demande de poursuites pénales pour incitation à la haine raciale et diffamation raciale!

Publié le 23 Novembre 2010

Communiqué de Résistance Républicaine.

        

        Quatre lettres recommandées que nous avons envoyées aujourd'hui au Ministre de la Justice, à celui de l'Intérieur, à SOS racisme et au Mrap suite à la publication d'une video ignoble (cerise sur le gâteau mon nom apparaît parmi les  tags)
http://www.dailymotion.com/video/xf0rsp_les-pires-terroristes-sont-occident_news
le site avec les commentaires encore plus ignobles a disparu mais notre avocat en avait fait des copies que nous avons jointes aux lettres recommandées. Nous ne faisons pas circuler le lien ci-dessus pour ne pas faire de la publicité à ces procédés et pour que la video ne soit pas interdite à cause des plaintes des uns et des autres, nous préférons que les ministères l'aient à disposition...
Bref nous continuons de lutter sur tous les fronts, justice, médiatique, politique, avec des actions ponctuelles des comités locaux, afin de secouer la chape de plomb que certains voudraient imposer à notre pays.

Christine Tasin.

 

Résistance Républicaine Lettres recommandées

 

 

 

 

 

Résistance républicaine

La Grange, l'Hermite

32120 HOMPS

  

Ministère de la Justice

13 Place Vendôme

75001 PARIS

 

Objet : demande de poursuites

pénales  pour incitation à la haine

raciale et diffamation raciale

 

Aff. Forsane-alizza                                                                                    Le 22 novembre 2010

 

 

                                                     Monsieur le Ministre,

 

Notre association fondée au premier semestre 2010, et dont vous trouverez ci-joint les statuts et le récépissé de déclaration, se fixe entre autres pour but aux termes de l’article 2  de lutter contre toute forme de racisme.

Dans la mesure où elle n’a pas les cinq ans d’ancienneté qui sont exigés par l’article 2-1 du Code de Procédure Pénale pour se constituer partie civile au pénal, elle alerte systématiquement l’autorité compétente chaque fois qu’elle constate un fait relevant de son objet statutaire.

 

En octobre dernier nous avons saisi le Préfet et le Procureur de la République de Limoges du comportement choquant d’un groupe islamiste dénommé Forsane-Alizza, qui avait organisé dans la ville une manifestation non déclarée, au cours de laquelle un prêcheur exprimait par haut parleur une haine violente à l’égard de la France, appelant à la révolte son auditoire, et allant jusqu’à piétiner le Code Pénal au motif qu’il ne comporte pas l’incrimination « d’islamophobie ».

Nous avons reçu de M. le Préfet une réponse que vous trouverez en annexe, nous informant que l’autorité judiciaire avait été saisie, et entretemps  la vidéo de la scène, qui avait suscité un trouble bien compréhensible, a été prudemment retirée par le site.

 

Par la suite notre attention a été attirée par le même site, sur lequel on pouvait voir une autre vidéo et un texte l’accompagnant ainsi que les commentaires des internautes, qui constituent à l’égard de la France et des Français une diffamation, et une incitation à la haine raciale, au sens des articles 24, 29 et 32 de la loi du 29 juillet 1881.

 

Le titre donne le ton : « Un fdesouche interpellé pour pédophilie internationale ». Si un site ou un journal avait écrit le même titre en remplaçant fdesouche par Algérien, Malien, etc… nul doute que les réactions auraient été vives.

 

Le texte est à l’avenant : on y décrit un Français (on insiste bien sur cette particularité) interpellé en France après avoir tenté d’enlever un enfant aux Etats Unis, scène censée être celle que le site diffuse.  Et on y précise entre autres : « c’est récurrent en Occident, nos enfants sont la proie de dangereux prédateurs… » ; « les pervers se lâchent pour alimenter les réseaux satanistes, ce qui constitue indiscutablement de la terreur dans le cœur de nos progénitures ! » ; « c’est cela le véritable terrorisme ! ». Cette dernière affirmation est à mettre en parallèle avec le paragraphe au dessus, qui minimise les attentats du 11 septembre et le rôle de Zacarias Moussaoui, dissimulant à peine l’empathie envers cet attentat.

