"Droits de l'homme" et ses Fondements par Euboco.eu

Publié le 12 Février 2011

Droits de "l'homme" Fondements

 

Riposte Laïque nous avise que suite à leurs "Assises contre l'islamisation" ils sont poursuivis par "la Ligue des Droits de l'Homme" (LDH) pour racisme.

L'on croit rêver. Si nous ne sommes pas nécessairement d'accord avec toutes les positions de Riposte Laïque, nous sommes quand même consternés par ce fait.

L'aveuglement de nos hommes politiques, l'idéologie et l'affolement de l'actualité interdisent de penser selon la réalité et les mêmes sont responsables de cet état de fait.

 

Ne devrions-nous pas rejoindre le philosophe Henri HUDE quand il affirme qu'il y a dégradation de la crédibilité des politiques et de leur capacité à agir avec rationalité, énergie et continuïté. Pour cela, il évoque deux raisons: l'exubérance irrationnelle du fonctionnement médiatique et le pouvoir exorbitant de l'idéologie individualiste, du politiquement correct. L'avenir de notre démocratie dépend de ces facteurs.

Or, il faudrait que nos élus pensent en termes de pouvoir et de service. (Service à la population qu'ils sont sensé "servir")

Sur quelle base la LDH se repose-t-elle pour faire une telle accusation? D'abord l'islam n'est pas une race mais une idéologie ne faisant pas de distinction entre religion et politique. Il ne peut donc être question de racisme!

Pourquoi LDH n'attaque t-elle pas l'islam sur base d'incitation au meurtre? L'islam n'est pas qu'une religion mais surtout une idéologie incompatible avec nos droits les plus fondamentaux. En effet:

Droits de "l'homme" Fondements? Le Coran précise:

 

Violence en faveur de l'expansion de l'islam

Note : les versets 190 à 195 posent le principe pour la lutte, (jihad) pour l'expansion et la défense de l'Islam

(2/190, 191,193) Combattez dans le chemin de Dieu ceux qui luttent contre vous. Ne soyez pas transgresseurs (…) Tuez-les partout où vous les rencontrerez ; chassez-les des lieux d'où ils vous auront chassés. La sédition est pire que le meurtre. (…) Combattez-les jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de sédition et que le culte de Dieu soit rétabli. (…)

(4/74) (…) Nous accordons une récompense sans limite à celui qui combatdans le chemin de Dieu, qu'il soit tué ou victorieux.

(4/76) Les croyants combattent dans le chemin de Dieu ; les incrédulescombattent dans le chemin des Taghout. Combattez donc les suppôts de Satan.

(4/93) Celui qui tue volontairement un croyant aura la Géhenne pour rétribution : il y demeurera immortel.

(4/95) Les croyants qui s'abstiennent de combattre ; - à l'exception des infirmes - et ceux qui combattent dans le chemin de Dieu, avec leurs biens et leur personne ne sont pas égaux ! Dieu préfère ceux qui combattent avec leurs biens et leur personne à ceux qui s'abstiennent de combattre (…) Il leur réserve une récompense sans limite.

(4/101) (…) les incrédules sont vos ennemis déclarés.

(9/39) Si vous ne vous lancez pas au combat, Dieu vous châtiera d'un châtiment douloureux ; il vous remplacera par un autre peuple(…)

(9/41) Légers ou lourds, élancez-vous au combatLuttez avec vos biens et vos personnes, dans le chemin de Dieu. C'est un bien pour vous, si vous saviez !

(9/5) (…) tuez les polythéistes, partout où vous les trouverez ; capturez-les,assiégez-les, dressez leur des embuscades. Les chrétiens sont considérés comme des polythéistes car ils adorent trois dieux, le Père, le Fils et l'Esprit Saint.

(9/12) (…) s'ils attaquent votre religion, combattez alors les chefs de l'infidélité.

