Égypte : Delga débarrassée des islamistes qui imposaient la charia et la djizya aux chrétiens.

Publié le 20 Septembre 2013

Pas un mot dans la presse bien pensante socialo-coco-bobo. Rien à gauche, rien à droite. Les chrétiens peuvent crever en France pouvu que l'islamophobie soit vaincu. A vomir...

Gérard Brazon

Sources Christianophobie.com

Il aura fallu l’intervention de l’armée de l’air pour que les autorités en finissent hier avec la dictature islamiste que les Frères Musulmans, profitant du chaos qui avait suivi la déposition de Morsi, avaient imposé dans la ville de Delga (gouvernorat d’Al-Minya), y faisant régner l’ordre islamique avec leurs milices armées. Cette ville de 120 000 habitants, qui comptait 20 000 chrétiens en avait vu fuir la moitié avec sa prise de contrôle par les Frères Musulmans.

À ceux qui étaient restés fut imposée la djizya, un impôt islamique allant de 30 à 70 US$ par foyer et par mois (alors que le salaire mensuel moyen égyptien est de 135 US$) : les chrétiens qui refusaient de la payer voyaient leurs maisons brûlées…

Les Frères Musulmans détruisirent, au cours de leur dictature sur Delga, au moins trois importants lieux de cultes chrétiens : l’ancienne église copte de la Vierge Marie (une église dont la fondation remonte au IVe siècle), l’église Saint-Georges et le monastère Anba Abraam (qui avait déjà été attaqué en 1993). L’ordre semble rétabli à Delga où le couvre-feu a été imposé, mais la plupart des chrétiens qui l’ont quittée n’y sont pas encore revenus. On les comprend.

Source : Asia News

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Pivoine 21/09/2013 13:34


Verrons-nous bientôt cela en France ?