 

En somme les vrais terroristes sont les Français, tel est le sens général de l’article, d’ailleurs confirmé par les commentaires des lecteurs dont vous pouvez lire quelques exemples :  « De toutes façons ces Français sont à l’image de notre France actuelle… » ; « c’est vraiment un fléau en Occident !  Au lieu de se focaliser sur d’éventuels soi-disant attentats, on ferait mieux de concentrer nos efforts sur les terroristes à la sortie de nos écoles….  Ce sont de bons jambon beurre bien de chez nous qui picolent… ».

 

Depuis le 2 octobre, date à laquelle nous avons imprimé ce texte, cet article a disparu du site pour des raisons faciles à comprendre, mais une enquête judiciaire permettrait facilement de le retrouver intégralement.

 

Si  ce qui est écrit ci-dessus l’avait été contre des Arabes, des Africains ou toute autre ethnie, nul doute qu’un tremblement de terre médiatique se serait produit,  au cours duquel les organisations anti racistes subventionnées auraient annoncé des poursuites pénales, conclues par une sévère condamnation.

 

Au cas présent c’est le silence tant des médias que des dites associations, auxquelles d’ailleurs nous nous adressons pour qu’elles nous fassent connaître leur point de vue.

 

Nous nous adressons également au Ministère de l’Intérieur afin qu’il apprécie la suite à donner à cette affaire pour ce qui est de sa compétence.

 

Enfin nous venons vers vous Monsieur le Ministre, en votre qualité de supérieur hiérarchique  du Ministère Public, pour vous demander quelle suite judiciaire vous avez l’intention de donner à ces faits.

 

Nous serions sensibles à la réponse que vous voudrez bien apporter à la présente, que nous portons à la connaissance de nos adhérents et sympathisants.

 

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre respectueuse considération.

 

 

La Présidente,  Christine Tasin

 

 

 

P.J.  :

 - Statuts de Résistance Républicaine

-  Récépissé de déclaration de l'association

  Réponse du préfet de Limoges suite à la manifestation du 17 septembre dernier

-  Copie du texte objet de la présente en date du 2 octobre 2010 (4 pages) avec adresse du site

 

 

2éme Lettre

 

Résistance républicaine

La Grange, l'Ermite

32120 HOMPS

 

Ministère de l’Intérieur

Place Beauvau

75008  PARIS

 

Objet : groupe islamiste

troublant l’ordre public

 

Aff. Forsane-alizza                                                         Le 22 Novembre 2010

 

 

 

                                                           Monsieur le Ministre,

 

 

Notre association fondée au premier semestre 2010, et dont vous trouverez ci-joint les statuts et le récépissé de déclaration, se fixe entre autres pour but aux termes de l’article 2  de lutter contre toute forme de racisme.

 

Dans la mesure où elle n’a pas les cinq ans d’ancienneté qui sont exigés par l’article 2-1 du Code de Procédure Pénale pour se constituer partie civile au pénal, elle alerte systématiquement l’autorité compétente chaque fois qu’elle constate un fait relevant de son objet statutaire.

 

En octobre dernier nous avons saisi le Préfet et le Procureur de la République de Limoges du comportement choquant d’un groupe islamiste dénommé Forsane-Alizza, qui avait organisé dans la ville une manifestation non déclarée, au cours de laquelle un prêcheur exprimait par haut parleur une haine violente à l’égard de la France, appelant à la révolte son auditoire, et allant jusqu’à piétiner le Code Pénal au motif qu’il ne comporte pas l’incrimination « d’islamophobie ».

Nous avons reçu de M. le Préfet une réponse que vous trouverez en annexe, nous informant que l’autorité judiciaire avait été saisie, et entretemps  la vidéo de la scène, qui avait suscité un trouble bien compréhensible, a été prudemment retirée par le site.

 

Par la suite notre attention a été attirée par le même site, sur lequel on pouvait voir une autre vidéo et un texte l’accompagnant ainsi que les commentaires des internautes, qui constituent à l’égard de la France et des Français une diffamation, et une incitation à la haine raciale, au sens des articles 24, 29 et 32 de la loi du 29 juillet 1881.