(9/14) Combattez-les ! Dieu les châtiera par vos mains ; (…)

(9/20) (…) ceux qui auront combattu dans le chemin de Dieu avec leurs biens et leur personne, seront placés sur un rang très élevé auprès de Dieu (…

(9/23) (…) Combattez : ceux qui ne croient pas en Dieu et au jour dernier, (…) ceux qui, parmi les gens du Livre, ne pratiquent pas la vraie religion.Combattez-les jusqu'à ce qu'ils payent directement le tribut. (…)

(9/30) Les juifs ont dit : " Uzaïr est fils de Dieu ". Les chrétiens ont dit : " le Messie est fils de Dieu " Telle est la parole qui sort de leur bouche ; ils répètent ce que les incrédules disaient avant eux. Que Dieu les anéantisse ! Ils sont tellement stupides !

(9/36) (…) Combattez les polythéistes totalement, comme ils vouscombattent totalement, et sachez que Dieu est avec ceux qui le craignent.

(8/12) (…) " Oui, je suis avec vous ; affermissez donc ceux qui croient. Je vaisjeter l'effroi dans le cœur des incrédules : frappez sur leur cou ; frappez-les tous aux jointures. "

(8/39) Combattez-les jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de sédition (…)

(8/16)(…) à moins de se détacher pour un autre combat ou de se rallier à une autre troupe - celui-là encourt la colère de Dieu ; son refuge sera la Géhenne : quelle détestable fin.

(47/4) Lorsque vous rencontrez les incrédules, frappez-les à la nuquejusqu'à ce que vous les ayez abattus : liez-les alors fortement ; puis vous choisirez entre leur libération et leur rançon afin que cesse la guerre (…)

(47/35) Ne faiblissez-pas ! Ne faites pas appel à la paix quand vous êtes le plus fort. Dieu est avec vous : il ne vous privera pas de la récompense due à vos œuvres.

(2/216) Le combat (le 'qitäl' revêt la signification de jihad) vous est prescrit et vous l'avez en aversion. Il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose, et qu'elle est un bien pour vous.

Il se peut que vous aimiez une chose, et elle est un mal pour vous. - Dieu sait, et vous, vous ne savez pas-.

(8/17) Ce n'est pas vous qui les avez tués ; mais Dieu les a tués.

Il est ainsi évident qu'un acte " ressenti " comme mauvais est absout par les textes fondateurs. Ces versets annulent tout ressentiment de la conscience ou de responsabilité.

 

Déclaration Universelle des Droits de l'Homme Islamique

Au Caire le 5 août 1990, 45 pays musulmans dont la Turquie, ont signé leur propre Déclaration des Droits de l'Homme, subordonnant notre Déclaration Universelle des Droits de l'Homme aux leurs. (OCI)

Les deux derniers articles ne peuvent être plus explicites :

Art. 24 Tous les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration sont soumis aux dispositions de la Charria

Art. 25 La Charria est l'unique référence pour l'explication ou l'interprétation de l'un quelconque des articles contenus dans la présente Déclaration.

Dans son ouvrage " L'Islam des interdits ", Anne-Marie Delcambre précise qu'il y a env. 250 versets qui prônent la violence dans le Coran.

 

Peut-on réellement encore parler d'une religion de paix et de tolérance ?

 

Tout ces articles montrent bien la contradiction totale avec nos valeurs, nos us et coutumes

 

L'EUROPE, n'a-t-elle vraiment plus d'âme?

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

muller marie-claire 12/02/2011 15:43



Nous sommes entrainés dans quelque chose qui est une horreur à cause des idiots utiles et corrompus qui permettent lâchement que nous soyons livrés sans défense à L ENNEMI DE LA CIVILISATION!!!il
faut se ressaisir trés vite en Europe!!l'islam avance ses pions parce qu'il a un boulevard devant lui et le président d'une grande Nation: Obama


Un commentaire de Guy Milliére qui ne rassure pas sur la situation actuelle au Moyen Orient:



Obama, parrain de la révolution islamique ? - par Guy Millière






 


Dans les circonstances actuelles,
j’ai peu de chose à modifier par rapport à l’analyse à laquelle je procédais hier, et j’entends y revenir. 





