Delanoë fête le ramadan et au Maroc les délits augmentent! C'est beau le ramadan...

Publié le 25 Août 2011

 

Les deux premières semaines de Ramadan ont enregistré 3240 procès et 4150 suspects ont été interpellés à travers le Royaume, dont 2864 en flagrant délit pour vente de drogues, de psychotropes et vols à l’arraché.

 

Le nombre de meurtres, d’agressions, de viols et d’enlèvements qui s’intensifie durant ce mois sacré au Maroc, serait à imputer à l’utilisation excessive des drogues et à la prédominance de la "religion populaire", qui poussent des individus à se se fabriquer un islam sur mesure pour justifier leurs comportements excessifs, explique le sociologue Abdeljabar Choukri au quotidien Assabah.

L’avocat et chercheur en affaires juridiques Rachid Moussaoui, cité par le quotidien Assabah, estime que le taux du crime augmente de façon impressionnante pendant Ramadan.

Les crimes et délits commis durant Ramadan concernent principalement la vente et la possession de drogue sous toutes ses formes, violences, viols, enlèvements, coups et blessures, vols et émissions de chèques sans provisions, relations extraconjugales.

Le phénomène ramadanesque appelé par les marocains (tramdina), serait dû en majorité à une fausse compréhension de la philosophie du jeûne et des préceptes de l’Islam, selon le chercheur marocain.

Les cas de personnes mangeant Ramadan en plein public condamnés par la loi, sont très rares devant les tribunaux, affirme Rachid Moussaoui, qui s’étonne du nombre de divorces pendant ce mois sacré, pour cause de violences conjugales.

La carte du crime au Maroc pendant la période du Ramadan 2010, place Casablanca en tête des villes qui ont enregistré le plus d’interventions policières. Dans la capitale économique, 1266 affaires ont été traitées, en vertu desquelles 1410 suspects ont été déférés devant les tribunaux, suivie de Rabat avec 704 affaires et 792 individus arrêtés, Fès avec 589 affaires et 752 suspects et puis Marrakech, où 574 affaires ont été traitées et 70 personnes interpellées.

Source ICI

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article

francis Claude 26/08/2011 05:10



et dire que mes chers compatriotes vont par légions complétes (surtout les retraités) passé les hivers au maroc pour une façon de plus de porté notre argent aux islamistes.


il y a au maroc l'hiver plusieurs milliers de camping -car regroupés dans des camps dee plus en plus organisés ou vous pouvez méme y trouver pour quelques euros des femmes de ménage,
voire...(pour que mamie puisse bronzé tranquille) si un jour il prends une envie de djihad a quelques fous d'alla il vont faire un beau carton de papis et mamies.


pour Isabelle, ne cherchez pas les musulmans ont toujours en réserve un texte qu'ils interprétent a leur façon pour tourné toutes les situations a leur avantage!!!



Epicure 26/08/2011 04:19



Mon grand âge me permet de radoter et répéter les statistiques épidémiologiques d'un grand psychanalyste lyonnais Jean Bergeret: En 1970 (personnalité normale et pathologique paru en 74 chez
DUNOD- LYON) il notait 30% de structures psychotiques dont quelques % en "adaptation solidement perverse"; 50% de Borderline, et seulement 20% de Névrosés Oedipiens Normaux.


S'ils décompensent et "tombent malades"Ces gens ne présentent de troubles psychiques qu'en accord avec leur structure de base. On comprend bien alors l'état délétère de nos sociétés soumises à
des forces critiques aigües de chocs traumatiques que fort peu supporte et dépassent sans dégâts mentaux.


Il est clair que ni l'intelligence, ni la religion ne sont des obstacles majeurs à la déréliction psychique: en prison,les croyants pratiquants sont nombreux, et numériquement  c'est
impressionnant ...L'inutilité morale pratique de la croyance se révèle magistrale et désespérante à ceux qui pense que l'éducation fait tout!


Croire c'est soit s'enfoncer dans un recours masochiste soit paranoïaque. Une croyance équilibrée serait une performance personnelle psychoique à mon avis sans rapport avec le substrat fidéique
en cause. le criminel qui s'amende sur le mode religieux catholique (Hans Frank, bourreau de la Pologne et surtout des Juifs) ne fait qu'ajouter un délire de plus à sa panoplie habituelle mais ne
Change pas d'un poil. Le contraire du Fils fde Borman qui réfugié au Tirol, prend conscience de ce que fait son père et devient moine; avec un sérieux et une conscience aigüe du réel et de la
culpabilité qui devient agissante pour autrui...Il a échappé de cette façon heureuse à la psychose héritée de son père. D'autres enfants de bourreaux n'ont jamais connu cette démarche.


La fille de Amon Goeth de Plazsov (Schindler Liste) élevée par ses grands parents, a fait la démarche de s'approcher de la victime survivante de son père...Entrevue déchirante en Pologne: Un
effort  de culpabilité constructive et non pas larmoyante répétitive.


(vu sur Arte; qui pleure pour les juifs morts mais peu sur les sionistes encore vivants!)


Oui les déséquilibrés sont légions...!!!!!



isabelle 26/08/2011 00:04



Il aurait été intéressant que le sociologue développe ce qu'il appelle "se fabriquer un islam sur mesure".


J'ai du mal à comprendre comment on peut justifier le fait qu'on viole, cogne, tue, enlève ... par une "interprétation populaire" du ramadan, sauf si on a un pète au casque. Et au vu du nombre
croissant de méfaits durant cette période, ils doivent être nombreux, les déséquilibrés ...



Epicure 25/08/2011 19:28



J'attends que l'on me donne des statistiques criminologiques sur les autres religions....????


La juive, la chrétienne, la bouddhiste...?


Seul Pâques, était, fut un temps..., l'Occasion de massacrer, un peu, les "Assassins de notre Seigneur Jésus"...


Passionnant, cet AVEU Musulman!!!!!!!!!!!


 


 


 



mika 25/08/2011 19:21



Ramadan au Maroc: Voleurs de chaussures dans la Mosquée


http://www.youtube.com/watch?v=G94bflZ-nL0




henri 25/08/2011 18:08



en Algérie aussi !


http://notrejournal.info/spip.php?page=article&id_article=10305