Enfin la Charia en échec devant les tribunaux britanniques.Il était temps. Par Eurabia.

Publié le 27 Novembre 2014

Ce cas démontre comment des islamistes ou leurs sympathisants, quand ils sont infiltrés dans des institutions importantes, en l’occurrence le Barreau, peuvent infliger des dommages importants. Dans le présent cas, les veuves et les orphelins étaient pénalisés par la charia. Beaucoup d’énergie a été consacrée à faire reculer le Barreau.

Par Eurabia

(Telegraph) Le Barreau a retiré ses directives controversées sur la rédaction de testaments «conformes à la charia», après avoir reçu des plaintes lui reprochant d’encourager la discrimination contre les femmes et les non-musulmans.

Andrew Caplen, président du Barreau, a présenté des excuses, et dit que les critiques ont été prises en compte. L’annonce par le Telegraph en mars dernier, que le Barreau avait publié des directives incorporant des aspects de la charia dans le système légal britannique avait soulevé un tollé.

Les directives conseillaient les avocats sur la manière de rédiger des testaments islamiques qui seraient reconnus par les tribunaux d’Angleterre et du Pays de Galles. Selon ces directives, la part des femmes pouvait être inférieure à celle des hommes, et les infidèles pouvaient être totalement exclus. Ce document précisait également comment les enfants nés hors mariage n’étaient pas considérés comme des héritiers légitimes.

Le prédécesseur de M. Caplen à la présidence du Barreau, Nicolas Fluck, avait résisté avec force aux critiques des directives après leur publication en mars. Mais dans une brève déclaration, le Barreau a annoncé sa décision de les retirer, à la lumière des réactions du public et des avocats eux-mêmes.

«Nos directives visaient à permettre aux avocats de mieux servir leurs clients dans la mesure permise par les lois de l’Angleterre et du Pays de Galles, a déclaré M. Caplen. Nous les avons revues à la lumière des critiques. Nous les avons retirées, et nous sommes désolés».

Keith Porteous Wood, directeur exécutif de la National Secular Society, qui a fait campagne pour le retrait des directives, a déclaré : «Il s’agit d’un revers important pour ce qui semblait être une marche implacable vers l’incorporation de facto de la charia dans le droit britannique. Jusqu’à présent, les politiciens et l’establishment juridique ont encouragé ce processus ou lâchement refusé de reconnaître ce qui se passait.

Je félicite le Barreau d’avoir tenu compte des objections présentées par notre groupe et d’autres personnes. Il s’agit d’un développement spécialement heureux pour les femmes, qui sont particulièrement malmenées en vertu de la charia, une loi discriminatoire, non conforme aux droits de la personne, et non déterminée de manière démocratique.»

Source : Sharia law guidelines abandoned as Law Society apologises, par John Bingham, The Telegraph, 24 novembre 2014. Traduction par Poste de veille

En avril dernier, des femmes iraniennes et kurdes ont manifesté à Londres devant l’édifice du Barreau pour protester contre les directives sur la charia en matière d’héritage.

Charia-injustice

Diana Nammi, présidente de l’Organisation des droits des femmes iraniennes et kurdes (IKWRO) a expliqué que beaucoup de femmes et de jeunes filles originaires du Moyen-Orient, de l’Afrique du Nord et de l’Afghanistan — qui vivent actuellement en Grande-Bretagne — ont fui des pays où la charia est appliquée. «Elles ont vécu la discrimination de la charia. Elles sont venues vivre au Royaume-Uni à la recherche de la sécurité, et pour vivre dans un pays où les femmes et les hommes sont traités à égalité».

«L’appât du gain est placé devant les droits des femmes. Il y a beaucoup d’argent à faire pour les avocats qui rédigent des testaments conformes à la charia. On ne doit pas permettre que les droits des femmes soient sacrifiés parce que des avocats veulent faire du fric».

Dans une lettre ouverte, des activistes déclarent que ces lignes directrices du Barreau — «une source de grande inquiétude» — encouragent les juristes à «accommoder des lois religieuses hautement discriminatoires envers les femmes, et qui sont de plus en plus définies par les fondamentalistes religieux dans notre société». «Devons-nous conclure que lorsque le Barreau parle d’égalité, il n’inclut pas le droit à l’égalité des femmes issues de minorités? Devons-nous conclure que les femmes minoritaires ne peuvent pas être reconnues l’égales des autres femmes? L’égalité et la diversité sont-elles mutuellement exclusives? Devons-nous conclure que le Barreau ne considère pas les femmes issues des minorités comme des membres à part entière du public dont le Barreau doit promouvoir les droits et les intérêts par le biais de la profession juridique?» (source)

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire d'Islam

Commenter cet article

maury 28/11/2014 22:21


En Hollande aussi certains députés courageux  et patriotes  se libérent du carcan et disent la vérité sur la situation actuelle de leur Pays:


Le discours extrême d'un député hollandais



Publication: 27/11/2014 15h26 CET Mis à jour: 27/11/2014 15h26 CET









 



Partager 5



Tweeter 1




E-mail 1




Commenter 0





 in Share












D'une oreille distraite j'étais en train d'étendre le linge avec dans le fond, une séance à l'Assemblée Nationale. Je me suis dit qu'un comique avait fait irruption et faisait une imitation
vraiment pas drôle. Je me demandais ce qui se passait et suis rentrée pour voir ce qu´il en était. C´était bien un membre de l´Assemblée Nationale.


