Egypte: 60 attaques anti chrétiennes depuis la "révolution".

Publié le 12 Août 2011

              Je n'ai jamais été dupe des "révolutions arabes", du "printemps arabe"! J'avais dit que ces révolutions n'étaient qu'un leurre et que derrière le printemps c'était la glaciation islamique.

             Partout ou ces révolutions ont éclatées, c'est l'islam le plus dur qui récupère les marrons grillés et se fait du gras avec. On ne sait pas trop encore pour la Tunisie malgré la remontée du parti islamiste interdit autrefois. Mais c'est avec certitude pour l'Egypte et la Lybie (soutenue par les dirigeants français -1 millions d'euros par jour). Alors, nos journalistes frémissent en Syrie aujourd'hui et ne diront rien, comme d'habitude, devant l'islam totalitaire demain s'il prenait le pouvoir à Damas, Tripoli, Le Caire ou Tunis. A ce demander à quel point cela n'arrange pas les gouvernements occidentaux. L'islamisation comme but ultime? Mais pourquoi donc? Eurabia nous donne des éléments de réponses.

            Pour ma part, je préfère un dictateur arabe que l'islam totalitaire et sa charia. Une dictature peut toujours s'adoucir, évoluer, aller vers une démocratie à terme! Une dictature subit des influences, négocie, refuse et parfois accepte. Ce n'est jamais le cas pour un pouvoir islamique. Même si je peux choquer en disant celà, je persiste et signe.

Gérard Brazon 

-

 

Egypte: 60 attaques anti chrétiennes depuis la "révolution

 

Reportage interessant de CBN montrant comment les islamistes (Frères Musulmans et Salafistes) ont récupéré la révolution (un Copte emploie le terme "kidnappé") au détriment des laics et des Chrétiens. Les prochaines élections risquent de porter les islamistes au pouvoir.

Voir tout notre dossier Egypte (le plus complet existant en langue française)

 

Observatoire sur l'islamisation

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Epicure 14/08/2011 17:14



As-t-on le droit de Monter Le Mariage aujourd'hui à Paris?


Vérifiez bien... et expérimentez les démarches administratives...!


Avec cette citation..?.Je vous paie mon billet que NON !



Marie-Claire Muller 14/08/2011 17:01



Des citations relevées par Derville qui nous éclaire sur le nazislamisme depuis la derniére guerre


Citations : Europe, nazisme, islam


Publié le 14 août 2011 par Derville



Nous
nous intéressons dans cet article à la modification radicale de la perception de l’Islam en Europe à partir des années 30 sous l’effet du mysticisme nazi puis de sa survivance pami une large
part de la classe polique et intellectuelle française contemporaine.


Le Soleil d’Allah brille sur l’Occident est un livre de l’écrivain allemande Sigrid Hunke (1913-1999). Celle-ci milita dans les années 30 à l’Union des étudiants nationaux-socialistes
allemands (NSDS) avant de s’inscrire au Parti national-socialiste (NSDAP). En 1941, elle passa son doctorat à la faculté de philosophie de l’Université de Berlin sous la supervision de
l’islamologue Ludwig Ferdinand Clauss, promoteur notamment des théories raciales qu’elle reprit à son compte. En 1960, elle publia deux ouvrages qui la rendront célèbre: Europas eigene
Religion (La Vraie Religion de l’Europe) et Allah Sonne über der Abendland (Le Soleil d’Allah brille sur l’Occident). Le quatrième de couverture de ce livre se
présente ainsi:



« Alors que l’Europe se débattait dans un Moyen Age de conflits et de blocages, le monde arabe était le théâtre d’une admirable civilisation fondée sur les échanges économiques,
intellectuels et spirituels. Dans toutes les disciplines – mathématiques, astronomie, médecine, architecture, musique et poésie -, les Arabes multiplièrent les plus prodigieuses réalisations.
Venant d’Italie, de Sicile, d’Espagne et autres territoires soumis à la domination ou à l’influence arabe, passant par l’entremise de grands princes, comme Frédéric II de Hohenstaufen ou par
le canal de nombreux voyageurs (négociants, pèlerins, croisés, étudiants), les réalisations de cette prestigieuse civilisation ont peu à peu gagné l’Europe où elles jouèrent un rôle
déterminant dans l’éclosion de la civilisation occidentale. Sigrid Hunke brosse un tableau saisissant de cette rencontre entre l’Orient et l’Occident. L’influence décisive de la civilisation
arabe sur celle de l’Europe – influence trop souvent passée sous silence, sinon ouvertement contestée – est enfin mise en pleine lumière. »



Sous le 3ème Reich, cette sympathie débordante pour la civilisation islamique favorisa l’alliance entre Adolphe Hitler et le Grand Mufti al-Husseini pour la mise en place de troupes Waffen SS islamiques comme celle de l’imam Halim Malkoc (13ème Handchar) qui occupa la ville de Villefranche-de-Rouergue avec la collaboration de l’État Français.
Outre l’introduction du multiculturalisme par Hitler et Himmler (repas halal, mosquées, lutte contre « l’islamophobie »), Ludwig Ferdinand Clauss travailla à la mise en place d’une école pour imams (Dresde, 1944) pour l’encadrement des troupes,
mesures appliquées par exemple dans les Waffen SS de la 13ème Handchar ou aujourd’hui
dans l’armée française (rations halal, imams militaires) malgré semble t-il quelques protestations rapidement
réprimées.