Hosni Moubarak s’est battu jusqu’au bout, comme un vieux guerrier, sûr de ce qu’il a
accompli. Et quoi qu’on lui reproche, il a maintenu la paix avec Israël pendant trente ans, il a tenu les Frères musulmans à distance du pouvoir politique, sans parvenir à les éradiquer. Il a
contribué, ces dernières années, à moderniser l’Egypte et à la doter d’ouvertures économiques. Il a, certes, composé avec les propensions islamiques des habitants du pays et a laissé persister un
antisémitisme virulent. Mais, dans les circonstances présentes, et alors que la diabolisation va se mettre en marche, je préfère insister sur ce qui fait partie des dimensions positives du
personnage. Il pensait que son fils pourrait lui succéder et aller dans le sens de davantage de capitalisme. Il se défiait de la démocratisation pour des raisons qui vont devenir de plus en plus
flagrantes au cours des mois à venir. Celle-ci aurait été envisageable sur le mode du gradualisme, en s’accompagnant de changements dans le domaine de l’éducation, entre autres. Dans les
conditions actuelles, elle est le plus court chemin vers la catastrophe. 


 


J’écrivais hier aussi qu’Obama était un collégien gauchiste attardé, et je garde cette description : Obama n’a pas
évolué depuis ses années de collège où il lisait Franz Fanon et Che Guevara. Il était gauchiste. Il l’est resté, même s’il a appris à dissimuler son gauchisme sous un discours policé et très
hypocrite. Etre gauchiste à vingt ans est fréquent, l’être encore à cinquante montre qu’on est un attardé. 





Le malheur immense est que le gauchiste attardé est Président des Etats-Unis.





Je disais que les pressions de l’administration Obama s’étaient révélées vaines et contre-productives. Je dois procéder à
une correction : elles n’ont, au bout du compte, pas été vaines. Elles sont contre-productives si on se place dans la perspective d’une défense de la liberté au sens occidental du terme.
Elles sont très productives si on se place dans la perspective d’une avancée de la liberté au sens islamique du mot, qui signifie en ce cas, soumission à l’islam.





J’ajoutais qu’Obama s’est placé dans une position honteuse, et je ne doute pas d’être, en France, l’un des seuls à voir les
choses ainsi : pour moi, un Président des Etats-Unis qui se conduit comme il le fait est une honte. Mais les laudateurs d’Obama, qui ont collé le portrait de celui-ci à côté de leur poster
de Che Guevara  et des Damnés de la terre de Franz Fanon vont au contraire chanter de plus belle la gloire d’Obama. C’étaient les mêmes qui s’extasiaient il y a trente ans devant l’ayatollah
Khomeiny, et qui, voici quarante ans ne sortaient jamais sans leur Petit livre rouge, je les connais. 





J’écrivais que Moubarak n’était pas parti dans la précipitation et avait dit ce qu’il avait à dire à Obama. Cela reste
exact. Moubarak a résisté. Et il a dit ce qu’il avait à dire à Obama. J’ai, pour ce qui me concerne, trouvé le dernier discours d’Hosni Moubarak très digne et très respectable, et même si j’étais
le seul à le penser, cela ne m’importerait pas. J’ai infiniment plus de respect pour Hosni Moubarak que j’en ai pour Barack Obama. Hosni Moubarak a été un meilleur ami d’Israël que Barack Obama,
et il a été un meilleur défenseur du monde occidental que Barack Obama, ce qui, il est vrai, n’est pas très difficile.





J’écrivais que l’armée ne s’était pas retournée et avait gardé le pouvoir en main : la différence entre jeudi et
vendredi est que, pour garder le pouvoir en main, l’armée s’est retournée, et cela s’est joué dans la journée de vendredi. Toutes les sources dignes de foi indiquent qu’Obama a accentué ses
pressions sur l’armée égyptienne dans la nuit du jeudi au vendredi. L’armée a fini par céder.





Je notais qu’Obama avait choisi l’insurrection et les Frères Musulmans : c’est plus que jamais exact. 





Je précisais que c’était un choix inepte et lourd de conséquences. A mes yeux, cela reste un choix inepte. Je dirais même
que c’est un choix criminel. C’est un choix lourd de conséquences, je le maintiens. Les conséquences ne sont pas encore visibles. Ceux qui cèdent à l’ivresse aujo



island girl 12/02/2011 12:47



Riposte laiqque doit attaquer LDH pou racisme ,c'est logique!