 

Le titre donne le ton : « Un fdesouche interpellé pour pédophilie internationale ». Si un site ou un journal avait écrit le même titre en remplaçant fdesouche par Algérien, Malien, etc… nul doute que les réactions auraient été vives.

 

Le texte est à l’avenant : on y décrit un Français (on insiste bien sur cette particularité) interpellé en France après avoir tenté d’enlever un enfant aux Etats Unis, scène censée être celle que le site diffuse.  Et on y précise entre autres : « c’est récurrent en Occident, nos enfants sont la proie de dangereux prédateurs… » ; « les pervers se lâchent pour alimenter les réseaux satanistes, ce qui constitue indiscutablement de la terreur dans le cœur de nos progénitures ! » ; « c’est cela le véritable terrorisme ! ». Cette dernière affirmation est à mettre en parallèle avec le paragraphe au dessus, qui minimise les attentats du 11 septembre et le rôle de Zacarias Moussaoui, dissimulant à peine l’empathie envers cet attentat.

 

En somme les vrais terroristes sont les Français, tel est le sens général de l’article, d’ailleurs confirmé par les commentaires des lecteurs dont vous pouvez lire quelques exemples :  « De toutes façons ces Français sont à l’image de notre France actuelle… » ; « c’est vraiment un fléau en Occident !  Au lieu de se focaliser sur d’éventuels soi-disant attentats, on ferait mieux de concentrer nos efforts sur les terroristes à la sortie de nos écoles….  Ce sont de bons jambon beurre bien de chez nous qui picolent… ».

 

Depuis le 2 octobre, date à laquelle nous avons imprimé ce texte, cet article a disparu du site pour des raisons faciles à comprendre, mais une enquête judiciaire permettrait facilement de le retrouver intégralement.

Si  ce qui est écrit ci-dessus l’avait été contre des Arabes, des Africains ou toute autre ethnie, nul doute qu’un tremblement de terre médiatique se serait produit,  au cours duquel les organisations anti racistes subventionnées auraient annoncé des poursuites pénales, conclues par une sévère condamnation.

 

Au cas présent c’est le silence tant des médias que des dites associations, auxquelles d’ailleurs nous nous adressons pour qu’elles nous fassent connaître leur point de vue.

 

Nous nous adressons également au Ministère de la Justice pour lui demander d’engager des poursuites pénales.

 

Enfin nous venons vers vous Monsieur le Ministre,  pour vous demander quelles mesures vous comptez prendre à l’égard de ce groupe qui trouble gravement l’ordre public.

 

Nous serions sensibles à la réponse que vous voudrez bien apporter à la présente, que nous portons à la connaissance de nos adhérents et sympathisants.

 

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre respectueuse considération.

 

 

La Présidente,  Christine Tasin

 

P.J.  :

 - Statuts de Résistance Républicaine

-  Récépissé de déclaration de l'association

 - Réponse du préfet de Limoges suite à la manifestation du 17 septembre dernier

-  Copie du texte objet de la présente en date du 2 octobre 2010 (4 pages) avec adresse du site

 

 

3éme Lettre

 

Résistance républicaine

La Grange, l'Ermite

32120 HOMPS

SOS RACISME

51 Avenue de Flandre

75019 PARIS

 

 

Objet : racisme « anti-blanc »

 

Aff. Forsane-alizza                                                         Le 22 novembre 2010

 

 

                                                    Monsieur le Président,

 

 

Notre association fondée au premier semestre 2010 se fixe entre autres pour but aux termes de l’article 2  de lutter contre toute forme de racisme.

 

Dans la mesure où elle n’a pas les cinq ans d’ancienneté qui sont exigés par l’article 2-1 du Code de Procédure Pénale pour se constituer partie civile au pénal, elle alerte systématiquement l’autorité ou la structure compétente chaque fois qu’elle constate un fait relevant de son objet statutaire.

 

Début octobre,  notre attention a été attirée par le site d’un groupe islamiste dénommé Forsane-Alizza, sur lequel on pouvait voir une vidéo et un texte l’accompagnant ainsi que les commentaires des internautes, qui constituent à l’égard de la France et des Français une diffamation, et une incitation à la haine raciale, au sens des articles 24, 29 et 32 de la loi du 29 juillet 1881.

