Election Présidentielles 2012: 47 % d’indécis ! Par Francis Neri

Publié le 23 Février 2012

Francis Néri

Je l’ai souvent dit sur ce blog, nous sommes en permanence en demeure d’appréhender la plus large réalité possible. Mais il y a la « réalité » et l’idée que l’on s’en fait et c’est là que les choses se compliquent. À défaut d’objectivité, en raison de la passion qui nous fait choisir mécaniquement un parti ou un autre, il va nous falloir considérer les faits, faire appel à notre esprit d’analyse, de synthèse et à nos compétences en communication pour ne pas nous faire manipuler.     

C'est le moment de sortir les éléments premier de la réalité et de comparer ce que nous propose le duo de tête de la présidentielle et de voir en détail ce que soutient le troisième homme qui pour l’instant est une femme, F. Bayrou étant encore loin de la troisième place !    

Les indécis sont aussi très nombreux en Alsace, en particulier à droite qui a vu s’effriter au fil des ans l’influence et la légitimité de ses représentants. Nous sommes nombreux à constater son impuissance face à une idéologie rose-verte qui lentement mais surement a réussi à conquérir de nombreux bastions.

Nous savons aussi que d’autres régions, organisations, institutions sont également annexées par la gauche, que le combat des idées, des valeurs et de l’identité est commencé et qu’il est aussi important sinon plus que le débat sur l’économie et la finance. 

Quelle que soit l’issue du scrutin la bataille ne s’arrête pas à la Présidentielle. L’élu (e) devra pouvoir gouverner. Il y a les législatives et les municipales. C’est la raison pour laquelle nous avons constitué un « Collectif Alsace pour 2012 » afin de tenter d’y voir clair ensemble et en faire profiter nos amis Alsaciens qui à droite comme à gauche sont indécis et les rapprocher de ceux qui ont déjà fait leur choix. Nous voulons décrypter le message et les propositions des trois candidats en tête : F. Hollande, N. Sarkozy et Marine Le Pen et prendre des mesures en anticipant les scrutins régionaux.

A notre initiative d’autres collectifs sont en constitution et nous mettons en place un réseau qui devrait perdurer jusqu’aux municipales.     

Mais j’aurai l’occasion de vous reparler de ce projet hors des sentiers tracés par les partis, que nous entendons développer et structurer et qui rassemble déjà de nombreux participants.  

Pour l’instant et pour ma part, j’ai longuement observé les deux « hommes »  de tête  et ma foi plus je compare et moins je suis indécis pour ce qui les concerne. Entre les deux je préfère nettement N. Sarkozy

François Hollande, fait partie du système qui depuis 40 ans  (au moins) détruit l'âme de notre pays. La crise, l'islamisation, le chômage, la désindustrialisation etc…ne sont que les conséquences de cette stratégie "mondialiste" dont sont responsables nos "élites" du CAC 40, une gauche multiculturaliste et Trotskyste, lâche et veule, et enfin des intégristes islamistes appuyés par les pays Arabes et Maghrébins qui rêvent de reconquérir le monde "par le ventre de leurs femmes...et accessoirement celui des nôtres. Et si nous résistons un tant soit peu, par les armes.    

Comment peut-on croire aux promesses d'un candidat qui à contribué depuis F. Mitterrand à ce que la France devienne un pays de second ordre, au bord de la faillite ?

Non F. Hollande, pas plus d’ailleurs que N. Sarkozy, ne me semble capable de redresser le pays, de lui redonner la place qu'il n'aurait jamais du perdre, de redonner confiance aux Français, de mette fin à la conquête islamo-salafiste et à l'abandon de nos valeurs républicaines et judéo-chrétiennes.

Avec N. Sarkozy nous sommes à peu près certains qu’il fera tout simplement un peu plus de la même chose. Mais voter pour F. Hollande nous conduit directement à l'effondrement et à la guerre civile, surtout si Marine Le Pen n'obtient pas ses 500 signatures.

Comment en effet comprendre que 20 à 25 % des Français, votant pour elle, ne puissent être représentés, ne puissent exprimer dans les urnes leur colère d'avoir été trompés depuis si longtemps ? Je soutiens avec entêtement que ceux de l'UMPS pour avoir été le problème ne peuvent être de la solution car ils sont prisonniers du système qu'ils ont contribué à construire.