Un PVV (FN version hollandaise) qui parlait d'un un ton sérieux, devant une remplaçante-présidente de l'Assemblée tétanisée. Ses origines orientales étaient directement visées par l'orateur. Les
membres de l'Assemblée Nationale écoutaient en silence, sans beaucoup l'interrompre, selon les rites du cordon sanitaire. Le PVV a ainsi pu déverser son venin sans contradiction ou presque. Ce
n'est que quand il a paraphrasé Khadaffi que l'islamisation passait par les utérus que les chrétiens de l'union des chrétiens ont vraiment fait un bond vers le micro. La Présidente lui a
quand-même fait comprendre que son langage ne convenait pas à l'endroit mais elle ne l'a pas fait expulser. Apparemment on a le droit de dire ce qu'il a dit.


Si je vous traduis en partie son discours, c'est que ici, aux Pays-Bas, on ne s'en étonne plus vraiment. On laisse faire, on voit venir, on soupire, on constate et on passe à autre chose. Je
pense qu'il vous sera utile de savoir en gros avec qui Marine le Pen s'est alliée au niveau européen.


-Monsieur De Graaf (PVV):



"Madame la Présidente. Sans l'Islam, les Pays-Bas serait un pays formidable. Ce sujet n'est abordé que par peu de mes collègues précédents. Bien entendu chacun est libre d'intervenir à
l'Assemblée comme il l' entend. Sans l'Islam les Pays-Bas ne dépenserait pas en gros 7,2 milliard à l'immigration de masse.


Sans l'Islam il n'y aurait aucune mosquée et les gens ne seraient pas confrontés au quotidien aux voiles islamiques, aux djellabas, aux barbes de haine ou aux minarets. Un pays sans symboles de
la domination islamique. On serait un pays formidable. Sans l'Islam nous ne serions pas confrontés à la politique de remplacement du peuple, ni à la politique de la colonisation islamique, ni à
l'occupation du territoire dans de plus en plus de quartiers dans les grandes et petites villes.


Sans l'Islam les Pays-Bas serait libre des perturbations sociales qui sont la conséquence de l'immigration de masse qui nous parviennent via les prêches haineux, via le regroupement familial,
la victimisation, la criminalité marocaine et l´interférence Turque à travers des exigences islamiques pour adapter les Pays-Bas et ses habitants aux idées barbares, retardés et totalitaires
d'un bandit en chef, meurtrier de masse et pédophile du septième siècle.


Sans l'Islam Pim Fortuyn ne serait pas assassiné par Volkert van der Graaf, qui expliquait son acte par piété avec les musulmans. Sans l'Islam Theo van Gogh ne serait pas abattu par Mohammed
Bouyeri et Geert Wilders, le président de mon parti, n'aurait pas besoin de protection rapprochée. Sans l'Islam la politique ne déborderait pas de câlineurs de musulmans, chacun avec son
intérêt cynique ou regard naïf.


Sans l'Islam les Pays-Bas ne connaîtrait aucun crime d'honneur et ne connaîtrait quasiment aucun mariage cousin/cousine, les enfants juifs pourraient aller à l'école sans protection sécuritaire
et les gays et lesbiennes pourraient circuler librement en toute sécurité. Sans l 'Islam nous ne dépenserions plus que la moitié en assistance sociale, on aurait besoin de moins de prisons et
de policiers et on dépenserait moins pour les quartiers défavorisés.


On n'aurait plus besoin de subventionner l'intégration, les animaux souffriraient moins, et l'apartheid ne serait plus qu'un mot dans les livres d'histoire. Sans l'Islam, les Néerlandais avec
une bonne éducation ressentiraient moins le besoin d'émigrer. Sans l'Islam la charia ne serait pas subtilement mise en œuvre dans de plus en plus de quartiers et les juges n'en tiendraient pas
compte lors de leurs jugements. Sans l'Islam le ministre Asscher n'aurait pas fait faire une affiche électorale en Turc en 2010 et à l'Assemblée Nationale personne n'aurait crié "qu'Allah te
punisse lourdement" Aucun membre islamique de l'Assemblée Nationale n'aurait exigé un endroit pour se laver et pour prier. Sans l'Islam des organisations suspectes comme Diyanet, Milli Görüş et
Süleymanli, ne formerait le long bras islamique d'Ankara aux Pays-Bas. Ce bras doit être amputé.


Interdisez ces organisations, tout comme celles qui sont liées à Feta Allah Gülden, serait ma demande au ministre. Expulsez leurs leaders et fermez leurs bureaux. Le ministre accepterait-il de
procéder ainsi? Ainsi à l'école les enfants ne seraient plus confron

maury 28/11/2014 21:26


L'Alsace se réveille!!!et espérons que d'autres régions suivront ,car les ténébres envahissent notre Pays!!!!!!!



NON à la future Grande Mosquée de
Strasbourg  


21 novembre





Hier comme aujourd'hui, FLN - Algérie, Drapeau de l’ennemi !















24 partagesJe
n’aime plusJe n’aime plus · · Partager













Meilleurs commentaires






Vous et 147 autres personnes aimez ça.























Écrire un commentaire...

































Loic Perdriel  










"}" href=
"https://www.facebook.com/pages/NON-%C3%A0-la-future-Grande-Mosqu%C3%A9e-de-Strasbourg/359106707596544?ref=ts&fref=ts#" role="button" title="J’aime ce commentaire" data-reactid=
".46.1:3:1:$comment371245053049376_371295259711022:0.0.$right.0.$left.0.3.$likeToggle:0">J’aime · Répondre · 25 · 21 novembre, 18:32