 

Le titre donne le ton : « Un fdesouche interpellé pour pédophilie internationale ». Si un site ou un journal avait écrit le même titre en remplaçant fdesouche par Algérien, Malien, etc… nul doute que les réactions auraient été vives, notamment de la part de votre association.

 

Le texte est à l’avenant : on y décrit un Français (on insiste bien sur cette particularité) interpellé en France après avoir tenté d’enlever un enfant aux Etats Unis, scène censée être celle que le site diffuse.  Et on y précise entre autres : « c’est récurrent en Occident, nos enfants sont la proie de dangereux prédateurs… » ; « les pervers se lâchent pour alimenter les réseaux satanistes, ce qui constitue indiscutablement de la terreur dans le cœur de nos progénitures ! » ; « c’est cela le véritable terrorisme ! ». Cette dernière affirmation est à mettre en parallèle avec le paragraphe au dessus, qui minimise les attentats du 11 septembre et le rôle de Zacarias Moussaoui, dissimulant à peine l’empathie envers cet attentat.

 

 

En somme les vrais terroristes sont les Français, tel est le sens général de l’article, d’ailleurs confirmé par les commentaires des lecteurs dont vous pouvez lire quelques exemples :  « De toutes façons ces Français sont à l’image de notre France actuelle… » ; « c’est vraiment un fléau en Occident !  Au lieu de se focaliser sur d’éventuels soi-disant attentats, on ferait mieux de concentrer nos efforts sur les terroristes à la sortie de nos écoles….  Ce sont de bons jambon beurre bien de chez nous qui picolent… ».

 

Depuis le 2 octobre, date à laquelle nous avons imprimé ce texte, cet article a disparu du site pour des raisons faciles à comprendre, mais une enquête judiciaire permettrait facilement de le retrouver intégralement.

 

Si  ce qui est écrit ci-dessus l’avait été contre des Arabes, des Africains ou toute autre ethnie, nul doute qu’un tremblement de terre médiatique se serait produit,  au cours duquel les organisations anti racistes subventionnées auraient annoncé des poursuites pénales, conclues par une sévère condamnation.

 

Au cas présent c’est le silence tant des médias que des dites associations, sauf erreur de notre part. C’est d’autant plus choquant que ce groupe islamiste s’était signalé peu auparavant par une manifestation agressive non déclarée à Limoges. Nous avions alors alerté les autorités, et le Préfet nous a répondu qu’il saisissait l’autorité judiciaire.

 

Dans la mesure où votre association remplit les conditions légales pour mettre en œuvre l’action publique devant une juridiction pénale, nous vous demandons si vous avez l’intention de le faire pour cette affaire, et dans la négative, pour quelle raison.

 

Nous portons la présente à la connaissance de nos adhérents et sympathisants, ainsi que votre éventuelle réponse.

 

Veuillez agréer Monsieur le Président, l’expression de nos sentiments distingués.

 

 

La Présidente,  Chistine Tasin

 

 

 

P.J.

-  Copie du texte objet de la présente en date du 2 octobre 2010 (4 pages) avec adresse du site

  

 

 

 

 

 

 

4éme lettre 

 

Résistance républicaine

La Grange, l'Ermite

32120 HOMPS

 

MRAP

43 Boulevard Magenta

75010 PARIS 

 

Objet : racisme « anti-blanc »

 

Aff. Forsane-alizza                                                          Le 22 novembre 2010

 

 

 

                                              Monsieur le Président,

 

 

Notre association fondée au premier semestre 2010 se fixe entre autres pour but aux termes de l’article 2  de lutter contre toute forme de racisme.

 

Dans la mesure où elle n’a pas les cinq ans d’ancienneté qui sont exigés par l’article 2-1 du Code de Procédure Pénale pour se constituer partie civile au pénal, elle alerte systématiquement l’autorité ou la structure compétente chaque fois qu’elle constate un fait relevant de son objet statutaire.

 

Début octobre,  notre attention a été attirée par le site d’un groupe islamiste dénommé Forsane-Alizza, sur lequel on pouvait voir une vidéo et un texte l’accompagnant ainsi que les commentaires des internautes, qui constituent à l’égard de la France et des Français une diffamation, et une incitation à la haine raciale, au sens des articles 24, 29 et 32 de la loi du 29 juillet 1881.

