En finançant des palestiniens, l'Europe financerait-elle des attentats indirectement?

Publié le 17 Mai 2011

   Tel Aviv : “le terroriste criait Allah Huakbar”   

Un homme est mort et 17 personnes ont été blessées dans ce que la police soupçonne être un attentat terroriste. L’action a eu lieu ce matin dans la deuxième ville du pays, le long de la rue Bar-Lev. Une rue assez encombrée, le dimanche étant le premier jour de la semaine en Israël. Le terroriste, un musulman arabe-israélien, a foncé avec son camion sur les voitures civiles et les piétons dans le but de tuer le plus de Juifs possible.

Le conducteur, un homme de 22 ans, originaire du village de Kfar Kassem, a été arrêté et conduit pour interrogatoire. Au cours de l’enquête préliminaire, le pilote a dit aux policiers que son pneu avait explosé lui faisant perdre le contrôle du véhicule. Cependant la police a émis d’énormes doutes sur sa version… Preuves à l’appui !

Quelque 17 victimes, qui ont subi des blessures plus ou moins graves, ont été transportées au Centre médical Chaim Sheba de Tel-Hashomer, à l’hôpital Ichilov et à Wolfson.

Le jeu de massacre a commencé au carrefour avec la rue Mesumbim, au milieu de la route Bar-Lev qui fait 2 km de long. Il y a détruit 2 véhicules, renversé des feux de circulation, détruits des rails de sécurité, il a cogné plusieurs autobus, a presque détruit un abris-bus, etc… S’il avait tenté de freiné alors qu’il roulait à 50km/h, rien ne serait arrivé. D’où les soupçons de la police.

Le camion a finalement terminé sa route à quelques mètres d’une école où de nombreux enfants, accompagnés de leurs parents, attendaient l’ouverture des portes.

Selon la police, au moins 15 véhicules ont été touchés au cours de ce qui pourrait être le premier attentat à Tel-Aviv depuis très longtemps.  « Il y a de nombreux points d’interrogation ; toute cette histoire est à l’étude par tous les éléments de sécurité possible », a déclaré le commandant du district de la police tel-avivi. « Je ne veux pas dire sans équivoque qu’il s’agisse d’une attaque ou un accident. Mais les doutes sont de moins en moins nombreux, au fur et à mesure que les éléments nous parviennent. »

Un témoin oculaire a déclaré à Aroutz 2, « que le chauffeur du camion conduisait comme un dératé. Ils disent que c’était un accident, mais au vu de sa vitesse, c’était clairement une attaque ! Nous avons crié, on lui a demandé d’arrêter, de freiner. Mais il a continué sa course meurtrière ».

« Il était complètement possédé », explique Yossi, un autre témoin, à Galei Tsahal, la radio de l’armée. Un troisième, Shlomo a dit, « j’ai vu le camion défoncer les voitures comme un jeu de quilles. Quand il a vu le bus, il a traversé le carrefour et il l’a frappé exprès ! Heureusement, le bus était vide. Le conducteur est sorti du camion, il est venu vers moi et a crié quelque chose qui ressemblait à « Allahu Akbar ». Il a arraché mon téléphone des mains alors que j’appelais la police et il l’a cassé. Une jeune fille qui s’est approché de nous. Le terroriste a ramassé un feu rouge et lui a jeté sur la tête. Finalement, un policier sur un scooter est arrivé et l’a arrêté ».

Pendant ce temps, à l’est de Jérusalem, les émeutes ont repris dimanche. Des résidents d’Issawiya ont jeté des pierres sur les forces de police à proximité d’une station d’essence. Aucun blessé n’a été signalé. Un homme a été arrêté.  Les forces de sécurité israéliennes sont en état d’alerte dimanche en prévision des événements marquant la “Journée de la Nakba”.

La police a relevé son niveau de vigilance et les Forces de défense israéliennes sont prêtes à faire face aux émeutes à travers le pays mais le chef d’État-Major estime que les Palestiniens ont, pour l’heure, un intérêt à maintenir le calme. Les FDI ont imposé la fermeture de la Judée-Samarie.

Yoav Guttner – JSSNews

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article

island girl 18/05/2011 19:35



Evidemment!



Nancy VERDIER 17/05/2011 14:18



Tant mieux si Chrétiens et Juifs se retrouvent pour constater qu'ils ont le même calendrier et les mêmes fondements. On en aura tous bien besoin pour la suite des évènements au
Proche-orient et en Europe. Il est regrettable que les "Palestiniens" n'aient pas compris que c'est grâce à l'existence de l'état d'Israël que le monde s'intéresse à eux. Sans Israël, ils
n'existent pas. Leur nom même n'existerait pas. Ils n'y a qu'une région aux contours très vastes, incluant l'actuelle Jordanie, Israël et la Cisjordanie, que l'on appelait autrefois "la
Palestine". Mais ce nom ne faisait pas référence à un peuple palestinien. Les Etats arabes soutiennent les Palestiniens comme ferment d'une lutte longue et larvée contre un Occident qu'ils
détestent, admirent et convoitent à la fois.  Les Palestiniens sont un instrument au service des grandes puissances arabes qui jouent un  jeu diabolique dans cette région.
Aujourd'hui l'Egypte, la Syrie et l'Iran. L'Europe comme toujours joue la mauvaise carte et dépense nos deniers sans investir dans notre avenir.  A moins que la contrepartie
de ces aides aux Palestiniens ne soit qu'un faux calcul de dirigeants suffisamment lâches pour croire que le terrorisme peut ainsi être contenu et orienté. Mais qui dirige l'Europe?? Qui décide
de la politique européenne ?? Les lois en faveur d'une immigration non contrôllée et "non opposable" que Bruxelles, Strasbourg et Luxembourg décident pour les 47 états Européens font frémir.
Où va l'Europe et quelle est sa ligne de conduite ??? Pour en revenir aux évènements qui ont eu lieu le jour de la Naqba, effectivement, cela pourrait bien être une "attaque" par un kamikaze qui
n'est pas mort cette fois. Mais la mort ne leur fait pas peur à ces jeunes Israéliens d'origine "Palestinienne" et de confession musulmane,  car dès l'enfance on leur a mis dans la tête
cette idée de "sacrifice" . Il y a déjà eu à Jérusalem des attaques au buldozer par des ouvriers arabes travaillant sur des chantiers et en décembre 2010, une forêt entière au-dessus de
Jerusalem a été détruite par le feu. Acte criminel où ont péri de jeunes recrues israéliennes de l'armée, de la police et des pompiers.



aude pilorgé 17/05/2011 11:48



je voudrais simplement signaler que, si le dimanche est le premier jour de la semaine en Israël, c'est également le cas pour les chrétiens ; cela est clairement indiqué dans les actes des apôtres
ainsi que dans la liturgie de la messe.