Electeurs socialistes bravo : l’UMP a un élu de plus, et le FN n’a toujours que deux députés.

Publié le 24 Juin 2013

Par Gérard Brazon Pour Riposte Laïque

Je fais partie de ceux qui ne sont ni déçus, ni satisfaits mais simplement abasourdis par le résultat.  Il est vrai chers électeurs de la 3e circonscription de Villeneuve que le risque était grand pour la démocratie, le danger prégnant et évident de voir la République renversée par la venue d’un troisième député issu des rangs du Front National. Que n’ai-je entendu sur France Inter sur le candidat de  » l’extrême droite », sur le rapprochement ignoble du nom du candidat FN, Bousquet-Cassagne avec René Bousquet. Le fou rire écoeurant en prime.  Cet imbécile d’animateur oubliait les amitiés entre le vrai Bousquet collabo et responsable de l’ignoble rafle du Vel-d’Hiv et le « cher » Mitterrand adulé par les socialistes.

Comment ne pas avoir entendu les condamnations des « possibles électeurs » sur les radios qui ne pouvaient tout de même pas s’abandonner à l’innommable, l’incroyable, l’injuste, l’horrible tentation de voter Front National.

Oubliées les prévarications des donneurs de leçons de l’UMP et du PS, oubliés les magouilles financières, les repris de justice de la droite et de la gauche. Que nenni, il ne faut pas que le Front National puisse avoir un troisième député sinon la terre s’arrêtera de tourner… peut-être, ou au moins, ce sera la pluie, les orages, les tempêtes, les tornades qui surgiraient du ventre d’un dieu républicain courroucé de tant d’ingratitude de la part de ce peuple de Villeneuve sur Lot.

Je ne suis ni déçu ni satisfait, je suis atterré par ces électeurs socialistes allant voter pour ce qu’ils détestent le plus après le Front National, qui déposent un bulletin de vote pour ce qu’ils vomissent la plupart du temps et refusent de laisser la logique électorale s’accomplir. Cette logique démocratique qui est d’accepter qu’une fois que son candidat a été battu, les deux autres se mesurent à leur électorat réciproque.

Ah oui, le Front Républicain, cette foutaise qui consiste à voter pour quelqu’un que l’on déteste pour empêcher celui que l’on déteste encore plus d’être élu. Belle preuve de cette démocratie que les électeurs socialistes, à l’image de leurs chefs  nous ont montrée. Belle preuve finalement que Marine Le Pen a raison de voir entre l’UMP et le PS une alliance de fait qu’elle résume par l’UMPS.

Jamais je n’aurais voté pour un communiste ou pour un socialiste dans un cas de figure semblable. J’aurais profité de ma famille et en aucun cas je n’aurais favorisé l’entrée d’un adversaire politique au parlement qui votera pour des lois que je réprouve par avance. D’autant plus, qu’il n’en manque pas de cette engeance qui depuis 40 ans ont prouvé leurs valeurs en emmenant la France dans l’abîme.

Mais les électeurs socialistes n’ont pas d’état d’âme. Ils sont de la même matière que leurs dirigeants. Du moins le croient-ils ces pauvres pions roses. Ils croient encore ces belles âmes que leurs dirigeants, ceux du gouvernement, sont des purs! Eux qui habitent pour la moitié d’entre eux dans le 7e arrondissement de Paris.  Je ne dis pas cela pour me moquer des habitants de cet arrondissement bourgeois et riche, mais simplement pour que ces pauvres pions roses réalisent enfin que ceux qui les représentent ne sont pas des anges.

Un député de plus au Front National aurait changé quoi dans cette République, où tous les pouvoirs sont confisqués par les socialistes à la faveur d’élections où les petits partis sont niés, écartés, refusés par des systèmes électoraux confiscatoires de démocratie ? Braves et tristounets électeurs socialistes.

Que dire de ceux qui ont voté UMP. La même chose bien évidemment. Car c’est la même engeance qui, il y a un peu plus d’un an, gouvernait la France avec les résultats que l’on connaît. Ont-ils déjà oublié pourquoi Hollande est Président de la République aujourd’hui ?

