Du mariage homo encensé à l’excision bien déniée. Par Lucie Clavijo

Publié le 21 Avril 2013

Ou, comment évolue la société à la mode de Normalie !

Lucie République Clavijo Par Lucie Clavijo pour Puteaux-Libre

La gauche défend le mariage pour tous et c’est son droit. Entendons le mariage entre personnes du même sexe. A tout hasard, n’oublions pas que les gens de gauche sont plus intelligents et plus gentils que ceux de droite bien évidemment.

 

Quelles que soient mes idées concernant le mariage "pour tous", elles ne m’empêchent pas d’accepter qu’au nom de la liberté, et non pas de l’égalité qui dans le cas précis me semble bien sujette à caution, deux hommes ou deux femmes puissent s’unir. De toute façon, ils n’ont attendu personne pour le faire in vivo, et pour exhiber leurs fesses dans les gaypride, etc. Alors un papier de plus ou de moins.

 

On a la tolérance qu’on peut !

- http://www.bvoltaire.fr/altanaotovic/les-generalisations-sans-vergogne-des-pro-mariage-gay,19851

 

- http://ripostelaique.com/mariage-homo-hollande-a-parfaitement-reussi-a-diviser-les-francais.html

 

- http://ripostelaique.com/mariage-homo-le-gouvernement-a-peur-il-sort-les-casseurs.html

à lire en binome avec l’article ci-dessous

http://www.mediapart.fr/journal/france/180413/homophobie-la-droite-pousse-au-crime

 

- http://ripostelaique.com/la-desinformation-mediatique-marque-une-volonte-deliberee-de-nous-maintenir-en-lethargie.html

 

Mais il y a des points sur lesquels il est impossible de ne rien dire. Il s’agit  des principaux motifs avancés par le petit peuple de l’herbe, la communauté homosexuelle, et tout le gratin de l’intelligentsia gaucho-quelque chose qui squatte nos médias.

 

On nous assène  avec l’œil sévère de celui qui sait plus et mieux que toi, pauvre ignorant de droite, sans oublier la lippe autoritaire de ceux qui ont le pouvoir que, je cite : « Le Président a été élu démocratiquement, c’était dans son programme,  tout le monde doit filer au doigt et à l’œil » !

Personne n’a que je sache contesté l’élection du Sieur Hollande, même si ceux qui se croient des vrais démocrates ont intérêt à tirer d’urgence les enseignements sur le fait d’aller  pêche à la ligne pendant que des islamistes vont voter pour mieux tordre le cou à la République!

 

Par contre ce petit monde pudibond du bulletin de gauche oublie un peu vite qu’il a mené une vie d’enfer à tous les Présidents de droite qui furent aussi démocratiquement élus que Hollande.

 

Ainsi  la gauche descendit dans la rue chaque fois qu’elle avait envie de casser du gouvernement de droite, et pas toujours à bon escient.  Donc la philosophie politique de la gauche se réduit une fois encore au simplisme, pour ne pas dire au ‘primaire’ : « faites ce que je dis, mais surtout ne faites pas ce que je fais ».

 

Ensuite.

Ils répètent à l’envie que ce mariage multitout sera une avancée pour nos sociétés, et que le refuser est le signe d’une arriération morbide,  et d’une crispation à la limite de l’occlusion intestinale chez des cathos archaïques.

 

S’ils veulent le croire, nous leur laissons cette responsabilité ; car  moult personnes laïques, athées,  des juristes, constitutionnalistes, Bac+beaucoup, etc… pensent aussi que ce mariage est une ineptie, et un fumigène bien utile pour masquer les carences du gouvernement sur bien d’autres dossiers autrement plus vitaux pour la Nation. Les lois sociétales de gauche ne servent jamais qu’à cela en réalité. Changer les lois, patauger dans le législatif, ça occupe les députés, ça fait parler le peuple, et pendant ce temps, le gouvernement trafique tranquillement des Traités européens totalitaires et fait sa prière devant la haute finance.

 

Laissons à chacun les préoccupations qui lui conviennent.

Mais, jamais on ne fera admettre que le mariage pour tous est une avancée. Certains peuvent le croire. Mais la croyance est une chose, la réflexion en est une autre ! On sait ou même les régimes politiques basés sur des « croyances ».

