Economie et intelligence israèlienne. Un exemple, un constat - par Gérard Brazon

Publié le 17 Mai 2011

Si l'on voulait la preuve qu'israël n'a pas grand chose à voir avec ses voisins confinés en religion ou sous la dictature des roîtelet, cet article en suivant démontre que le Moyen-Orient n'est pas qu'un désert de sable ou se morfond des croyants incultes et fascinés par la mort et le paradis d'Allah.

Si j'étais palestinien de cis-jordanie, un peu plus malin que la moyenne, je me dirai que j'ai plus à gagner à vivre en bonne intelligence avec mon voisin israèlien que de le combattre.

Mais pour vivre en bonne intelligence, celà nécessite deux intelligences au moins. L'une israèlienne, l'autre cis-jordanienne ou pour le moins arabe. C'est là que le bât blesse. Est-ce qu'il y a de l'intelligence sur le territoire de l'Autorité palestinienne et sur celui du hamas? Je veux dire par là, est-ce qu'il y a autre chose comme intelligence que celle de trouver des moyens de se suicider au nom d'Allah? 

Quand je constate oh combien, la misère en terre d'islam, je me dis que forcèment il y a un lien entre cette religion mortifère et cette misère. Je sais bien que les hommes sont les mêmes! Fait de sang et de chair! La différence? La culture évidemment! C'est ce qui sépare les hommes sur cette planète. Pas la couleur ou l'origine. C'est la bêtise surtout et celle de cette religion islamique qui est aussi grandiose qu'elle est monstrueuse. Elle laisse sur le flanc un milliard cinq cent millions de personnes dans l'ignorance. 

C'est mon opinion et je l'assume. Ces femmes et ces hommes ne seront libres qu'à travers l'apostasie de cette religion.

Gérard Brazon

 

Better Place, la compagnie israélienne en charge du développement des voitures électriques, a dévoilé aujourd’hui la Renault Fluence ZE, véhicule qu’elle mettra sur le marché en Israël dans les prochains mois. Le prix de base de cette Renault Fluence sera de  122.900 shekels (à peu près 25.000€), sans option. La version luxe, avec sièges en cuir et quelques options, coûtera 129.900 shekels.

Les options de base comprennent un ordinateur de navigation permettant une gestion parfaite de l’énergie du véhicule, ainsi qu’un système GPS, une ligne téléphonique raccordant le consommateur directement à un centre d’appel, une garantie de 4 ans, la climatisation, un régulateur de vitesse, un détecteur de pluie et les feux automatiques.

Better Place estime que le coût d’entretien régulier de la Fluence sera de 40% inférieur à celui des familiales traditionnelles. L’assurance est également censée coûter moins : environ 3.700 shekels tout compris par an.

La Fluence aura une police d’assurance dont le prix sera basé sur le kilométrage. Better Place propose un tarif fixe de 1.090 shekels (TVA comprise) pour un maximum de 20.000 km par an, 1.300 shekels pour un maximum de 23.000 km par an, 1.470 shekels pour un maximum de 26.000 km par an, et 1599 shekels pour un maximum de 30.000 km un an.

Si le prix à l’achat se révèle un peu cher mais que la qualité des voitures et des batteries est bonne, Better Place devrait très rapidement devenir l’une des plus grandes compagnies au monde.

Joanthan-Simon Sellem – JSSNews

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article

island girl 18/05/2011 19:42



Les palestiniens sont sous le joug de l'islam et subissent un lavage de cerveau extreme ,ils stagneront  ainsi  ad vitam eternam car ils sont bornés   tant pis pou eux...



Nancy VERDIER 17/05/2011 14:42



Des voitures magnifiques. Promises à un bel avenir, je n'en doute pas. Je ne me fais pas de soucis pour la créativité des Israéliens qui est absolument "magique"...Par contre, comme vous le dîtes
Gérard, si seulement les Palestiniens pouvaient comprendre qu'ils ont plus à gagner à vivre en paix avec leur voisin israélien plutôt que de vouloir le détruire, ils auraient le plus haut niveau
de vie de tout le Proche-Orient et le monde entier vivrait déjà mieux.
Vous mentionnez la religion musulmane qu'ils se trimbalent et qui est plus un handicap pour eux qu'un avantage. Mais ils ont oublié de s'en rendre compte, de réfléchir à leurs conditions, aux
lois terribles qu'on leur inculque. Ils ne peuvent se sortir de cette religion qui exigent d'eux l'intolérance vis à vis des non-musulmans, la guerre permanente ou Jihad, la conversion de
l'autre, même par les méthodes les plus cruelles. C'est une religion tellement "totalitaire" qu'elle ne laisse pas la possibilité à ses ouailles de la quitter. Pas d'apostasie en Islam, on ne
peut renier sa religion et se convertir à une autre sous peine de mort.
Quand je pense aux jeunes Européens, et même Américains, Sud-Américains  et Canadiens qui se convertissent à l'Islam, je me demande s'ils savent bien où ils mettent les pieds.....