Aujourd’hui, ce livre, bien que relevant du révisionnisme nazi et largement démenti (cf. Aristote au Mont Saint-Michel de Sylvain Gouguenheim), pourrait figurer dans les programmes scolaires
sans dénoter alors que cela aurait été impensable avant le 3ème Reich et même jusqu’à une date plus récente. Afin de mettre en évidence ce changement de perception de l’Islam en Europe et en
France plus particulièrement, on a regroupé ici des citations classées par ordre chronologique.


Citations par ordre chronologique


« Cette même nécessité adresse aux pieds de sa clémence et Royale bonté, les larmes et soupirs de plus de deux milles Français de nation esclaves en la seule ville d’Alger en Barbarie
[...] D’autres sont écorchés tout vif, et quantité de brûlés à petit feu, spécialement ceux qui blasphèment ou méprisent leur faux prophète Mahomet, et à la moindre accusation et sans autre
forme de procès, sont trainés à ce rigoureux supplice [...] Nous voyons souvent de nos compatriotes mourir [...] Nous n’aurions jamais fait, et nous serions trop importuns envers votre Majesté,
de raconter ici toutes les misères et calamités que nous souffrons : il suffit de dire que nous sommes ici traités comme de pauvres bêtes, vendus et revendus aux places publiques à la volonté
de ces inhumains, lesquels après nous traitent comme des chiens, prodiguant notre vie, et nous l’ôtant, lors que bon leur semble, et en un mot ils croient gagner des indulgences et rendre de
grands sacrifices à Mahomet, quand ils tourmentent et affligent quelques Chrétiens. »


Les larmes et clameurs des Chrestiens françois de nation captifs en la ville d’Alger en Barbarie adressées à la reine régente, 1643


« Le mahométan lui crie : « Prends garde à toi si tu ne fais pas le pèlerinage à La Mecque ! » « Malheur à toi, lui dit un récollet, si tu ne fais pas un voyage à
Notre-Dame de Lorette ! » Il rit de Lorette et de La Mecque ; mais il secourt l’indigent et il défend l’opprimé »


Voltaire (1694-1778), Dictionnaire philosophique


« Auteur espagnol, je crois pouvoir y fronder Mahomet sans scrupule : à l’instant un envoyé… de je ne sais où se plaint que j’offense dans mes vers la Sublime-Porte, la Perse, une
partie de la presqu’île de l’Inde, toute l’Egypte, les royaumes de Barca, de Tripoli, de Tunis, d’Alger et de Maroc : et voilà ma comédie flambée, pour plaire aux princes mahométans, dont
pas un, je crois, ne sait lire, et qui nous meurtrissent l’omoplate, en nous disant : chiens de chrétiens. Ne pouvant avilir l’esprit, on se venge en le maltraitant. »


Beaumarchais (1732-1799) dans Le Mariage de Figaro


« un culte ennemi de la civilisation, favorable par système à l’ignorance, au despotisme, à l’esclavage [...] L’esprit du mahométisme est la persécution et la conquête [...] Où en
serions-nous si nos pères n’eussent repoussé la force par la force ? Que l’on contemple la Grèce et l’on apprendra ce que devient un peuple sous le joug des Musulmans. [...] Ceux qui
s’applaudissent tant aujourd’hui du progrès des lumières auraient-ils donc voulu voir régner parmi nous une religion qui a brûlé la bibliothèque d’Alexandrie, qui se fait un mérite de fouler
aux pieds les hommes et de mépriser souverainement les lettres




Epicure 13/08/2011 15:43



Un minoritaire peut-il être démocrate?


Oui si la majorité est saine tolérante intelligente cultivée et prête à tout compromis sensé.


Vous avez déjà bu une Majorité comme cela dans l'espèce Homo?


Alors pour moi c'est Non.


et je suis prêt à me battre physiquement, pour protéger ma liberté.


Cette Disposition d'Esprit ....est la seule condition de la Liberté, et aucune autre, face aux paranoïaques et narcissiques  qui encombrent les allées du pouvoir et les "partisâneries"
politiques et religieuses..



isabelle 13/08/2011 01:13



C'était à prévoir !


Cependant, c'est navrant pour ceux qui espéraient vraiment l'installation de la démocratie mais qui succomberont sous le poids des foules incultes dopées à l'islam.



Robert le Miro 12/08/2011 19:34



Encore d'la faute au Front National !