Eric Zemmour, Stéphane Guillon) . Le reste, je le laisse à ceux qui aiment caresser le dos du pouvoir et essuyer les chaussures de la Reine ou du Roi.

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article