En Libye: les catholiques sommés par les islamistes de fuir de chez eux! Préface Gérard Brazon

Publié le 4 Février 2013

Doit-on rappeler qu'avant d'être décrétées terres d'Islam, ces terres furent d'abord des terres juives et chrétiennes. Que cette religion monothéiste d'islam est la plus récente et qu'elle s'est imposée par le cimeterre, la violence, le meurtre et les conversions obligatoires sous peine de mort où au mieux, d'être traité en être inférieur, en dhimmi. C'est à dire de ne pas avoir les mêmes droits qu'un musulman, changer de trottoir face à un musulman, ne pas porter d'armes, ne pas pouvoir monter à cheval, baisser les yeux en croisant un musulman. Ne pas avoir le droit simple d'affirmer sa croyance (les non-croyants -"mécréants"- sont tués tout simplement), de ne pouvoir accéder à aucun poste administratif ou militaire qui entrainerait la sujétion d'un musulman sous les ordres d'un non musulman, payer un impôt et être humilié en le payant, etc. Qu'en pensez-vous les bobos de la bien pensance? Cela vous dit? Les règles de la dhimmitude existent et les islamophobes ne les ont pas inventées! Quant aux homos nombreux dans la bien pensance, ils sont exécutés par pendaison aujourd'hui en Iran ou par décapitation en Arabie Saoudite. Qu'en pense le sieur Dieudonné islamophile convaincu ?

Gérard Brazon

Mgr Giovanni Innocenzo Martinelli  

« Deux communautés religieuses quittent la Cyrénaïque après avoir subi des pressions de la part des fondamentalistes » dénonce à l’Agence Fides S. E. Mgr Giovanni Innocenzo Martinelli, vicaire apostolique de Tripoli, qui indique que, dans l’est de la Libye, « la situation est critique ».

« Le 20 février, sont prévues d’imposantes manifestations dans toute la Cyrénaïque, raison pour laquelle le vicaire apostolique de Bengazi s’est vu signifier de quitter l’église à compter du 13 février et de se mettre à l’abri » poursuit Mgr Martinelli.

Le Vicaire apostolique de Tripoli trace un cadre de la situation de l’Église en Cyrénaïque.

« Au cours de ces derniers jours, la Congrégation de la Sainte Famille de Spolète a été contrainte à abandonner Derna où elle se trouvait depuis près d’un siècle et un prêtre salésien polonais a quitté cette même ville après avoir subi des mauvais traitements de la part d’un certain nombre de fondamentalistes.

A Beida, une autre communauté de religieuses s’est retirée même si dans ce cas la décision a été motivée par des raisons internes.

À Barce, les Sœurs franciscaines de l’Enfant Jésus quitteront leur maison dans les prochains jours ».

« Ici, à Tripoli, la situation est pour l’heure assez tranquille mais en Cyrénaïque, l’atmosphère est très tendue » affirme Mgr Martinelli

Source : Agence Fides 31 janvier

A mettre en lien avec les débilités de Dieudonné faîtes lors de son interview à une télévision algérienne. Voir ICI

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

mika 04/02/2013 18:53


https://www.youtube.com/watch?v=vLiBVpUYO28


Interview de Mgr Martinelli catholic Vicar about NATO (2011)