Enfumage: Manif anti-américaine, Fillon et Copé s'interrogent... préface Gérard Brazon

Publié le 17 Septembre 2012

Gérard 52ansL'enfumage est une pratique gouvernementale classique. Les gouvernements de droite comme de gauche aujourd'hui, sont confrontés à la même problématique: l'islam. La réponse ne change pas et n'est qu'un déni complet.

La puissance formidable des pétro-monarchies ne cesse de s'exercer sur les gouvernements européens et celui de France. Le Qatar est partout. Dans les banlieues, dans les stades de foot (cocaïne du peuple, jeu romain) comme dans les quartiers chics et la finance. Eurabia fait sentir sa réalité. Nous sommes sous la coupe des puissances financières islamistes. La seule solution serait d'abord et avant tout de s'en libérer. Les politiques sont responsables de cette dépendance aux pétrole.

Il y a deux ans, je collaborais à un livre de Gaston Garino adjoint au maire de Puteaux sur l'aventure industrielle de Dion Bouton. Gaston Garino, hélas décédé depuis, m'apprit au détour des pages, l'invention des moteurs électriques placés sur les roues en 1926. Soit 86 ans. Un livre que vous pouvez peut-être vous procurer à la Mairie de Puteaux si celle-ci souhaite aider à diffuser ce grand et beau livre sur une aventure extraordinaire. C'est aussi cela la culture...

Il m'affirma que l'industrie du pétrole aurait pu être évitée.  Le choix du tout pétrole pour des raisons politiques fut le choix des pétroliers et des américains. Nous en payons aujourd'hui les conséquences.

Gérard Brazon

****

Source Orange

Une enquête a été ordonnée dimanche pour identifier les organisateurs de cette manifestation. François Fillon s'est étonné qu'ait pu avoir lieu cette action place de la Concorde, à proximité immédiate de l'Elysée et de l'Intérieur. Selon son entourage, il a demandé, lors d'une réunion de militants UMP "à François Hollande des explications sur le fait que le préfet de police de Paris ait toléré une manifestation de salafistes".

Pour sa part, son rival pour la présidence de l'UMP, Jean-François Copé, a demandé sur TF1 "que toute la lumière soit faite sur les raisons qui peuvent expliquer qu'une telle manifestation non autorisée puisse se réaliser en plein Paris".


Bertrand Langlois AFP : Manif anti-américaine: Fillon et Copé s'interrogent, le gouvernement s'indigne"Le gouvernement a l'intention de faire preuve de fermeté. Les musulmans de France respectent la République et il n'est pas question d'importer ce conflit du fait d'éléments minoritaires", a affirmé M. Ayrault.Dès la déclaration de François Fillon, Jean-Marc Ayrault s'est déclaré à l'AFP "très choqué" par ces propos, rétorquant que la "manifestation était interdite" et que "les policiers ont fait leur travail". "Aucune manifestation n'a été ni déclarée, ni tolérée le samedi 15 septembre à Paris", ont précisé la préfecture de police et l'entourage du Premier ministre.

Les accusations de François Fillon, répondent à "des impératifs partisans", a accusé le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, "au moment où un esprit de rassemblement devrait s'imposer au sein de notre nation". Ses collègues Pierre Moscovici (économie) et Delphine Batho (écologie) ont aussi critiqué M. Fillon.

Eric Feferberg AFP : Manif anti-américaine: Fillon et Copé s'interrogent, le gouvernement s'indigneLe ministère de l'Intérieur a aussi annoncé le dépôt prochain d'un projet de loi permettant de juger en France les Français "qui se livrent à des actes de terrorisme à l'étranger ou qui vont à l'étranger, notamment en zone afghano-pakistanaise, pour se former au terrorisme dans des camps d'entraînement dans le but de revenir en France". François Fillon s'était aussi interrogé sur l'état d'avancement de ce texte.

Entre 200 et 250 personnes ont pris part samedi à ce rassemblement non déclaré et 152 ont été interpellées pour contrôle d'identité. Un mineur a été placé en garde à vue, soupçonné de violences contre des policiers dont quatre ont été légèrement blessés.

S'étaient pressés des hommes vêtus à la manière salafiste, des femmes intégralement voilées mais aussi de nombreux jeunes, à l'allure vestimentaire classique, avait constaté un journaliste de l'AFP.

Les manifestants protestaient contre la vidéo islamophobe "Innocence of muslims" ("L'innocence des musulmans") qui a embrasé le monde musulman.

Selon Manuel Valls, "il n'y avait pas que des jeunes", mais aussi "des petits groupes agissant que nous connaissons dans nos quartiers, qui prônent un islamisme radical".

Beaucoup des jeunes présents expliquaient s'être déplacés après avoir reçu des SMS ou des tweets, tels celui envoyé par un jeune Parisien, annonçant un "rassemblement uniquement pour les frères". Dès vendredi, une jeune femme relayait l'appel pour le lendemain à 15H00, appelant ses "followers" à venir "nombreux" pour "dénoncer le film sur notre prophète".

Les policiers avaient "repéré plusieurs messages" de ce type dès vendredi, selon une source policière. Sur place, les manifestants ont trouvé un important dispositif policier, mobilisé notamment pour les Journées du Patrimoine.

Les mouvements de protestation dans ce quartier sont rarissimes, et plusieurs sources policières se sont posées la question de savoir s'il y a eu manquement au niveau du renseignement. Dimanche, la sécurité avait été discrètement renforcée aux abords de l'ambassade.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Epicure 17/09/2012 17:49


Si "ceux que ""connait"" Manuel Valls " "prônaient le Nazisme radical dans les Banlieues, il n'agirait pas davantage?


Je pense que ces beaux personnages seraient tous déjà au Nouveau Camp des Milles......comme "étrangers ennemis" ou "Suspects" comme au bon vieux temps: il n'y aurait là plus aucun risuqe puisque
les Nazis et les Etats Nazis n'existent plus: je m'explique, si vous n'avez pas compris...
Les Gouvernements de France et les français en général ne semble prendre de risques que QUAND IL N Y EN A PAS....Plus facile de mettre des familles juives innocentes en camps que de se farcir les
Muz et leuir milliard etr demi de copains les plus riches du monde...Vraiment ...ctte fois...Pas comme les juifs pauvres supposés richissimes...


Cette France majoritaire (Gauche + Droite) me débecte...


Les Résistants hérpïques n'étaient pas légions....Avant Stalingrad