Égypte, l’affaire de la chemise brûlée dégénère : 120 familles chrétiennes fuient leur village.

Publié le 4 Août 2012

Christianophobie.

Je vous ai signalé le 28 juillet, la lamentable histoire de la chemise d’un musulman malencontreusement brûlée par un repasseur copte et de ses conséquences aussi honteuses que tragiques. Cette affaire a des suites encore plus honteuses et tragiques que signale ce matin même une dépêche d’Assyrian International News Agency.

L’incident survenu le 27 juillet n’aurait jamais du se produire sans cette vindicte antichrétienne des musulmans qui fait, hélas, partie de la culture du mépris et de la haine dont sont gavés les sectateurs de Mahomet. Rappelons les faits tels qu’ils nous sont racontés par le Père Takla, curé de la paroisse Saint-Georges du village de Dahshur. Le 27 juillet, le musulman Ahmed Ramadan vient récupérer son linge au pressing tenu par le copte Sameh Samy. Une chemise du client a été brûlée au repassage par le commerçant. Ce dernier convient avec Ahmed Ramadan de régler cet incident après la rupture du jeûne de la journée. Mais à l’heure convenue Ahmed Ramadan n’est pas seul à se présenter à la boutique du copte. Il est “accompagné” d’une foule échauffée de 2 à 3 000 musulmans et qui ne sont pas venus les mains vides : armes à feu, couteaux, cocktails Molotov… Tout ce la pour une chemise brûlée ! Sameh Samy se barricade dans son échoppe et barricade sa maison attenante. Des coups de feu sont tirés et des cocktails Molotov lancés contre le commerçant et sa famille terrorisée. En situation de légitime défense, Sameh Samy renvoie aux expéditeurs un cocktail Molotov qui a atterri chez lui sans éclater – c’est ce que la très politiquement correcte AFP a cru pouvoir qualifier d’échange de cocktails Molotov entre musulmans et coptes, genre bataille de Fontenoy ! Passons… Le cocktail Molotov explose à proximité d’un agresseur musulman du nom de Moaz Hassab-Allah qui est grièvement brûlé et évacué dans un état désespéré vers un hôpital du Caire par des émeutiers. Rendus fous furieux, les musulmans brûlent la boutique de Sameh Samy, sa maison et, pour faire bon compte, la maison de son frère, après les avoir pillées évidemment – les dégâts et les vols sont estimés à 400 000 £ égyptiennes (environ 50 000 €) – et le rouent de coups ainsi que son père, son frère et un autre chrétien. Les pompiers alertés, sont empêchés d’arriver sur les lieux par la tourbe musulmane. Tout est réduit en cendres… Les émeutiers voulaient aussi mettre le feu à l’église, mais celle-ci a échappé à la destruction par les flammes grâce à l’interposition d’autres musulmans du village, jusqu’à l’arrivée des forces de sécurité.

Pompiers et forces de sécurité sont désormais demeure dans le village

Mais l’histoire a une suite…

Le musulman Moaz est décédé tôt ce matin dans l’hôpital cairote. Son père et son frère avaient annoncé hier à la presse que s’il décédait, ils se vengeraient de sa mort sur les chrétiens du village et leurs biens. Ce matin un religieux membre des Frères Musulmans a fait savoir qu’après l’inhumation de décédé ce soir, les musulmans retourneraient au village et qu’ils brûleraient l’église, toutes les maisons chrétiennes et tueraient le prêtre et tous les chrétiens qui leur tomberaient sous la main ! La panique a évidemment saisi les chrétiens du village, et 120 familles coptes l’ont fui ce matin. Comme toujours, ce sont les agressés, Samy son père et son frère, qui ont été interpellés sous l’accusation de tentative de meurtre et possession d’explosifs (!)… Leur incarcération a été prolongée de quinze jours avec un nouveau et seul motif d’accusation : homicide involontaire… Aucun des agresseurs musulmans n’est poursuivi !

Joyeux Ramadan !

Source : Assyrian International News Agency

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire d'Islam

Commenter cet article

S. Dekerle 05/08/2012 11:23


Il y aura certainement des imbéciles pour dire de ne pas stigmatiser les représentants de cette magnifique religion d'amour, de tolérance et de paix...

Yves IMBERT 04/08/2012 16:25


ET pendant ce temps COPE et VALS gueulent comme des putois que c'est pas bien de stigmatiser les musulmans qui passent  leur temps à agresser FDS et chrétiens tout en pleunichant sur les
retours de bâton

LA GAULOISE 04/08/2012 15:58


Qu'est ce qu'il en pense de cette horreur monsieur Vals? Est suffisant pour etre un crime contre la République?

la 04/08/2012 14:23


fuir toujours fuir,le seul moyen s'est de les affronter ,pour bien leur faire comprendre qu'ils ne sont pas les maîtres.