En ce qui concerne la Grèce, qu’ils aient triché, cela ne fait pas l’ombre d’un doute. Par Cora de Paillette

Publié le 11 Février 2012

"Extrême droite??"... c'est vite dit dans des médias et dans un gouvernement européen de fonctionnaires qui qualifie d’«extrême-droite» et de «populiste» tout ce qui ne  plie pas devant ce nouvel outil d’asservissement.

En ce qui concerne la Grèce, qu’ils aient triché, cela ne fait pas l’ombre d’un doute (mais nous? NON!!! JAMAIS!!!)

Qu’ils aient passé du bon temps à rigoler et à se la couler douce en choisissant les politiques qui les y encourageaient vivement,  leur en fournissant mille et une occasions, mille et un moyens, sans aucun doute (mais nous? NON!!! JAMAIS!!!)

 

Que ce personnel politique qu’on peut certainement qualifier de rigolos, de politicards, de corrompus et d’incompétents, ait profité de cette belle insouciance pour mettre en place partout et en douce tous les outils de pillage et d’enfermement de cette belle bande de joyeux naïfs, sans aucun  doute (mais chez nous? NON!!! JAMAIS!!!)

 

Que ces hommes politiques corrompus intellectuellement mais pas seulement, se dotant sans vergogne de tous les qualificatifs, de droite ou de gauche ou du milieu, se soient glissés avec délice dans une idéologie socialiste ou socialisante, la seule, l’unique et la meilleur pour traire et maitriser un troupeau de vaches à lait en lui faisant croire en plus  que c’est pour son bien, sans aucun doute (mais chez nous? NON!!! JAMAIS!!!)

et qu'en plus ils aient le culot invraisemblable de faire porter la responsabilité de leurs turpitudes aux seuls elements de libération des sociétés qui pourraient mettre un frein à leurs entreprises totalitaire : la mondialisation et le libéralisme!

 

Que les grecs n’aient pas compris, pas réalisé , désinformés et formatés par des médias complices que la permission de dépenser sans compter et de vivre sans travailler au-dessus de ses moyens et sur le dos de ceux qui triment ne valait pas pour eux parce qu’ils allaient le payer d’une manière ou d’une autre, mais que cette permission en fait était donnée à un État prédateur et à sa cour qui s’est gobergé avant de leurs jeter des rognures et qui vient à présent leur présenter la note de leur inconséquence, sans  aucun doute (mais chez nous ? NON!!! JAMAIS!!!)

 

Que ces gouvernements aient toujours trouvé sans aucune difficulté tout l’argent qu’il leur fallait pour entretenir des danseuses et des gangs de prédateurs sur des « marchés financiers » qui n’ont jamais hésité à leur prêter, et ce,  bien au-delà du raisonnable et même en les « poussant au crime » persuadés que les peuples paieraient toujours, y compris par la contrainte  et que cette dette soit devenue si gigantesque qu’elle est devenue in-remboursable, sans aucun doute (mais nous ? NON!!! JAMAIS!!!)

 

 

Mas il se trouve que, quelques soient les raisons, toujours mauvaises qui ont généré cette situation, et partout, cette dette existe, et elle est tellement  gigantesque, que même si les gouvernements pompaient  tous les revenus et toute les richesses  des gens, qu’il leur suçait jusqu’à la dernière goutte de sang, il est évident qu’ils n’arriveraient pas à la rembourser.

 

Alors la question est la suivante :

Puisque cette situation est connue, pourquoi commencer par écraser les peuples par des impôts tellement énormes que personne ne pourra les payer, en plus des dépenses nécessaires à la simple survie ? 

 

Tous les libéraux le savent, tout redressement, toute relance de l’économie ne peut passer que par des baisses massives d’impôts

ET PAR DES REFORMES

Des reformes d’abord des esprits et des institutions, mais pas des simples reformes : des refontes complètes pour éradiquer tout le système socialo-marxiste qui vampirise ces pays pour la plus grande satisfaction des gangs politicologue-financiers qui sont enchantés d’avoir cet outil parfait pour  l’asservissement et le dressage de ce troupeau qui est en train de s’emballer 

 

Et les contrôleurs européens qui viendront faire appliquer les dictats invraisemblables de cet avatar européen de gouvernement mondial,  auront beau avoir eu la précaution de se faire voter une immunité de rêve, cette immunité de les empêchera pas de se faire lyncher par les peuples en fureur

Cora de Paillette

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Europe liberticide

Commenter cet article

yves IMBERT 13/02/2012 13:33


Bonne description des conséquences du cancer qui sévit depuis Marx, le socialo-marxisme et qui illustre les fondements d'une gauche tant admirée en France et qui est cependant  la mère de la
"gôche" dégénérée


Quant aux riches créateurs d'industrie, à part les fous comme Bettencourt, ils sont tous partis mettre en oeuvre leur goût d'entreprendre ailleurs, même le soi-disant préféré des français à
défaut de l'être des Camerounais, le donneur de leçons Nohah  qui a depuis longtemps placé ses intérêts hors de France.


Mais il est vrai que puisqu'avec  4000 € par mois un foyer est riche, il est encore possible de trouver des français à tondre pour conserver aux immigrés leurs allocs et les subventions de
leurs  assocs immigrationnistes et procédurières

Claude Germain V 12/02/2012 09:33


Bien sur que non ....les classes moyennes sont presque a genoux ,et apres ce sont les gros ....riches ,mais ceux là : intouchable puisque la majorité du monde politique aux-ordres en fait parti .

jpb 12/02/2012 09:17


à Claude ,et nous es-ce-que nous pourrons rembourser la notre ??

Claude Germain V 11/02/2012 23:35


Cette mise au point est excellente .CE QUI EST CERTAIN ,C'eST QUE LES GRECS NE POURRONT .....JAMAIS !!!!! REMBOURSER LEUR DETTE .


Il ne leur reste plus qu 'UNE SOLUTION : LA REVOLUTION !!!!!!     contre l'Europe.