Election législative de Villeneuve, une victoire électorale tout de même.... Par Gérard Brazon

Publié le 24 Juin 2013

Gérard- 2006-2  Nous entendons de nouveau les mêmes litanies des politiques de gauche comme de droite. Les propos lénifiants. Les français ont peur! Les français s'égarent. C'est la faute à l'UMP qui fait du FN sans le savoir. C'est la faute à Cahuzac, c'est la faute aux médias qui favorisent le FN (plus c'est énorme mieux c'est), c'est la faute aux retraités, au chômage, la faute aux autres, à ceux qui cherchent à se rapprocher du FN, à Copé, par exemple dont on connait la mauvaise foi criante, la faute au chat, au chien, au temps qui fait. Lamentable. Un ministre Michel Sapin affirme que le Front Républicain n'est pas une belle expression, qu'il vaudrait mieux parler des valeurs partagées sans dire, comme d'habitude, de quelles valeurs il s'agit. Mais quelle importance puisqu'il s'agit de jeter le doute sur les valeurs portées par le Front National, qu'il s'agit de faire des comparaisons historique pour faire peur. Comme si d'aimer son pays, d'être patriote et de considérer que la solidarité nationale s'adresse d'abord aux français, n'étaient pas des valeurs dignes d'être affichées, revendiquées. Pour eux, les seules valeurs qui tiennent sont celles de l'abandon de souveraineté qui signifie de facto, la mise à genoux de la France devant l'idéologie européenne, l'acceptation de l'immigration incontrôlée, l'accueil de toute la misère du monde, la repentance permanente, la mixité, l'islam religion d'amour, de paix et de tolérance et j'en passe de ces valeurs que je rejette de toutes mes forces, que je combat de toute mon énergie.

Les valeurs qu'ils défendent ne sont pas mes valeurs, ma France, celle de mon grand-père qui a fait 14-18, qu'il ne cessait de nous raconter comme si sa vie s'était arrêtée à ces moments tragiques, celle de la terre, de la culture française.

Alors donc ces valeurs pour ces "jean foutres" ces collabos de "l'Europe liberticide" sont des valeurs "d'extrême droite", passéistes, nationalistes et donc fascistes.

De qui se moque-t'on? De la France bien sûr et c'est "gens-là" nous gouvernent depuis 40 ans. Il y a tout de même une bonne nouvelle, le Front National rassemble largement et il y a beaucoup de jeunes. Ceux dont on ne parle pas dans les faits divers, ceux qui ne font pas d'émeutes dans les cités, ceux qui réalisent qu'ils ne sont plus la "jeunesse française" puisque trop blanche, trop judéo-chrétienne, trop française et donc, pour les tenants du pouvoir passéistes et donc... fascistes.  Les patriotes de droite comme de gauche se retrouvent, se reconnaissent, se rassemblent et le FN ouvre ses portes. 

Marine Le Pen a fait un communiqué qui me va très bien car au fond, quoi qu'en dise ces "gens-là", le Front National est aujourd'hui le seul qui défend les valeurs françaises.

 

 

Gérard Brazon

******

Le Front National salue le score historique de son candidat Etienne Bousquet-Cassagne dans la 3ème circonscription du Lot-et-Garonne.

Le principal enseignement de cette élection est que le soi-disant « front républicain » est mort. La progression spectaculaire du Front National entre les deux tours montre en effet que l’UMPS n’arrive plus à mobiliser l’électorat pour empêcher le Front National de gagner des suffrages. Il y a quelques années, lorsqu’il parvenait à se qualifier au second tour d’une élection, le FN stagnait en nombre de voix ; dans cette dernière élection, comme lors des élections partielles récentes, renforçant une dynamique déjà perceptible aux législatives de 2012, il est parvenu à doubler ses voix et à engranger plus de 20 points entre les deux tours.

La dynamique du FN se mesure aussi au fait que dans la 3ème circonscription du Lot-et-Garonne, seul contre tous les partis coalisés, le FN est passé de 15% en juin 2012 à plus de 46% un an plus tard, quand l’UMPS est passé de 75% à 54%. Cette amélioration extrêmement forte et rapide du score du FN s’est pourtant faite dans une terre radicale-socialiste, électoralement difficile pour notre mouvement.

Jean-Louis Costes doit son élection à la collusion désormais évidente entre le PS, l’UMP et leurs satellites. Ce n’est pas un député UMP qui va entrer à l’Assemblée Nationale, mais l’élu d’un parti unique. Il est d’ailleurs piquant de constater que le PS et ses alliés se félicitent ce soir de l’élection d’un député UMP. Voilà une très belle illustration de la parfaite connivence des deux partis siamois quand il s’agit de défendre leurs intérêts électoraux et les postes qui vont avec.

Le Front National voit à travers cette victoire politique une raison supplémentaire d’être très optimiste en vue des futures échéances électorales, à commencer par les municipales et les européennes de l’an prochain. Notre mouvement se sent encouragé à mettre une pression croissante sur un système politique qui commence à prendre l’eau de toutes parts, et à poursuivre son ascension vers le pouvoir, qui sera sans doute plus rapide que ce que l’on pouvait imaginer il y a encore quelques mois.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

island girl 24/06/2013 22:17


Moi de meme!je trouve que Marine Le pen n'a rien d'une extremiste comme les umps  le répètent sur toutes les chaines !

Aaron 24/06/2013 20:09


La collusion UMPS est désormais clairement démontrée et établie; plus jamais je ne voterai pour l'un des ses pantins, même s'il se présente contre un socialaud-conmuniste.