Droit de vote aux étrangers? un crime de lèse-majesté au peuple!

Publié le 6 Juillet 2012

Gérard 52ansUn débat devrait avoir lieu sur le droit de vote des étrangers aux élections municipales. Car on sait ce qui risque de se produire par la suite: ce seront les autres élections qui se verront visées, les territoriales, les législatives et pourquoi pas les présidentielles puisque c'est au nom des impôts payés par ces étrangers qu'ils obtiendraient le droit de vote. Comme si l'impôt ouvrait un droit citoyen et que celui qui paye l'impôt reçoit en contrepartie les investissements de cet impôt. Pour les municipales par exemple, c'est un retour sur investissement en quelque sorte à travers l'entretien des écoles primaires, les crèches, les stades, les activités diverses gratuites ou à moindre frais en fonction des revenus, l'entretien des trottoirs, des rues, des jardins, de la police municipale et j'en passe... En quoi ce paiement d'impôts ouvrirait-il un droit de vote? A ce compte-là, pourquoi cet argument fallacieux n'est-il pas mis en avant pour toutes les élections réduisant le fait d'être français à rien.

La question est: le gouvernement socialiste va-t-il passer par le congrès en espérant que le centre mou de la droite participe à cette obtention du droit de vote? Va-t-il privilégier le référendum? La logique voudrait que ce soit le peuple lui-même qui accepte ou refuse ce droit qui lui fera perdre la seule spécificité, la seule différence entre lui, citoyen français et un étranger en France depuis peu, puisque cinq petites années de présence sur le sol français suffiront à obtenir ce droit.

"Le Congrès" s'écrie la bien-pensance, car dit-elle, les français en élisant François Hollande ont donné à celui-ci le droit de faire passer cette réforme. Belle unanimité de cette gauche contre la démocratie, contre le peuple à qui l'on vole depuis tant d'années le droit de s'exprimer. Elections législatives? Oui mais est-ce le peuple dans son ensemble alors même que l'on sait que l'abstention a été massive et qu'un député au final ne représente qu'à peine 30% de l'électorat en âge de voter.

Sur cette question, c'est au peuple de décider, de se faire hara-kiri ou non. Au point où en est dèjà la perte de souveraineté nationale, il semble que le pouvoir socialiste souhaite faire subir aux citoyens l'abdication de ce qui leur reste de pouvoir de décisions.

Alors oui, ceux qui ont voté pour les socialistes portent une lourde responsabilité. Non seulement ils auront donné tous les pouvoirs à un seul parti politique sur l'ensemble du pays, et à tous les niveaux, mais ils auront en plus, donné le droit de vote à des étrangers et ainsi, leur permettre d'influencer voire d'arbitrer le seul débat politique ayant encore une importance en France. Nous serons ainsi devenus le premier pays qui aura décidé de se suicider civilement, culturellement et politiquement. Ainsi donc, le transfert des peuples pourra se faire encore plus facilement.

Gérard Brazon

***

Loquendi Libertatem Custodiamus - Gardons la liberté de parler

Cet article n'est pas protégé et peut-être diffusé comme tel ou par extrait à la condition d'en indiquer l'auteur et la provenance. http://www.gerard-brazon-com.

 

Pour info aux lecteurs: Droit de vote des étrangers: Communiqué du bloc Identitaire

La gauche a gagné les élections législatives. Mais elle a perdu la bataille du droit de vote des étrangers. En effet, elle ne dispose pas au Parlement des 3/5ème d'élus nécessaires au vote d'une réforme de la Constitution, préalable à une loi sur ce sujet.

Le Bloc Identitaire s'en félicite. Pour autant, le débat ne doit pas être esquivé. Le peuple doit pouvoir s'exprimer. Il faut interdire à l'avenir à la gauche, par un vote clair et net, de continuer à entretenir un doute malsain sur ce sujet.

Le vote des étrangers aux élections locales était clairement défendu dans le projet du candidat Hollande. Le président Hollande et son gouvernement avaient affirmé qu'ils le réaliseraient rapidement. Depuis des mois, les socialistes et leurs alliés (politiques ou médiatiques) nous ont ont expliqué que les Français y étaient favorables.

Nous pensons pour notre part l'inverse. Comme nous, la majorité des Français sont encore attachés au lien entre nationalité et citoyenneté. Un lien fondamental, que la gauche voudrait détruire après avoir déjà brisé celui entre identité et nationalité.

Nous voulons donc que la gauche aille au bout en présentant son projet devant le peuple. Nous voulons un referendum !

Une grande campagne de pétition vient donc d'être lancée et sera relayée sur tout le territoire par les militants identitaires. Vous pouvez signer la pétition en ligne à l'adresse suivante:http://www.france-petitions.com/petition/197/droit-de-vote-des-etrangers-nous-voulons-que-le-peuple-s-exprime

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article