 

C’est en vidant les mots de leur substance qu’on fait aussi gober de la dictature à la petite cuillère à des populations déboussolées par le trop d’infos invérifiées et non explicitées.

Avancer, n’est désormais plus qu’un slogan que l’on donne à mâchouiller aux braves gens.

Pama et Mapa en promenade  Le mariage pour tous est un désir pour certains, rien de plus, mais ce n’est pas une avancée pour tous. Ceux qui veulent prouver le contraire devraient faire l’effort de trouver  des vrais arguments, en béton!

 

Si notre cher petit peuple de l’herbe, du multiculturel, de la "totolérance" et du reste veut vraiment faire avancer la société, voici quelques suggestions d’avancement des travaux démocratiques, qui les rendraient bien plus crédibles:

 

Excision - faire interdire l’excision des fillettes en France et la réprimer lourdement, en commençant par supprimer les allocations de nos chers (très chers…)  tailleurs de chair !

« Ils veulent nos allocations, qu’ils respectent notre civilisation ».  Pas compliqué à comprendre ! Même pour un simplet.

 

- faire interdire les mariages forcés ou des adolescentes sont contraintes à subir le joug, et bien souvent la violence de maris qu’elles n’ont pas choisi ! Elles doivent retourner vivre quasiment dans des conditions moyenâgeuse pour certaines.

 

- faire passer des tests psychologiques à toute personne qui envisage de travailler avec des enfants : qu’ils soient religieux ou laïques, diplômés ou artistes, athées ou acteurs du social. Cela ne résoudra peut-être pas tous les problèmes de pédophilie, mais devrait limiter les dégâts.

La-Burqa.jpg- interdire le voile dans tous les lieux appartenant à la République : hôpitaux, tribunaux, écoles, universités (voir plus haut la suppression des allocations, etc….). Car ce n’est pas un symbole religieux, c’est l’affirmation d’un acte politique anti-démocratique et contraire à l’égalité de droit des femmes avec les hommes.

 

 - protéger les femmes et les enfants battus, en soumettant les auteurs de violence à une obligation de soin, et à un réel suivi. Et s’ils refusent et poursuivent leurs violences, incarcération.

(après avoir préalablement vidés nos prisons des judiciables non français…qu’ils aillent se faire entretenir par LEURS PAYS et dans LEURS PRISONS, nous avons autre chose à faire des finances publiques que d’entretenir des coupables multiculturels…)

 

Quand nous parlons de suivi, il ne s’agit pas de celui d’une bonne part du personnel du « social » qui passe une partie de son temps en "réunion" ( ???), une autre en congé maladie ou maternité, sans oublier les "formations" à n’en plus finir, à rallonge, et à tiroirs !

 

- éduquer une bonne fraction de certaines classes dites « multiculturelles » au respect des filles et des femmes. Qui ne se réduisent pas à être soit, et  des mamas soumises à l’homme et à l’engrossage, soit des putains taillables et corvéables à merci, qui ne mériteraient aucun respect du moment qu’elles ne sont pas voilées.

 

- faire de la fin du "statut" de SDF une priorité républicaine!

Etc, etc……………..

Tout ce que les socialistes se gardent bien de faire pour protéger les droits des femmes et des enfants victimes de pratiques ‘multiculturelles’ intolérables, prouvent que le mot « social »  est peut-être agité comme un étendard, mais qu’il n’a plus de vrai contenu ! Lui aussi.

Etc, etc……………..

Il y a de quoi remplir des annuaires. Si certains veulent faire avancer la société, là se trouve le gisement d’un vrai progrès. Dans tout ce qui protège les droits des femmes et des enfants, des personnes fragiles.

Dans tout ce qui garantit la vraie liberté d’expression.

Le reste n’est que littérature, posture et parfois, devient même gangrène.

Pour finir sur une note de bonne humeur (quoique…) nous n’aimerions pas qu’un jour futur, une petite chanson enfantine traditionnelle prenne un tout autre sens, après trituration par une pensée socialisante, qui commencera par "dégenrer" et finira par dégénérer:

« Savez-vous planter les choux,

A la mode, à la mode,

Savez-vous planter les choux à la mode de Normalie… »

 

A bon électeur, salut !

Lucie Clavijo

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Lucie Clavijo

Commenter cet article