Je ne suis pas déçu ni scandalisé mais tout simplement désespéré de cette masse électorale inerte qui ne voit pas plus loin que le bout de sa rue et qui, quand elle voyage dans les rues de Paris, à la gare du Nord, celle de l’Est, dans les quartiers du Nord vous disent qu’en province, il n’y a pas autant d’immigrés, pas trop de voile islamique, peu d’étrangers, beaucoup moins de français sur les trottoirs! Car à Paris, la plupart des clodos sont franchouillards ! Bien de chez nous ! J’imagine qu’à Lyon, Bordeaux c’est pareil. A qui la faute ?  Pas aux étrangers bien sûr, eux bénéficient de la solidarité nationale, des aides aux logements, des soins gratuits, d’associations pleureuses et croqueuses de subventions qui vous expliquent que c’est « le devoir de la France« , qu’elle est riche et qu’après tout, ancienne colonisatrice, esclavagiste et que sais-je encore, elle doit la repentance et donner son sang fiscal ! Ce sont les gouvernements de droite comme de gauche qui préfèrent favoriser l’immigration que les français eux-mêmes.

Pauvres électeurs de droite comme de gauche ! Vous n’avez pas encore compris que l’on vous balade depuis plus de 40 ans comme j’ai été baladé pendant 35 ans. Je vous comprends, puisque j’ai vécu la même chose. Je vous comprends parce longtemps j’ai cru que je menais un combat juste au sein d’un parti de Droite, l’UMP pour ne pas la nommer. Jusqu’au jour où j’ai pris conscience de la réalité des enjeux et de la responsabilité de ce parti politique qui ne défend pas la nation. Pas plus que le PS d’ailleurs. Jusqu’au jour où j’ai cessé d’être un imbécile béat. Ce genre d’électeurs formatés et persuadés que le Front National c’est le danger suprême. Jusqu’au jour où j’ai réalisé que le danger suprême c’était l’islamisation et l’abandon de nos valeurs républicaines. Jusqu’au jour où j’ai réalisé que l’on m’avait pris avec raison, pour un idiot utile. Pour ne pas dire pour un pauvre con juste bon à aller voter dans le bon sens avec un beau discours bien ficelé et appris par cœur que je vous récitais le lendemain.

Tous les français sont capables de se réveiller un jour et comprendre ce jeu mortel pour notre pays, notre histoire, notre culture que mènent les tenants des partis politiques aujourd’hui. Ces gouvernements fantoches qui font semblant d’exister alors même qu’ils ont vendu notre souveraineté à Bruxelles, à l’Europe. Qui louent un de Gaulle pour la politique, un Coluche, un le Luron pour le comique, qu’ils mettraient en prison aujourd’hui.

Alors quand je constate que ces belles âmes du PS et de l’UMP s’allient encore, et encore, contre le Front National traité si ce n’est insulté « d’extrême droite », je suis inquiet pour l’avenir de nos enfants. Vont-ils enfin comprendre ces électeurs que c’est aussi pour eux que sonne le glas ?

Gérard Brazon

(Le Blog)

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Francis NERI 25/06/2013 10:37


Bien dit Jacques ! Les 5 piliers et la « formulation » Union des patriotes me conviennent parfaitement.


Cela tombe bien, car nous sommes quelques uns à avoir rassemblé nos compétences organisationnelles, pédagogique et même thérapeutiques, pour  travailler sur cette « chartre » et je
sais que tu seras un élément clé pour sa « propagation » ET sa mise en œuvre au cours des conférences, rencontres et débats, formations sur l’approche systémique , que nous organisons à
partir de septembre …des interventions de ta part sur, entre autre (s), la Triplice et le néo marxisme serait enrichissant pour forger nos convictions et nos « projets d’action ».


Nous envisageons également de nous rapprocher de Pascal et de Lucien…quelle équipe nous allons former  J !
…s’ils sont d’accord.    


Rassures toi Gérard est une personne qui sait, comme nous, revisiter ses représentations   et je pense qu’il se joindra à nous.


 


A bientôt donc ! 

Jacques Philarcheïn 25/06/2013 09:30


Copie du commentaire sur le blog de Francis


@mitiés à toi


----------------------------------------------------------


 


Disons que Gérard a raison lorsqu'il stigmatise l'homme-masse, qui reste majoritaire chez les électeurs. Cela posé, le slogan "Union des droites" en haut à droite du blog de Gérard ne me semble
pas, conceptuellement, bon. "Union des patriotes" : oui. "Union des droites" ne veut rien dire. A quoi bon dire "Union des droites" et déplorer un vote UMP ? Il faut savoir être très à droite sur
la sécurité et l'immigration, et très à gauche sur le social et les droits du salarié.
Je propose les cinq piliers suivants :

1/ Défendre la Liberté d’expression.