 

Le titre donne le ton : « Un fdesouche interpellé pour pédophilie internationale ». Si un site ou un journal avait écrit le même titre en remplaçant fdesouche par Algérien, Malien, etc… nul doute que les réactions auraient été vives, notamment de la part de votre association.

 

Le texte est à l’avenant : on y décrit un Français (on insiste bien sur cette particularité) interpellé en France après avoir tenté d’enlever un enfant aux Etats Unis, scène censée être celle que le site diffuse.  Et on y précise entre autres : « c’est récurrent en Occident, nos enfants sont la proie de dangereux prédateurs… » ; « les pervers se lâchent pour alimenter les réseaux satanistes, ce qui constitue indiscutablement de la terreur dans le cœur de nos progénitures ! » ; « c’est cela le véritable terrorisme ! ». Cette dernière affirmation est à mettre en parallèle avec le paragraphe au dessus, qui minimise les attentats du 11 septembre et le rôle de Zacarias Moussaoui, dissimulant à peine l’empathie envers cet attentat.

 

En somme les vrais terroristes sont les Français, tel est le sens général de l’article, d’ailleurs confirmé par les commentaires des lecteurs dont vous pouvez lire quelques exemples :  « De toutes façons ces Français sont à l’image de notre France actuelle… » ; « c’est vraiment un fléau en Occident !  Au lieu de se focaliser sur d’éventuels soi-disant attentats, on ferait mieux de concentrer nos efforts sur les terroristes à la sortie de nos écoles….  Ce sont de bons jambon beurre bien de chez nous qui picolent… ».

 

Depuis le 2 octobre, date à laquelle nous avons imprimé ce texte, cet article a disparu du site pour des raisons faciles à comprendre, mais une enquête judiciaire permettrait facilement de le retrouver intégralement.

 

Si  ce qui est écrit ci-dessus l’avait été contre des Arabes, des Africains ou toute autre ethnie, nul doute qu’un tremblement de terre médiatique se serait produit,  au cours duquel les organisations anti racistes subventionnées auraient annoncé des poursuites pénales, conclues par une sévère condamnation.

 

Au cas présent c’est le silence tant des médias que des dites associations, sauf erreur de notre part. C’est d’autant plus choquant que ce groupe islamiste s’était signalé peu auparavant par une manifestation agressive non déclarée à Limoges. Nous avions alors alerté les autorités, et le Préfet nous a répondu qu’il saisissait l’autorité judiciaire.

 

Dans la mesure où votre association remplit les conditions légales pour mettre en œuvre l’action publique devant une juridiction pénale, nous vous demandons si vous avez l’intention de le faire pour cette affaire, et dans la négative, pour quelle raison.

 

Nous portons la présente à la connaissance de nos adhérents et sympathisants, ainsi que votre éventuelle réponse.

 

Veuillez agréer Monsieur le Président, l’expression de nos sentiments distingués.

 

 

La Présidente,  Chistine Tasin

 

P.J.

 

-  Copie du texte objet de la présente en date du 2 octobre 2010 (4 pages) avec adresse du site

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

zebuloneuf 24/11/2010 10:31



Bravo Chrisitine, il est temps que la peur change de camp et que les officines à l'anti-racisme dévoyé et à sens unique deviennent des cibles à trainer en justice.


Le sage Pierre Desproges en avait bien pris conscience.


"J'adhérerai à SOS-racisme quand ils mettront un "S" à racisme. Il y a des racistes noirs, arabes, juifs, chinois et même des ocre-crème et des anthracite-argenté. Mais à SOS-Machin, ils ne
fustigent que le Berrichon de base ou le Parisen-baguette. C'est sectaire."
Pierre desproges, Fonds de tiroir, Editons du seuil



henri 23/11/2010 20:34


Bravo Christinne ! OU : Une femme qui en a dans les pantalons ! Merci !


Christian 23/11/2010 13:56



Bonjour


 


Bravo Christine GO GO GO il est temps que ces pseudo associations stoppent de faire du racisme antiblanc et ne font rien contre les propos sauvages d'un rappeur comme cortex. Nous sommes avec
toi.


 


Christian du Nord