Comme 47% d’indécis j’hésite donc encore entre Marine et Nicolas au premier tour et je pense que c’est aussi au premier qu’il faut éliminer le danger F. Hollande.

Je sais qu’il va falloir ensuite choisir son camp. C’est dans la droite ligne des choses. J’ai voté pour ce Président en 2007,  je voterais peut-être encore pour N. Sarkozy mais ce sera avec rage et désespoir, car il fait partie du système, de cette "triangulation" mondialisation-islamisation-gauchisme qui ont conduit la France dans cette impasse et ma foi comme il est dans notre pays, et au delà, le représentant de l’oligarchie mondialiste, il ne peut, pas plus que son compère Hollande, faire partie de la solution. Il fera tout pour que le « système » perdure en l’état. 

Marine Le Pen ne m’a toujours pas convaincue. Sa promenade sur l’économie, sa sortie de l’Euro, de l’Europe et du monde est un pari sur l’échec de ceux qui se battent pour s’en sortir. Bref c’est désespérant, même si je reconnais que par bien des cotés ses analyses sont justes et que les faits semblent lui donner raison. 

Alors voilà mes amis  je suis « rongé d’incertitudes » et je découvre que nous sommes nombreux à être dans ce cas. Alors pourquoi ne pas se mettre ensemble et échanger  avec ceux qui ont déjà pris leur décision, inviter leur candidat(e) à répondre à nos interrogations et nos inquiétudes. Nous pourrions identifier les « pièges » qui nous sont tendus, nous aider mutuellement à faire notre choix et participer concrètement à la solution de nos problèmes ?

Il est temps que la « société civile », en dehors du clivage des partis, sorte du bois et combatte pour l’avenir de la France et de ses enfants. C’est l’objectif de notre collectif et, je sens qu’il va faire des émules !

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Francis Claude 23/02/2012 23:53


chere mireille votre raisonement....n'est pas raisonable, si Marine a ses500 signatures au secont tour nous aurons Marine et Hollande Hollande suite au vote savtion des Français Marine par le
vote des Patriotes alors de grace ne vous trompez pas de candidat voter Marine au premier tour


cordialement

Mireille 23/02/2012 19:42


M. Néri exprime exactement ce que je ressens! Je fais partie de ces indécis, car mon coeur, mon cerveau vont vers Marine Le Pen et le FN auquel j'ai toujours adhéré, mais le danger que
représente Hollande va probablement  m'obliger à voter au premier tour pour Sarkozy afin de pouvoir éliminer de suite ce dangereux islamo-mondialiste...vous nous voyez avec un chef de
gouvernement comme lui! c'est la perte assurée de la France!  Je sais qu'avec Sarko, ça ne sera pas mieux qu'avant, mais...


C'est vraiment triste d'en arriver là alors qu'on voudrait pouvoir voter pour celle qui exprime nos espoirs et nos idéaux.

Francis Claude 23/02/2012 17:43


raymond, Marine travaille un minimun de 18h par jours dors souvent en train en avion voire dans son véhicule, alors de grace ne lui faisons pas de procés d'intention elle prendra le temps de vous
répondre en temps et heure mais quand méme a ce jour la priorité c'est son élection les autres problémes sont importants, mais la priorité c'est son élection.

MIKA 23/02/2012 10:03


L’idée de Francis Néri est pertinente:


 «… se mettre ensemble et échanger… inviter les candidat(e) à répondre à nos interrogations et nos inquiétudes… identifier
les pièges… nous aider à faire notre choix et participer concrètement à la solution de nos problèmes »


Pourquoi ne pas s’exprimer respectueusement sur ce site, proposer nos priorités et mesurer leurs convergences.


S’il m’était donné de le faire pour ouvrir le débat j’aurai 2 propositions :  


1/ Le referendum d’initiative populaire


2/ La proportionnelle à hauteur de 25%


 

raymond 23/02/2012 10:03


fan de jm le Pen ,je le suis de Marine cependant  je suis decu car sur le blog ou l'on peut soi disant la joindre,j'ai pose la question sur ses intentions de diminuer le nombre de deputes
,senateurs enfin tous ces gens en surnombre qui coutent tres cher a notre Pays,et dont beaucoup ne servent a rien,aujourd'hui encore question restee sans reponse,je le deplore.Je ne veux surtout
pas du hollande qui finiraitpar couler(pour du fromage c'est normal) notre belle France