2/Lutter pour le droit du travail.

3/ Défendre la France contre l'islamisation.

4/ Interdire toute importation du conflit israélo-palestinien en France en considérant que la France n'est ni Israël ni la Palestine et qu'elle doit rester indépendante de cette guerre qui n'est
pas la sienne.

5/ Refuser l’immigration de remplacement.

Avec le slogan : Union des patriotes

Quand Gérard va voir mes propositions, je vais me faire engueuler !

@mitiés à vous deux :-)

JPH


Écrit par : Jacques Philarchein | 25/06/2013

Francis NERI 24/06/2013 14:16


Vous ne serez pas le seul à sabler le champagne Marco ! :-))

marco 24/06/2013 13:39


Patience,patience,la montée du front National est inexorable,j'ai écouté quelques commentaires de personnes de Villeneuve sur lot qui en toute franchise ont votées FN malgré leur appartenance au
PS,vu les scores enregistrées depuis déjà pas mal de temps par le FN il faut croire que le fruit est bientôt mûre et qu'il sera cueilli sous peu,j'attends ce jour avec impatience,et je ferais une
fête a tout casser.

Francis NERI 24/06/2013 11:01


Excellent article Gérard, mais il me faut te dire que s'il expose assez justement les faits, il n'en fait pas une interprétation très optimiste et le découragement perle sous tes propos.


Tu as ENVIE de réussir en politique, mais tu exposes tes échecs successifs avec la crainte apparente que ton choix dernier ne soit toujours pas le bon et te conduises à un nouvel échec !


Ce n'est pas très encourageant pour ceux qui lisent tes articles et ceux de tes amis que tu nous fais partager. Tu es RESPONSABLE de l’influence que tu produis, ne l’oublie pas !


L'envie doit être un moteur de mobilisation, pas de démobilisation et tu dois te rappeler "qu'il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer ».


Pour ma part, ne me faisant aucune illusion sur le genre humain, je considère que ceux qui ont succombés une fois encore aux "envies" de mettre la tête dans le sable et d'obéir à ceux qui les
conditionnent comme des chiens de Pavlov depuis au moins 40 ans n’ont que ce qu’il méritent et recevront la juste rémunération de leurs attitudes et leurs comportements de
« soumission ».


Il ne faut RIEN attendre d’eux, ils ne s’engageront jamais AVEC nous !


Quand à ceux qui nous attaquent, il ne faut pas leur en vouloir, ils défendent leurs « privilèges » et toutes tes « explications », tes argumentations ne serviront à
rien : IL FAUT LES « ABATTRE » car ils lutteront jusqu’au bout ! 


Comme je l’exprime très souvent, tout n’est que conséquences et pour ce qui nous concerne, nous devons nous libérer de cette habitude de nous en prendre aux CONSEQUENCES, nous situer à d’autres
« niveaux de communication » et dans un « agir » différent de celui de NOS ADVERSAIRES qui ne savent que faire, et au mieux, toujours plus de la même chose.


Nous devons rechercher systématiquement la « cause des causes » derrière les évènements qui nous interpellent et nous font « bouger », aller au delà des
« apparences », des jugements de valeur un peu simplistes, des préjugés.      


Nous commençons à présent à savoir sur QUI nous pouvons compter pour mener le combat et pour quelles raisons nous le faisons, comment nous le conduirons est encore imprécis, brouillon...mais pas
pour longtemps. Il nous manque encore des moyens matériels – mais pour cela, nous avons la « structure » et la force de Marine que TOI tu as rejoint.


Tu es bien placé pour « établir des passerelles » entre Marine et ceux d’entre nous qui  veulent rester libres et « maneuvrants », qui voient en elle une alliée voire
même un « outil » éventuellement « dépassable ».


Je dirai pour conclure que le Front National vient d’obtenir une grande victoire et que la « peur » change de camp, en particulier dans le camp des islamistes, mais pas seulement, nous
avons deux autres grands ennemis qu’il nous faut combattre. Demande à Jacques Philarchein c’est un ami qui les connaît très bien.


Nous sommes sur le bon chemin Gérard ! Il n’est pas encore trop fréquenté, mais « l’histoire n’a que peu ou pas de sens, une poignée d’hommes (et de femmes) pourvus qu’ils le veuillent
peut la déterminer …cette histoire… et la faire exister »


Amitiés et fraternité d’armes