Enfumage: offensive de la bien pensance pour "nuancer" l'insécurité.

Publié le 4 Juillet 2013

Nous assistons dans les médias à une offensive de la bien pensance cherchant à nier l'insécurité bien réelle et ainsi, accuser les "fauteurs de troubles" de la réinformation. Cette bien pensance est dans la gêne et ne peut pas nier la réalité de cette insécurité que les français subissent. Alors cette bien pensance parle de sentiment d'insécurité qui bien entendu relève du fantasme du petit peuple comme si celui-ci ne voyait pas dans les rues de nos villes, la violence s'étaler dans l'impunité la plus totale ! Pour un Nicolas, manifestant contre le "Mariage pour tous" mis en prison, combien de ces jeunes délinquants sont encore libres malgré des dizaines d'interpellations et de jugements.

Voici deux exemples de discours lénifiant de "sociologues" sur l'insécurité. C'est toujours ces fameux sociologues à la manière de Jean Philippe Désir dit Harlem qui utilisent "leur science" pour enfumer le bon peuple.

C'est une sorte d'illusion disent-ils qui favoriserait l'extrèmiste de droite. Eux préférent parler de cri de rage de la jeunesse comme à Amiens (ben voyons) ou nier les faits comme à Marseille... les exemples sont légions.

Gérard Brazon

******

1/ http://www.metronews.fr/marseille/laurent-mucchielli-marseille-n-est-pas-la-ville-la-moins-sure-de-france/mmaw!UXa0OFtfweP3o/

Marseille est-elle une ville moins sûre que les autres villes de France ?
Non, si l’on compare ce qui est comparable. Il faut se baser sur les bons facteurs comme le fait que 25 % de la population marseillaise vit en ZUS (Zone Urbaine Sensible) et que ses banlieues sont en ville. En fait, si on veut comparer Marseille et Paris, il faut en fait comparer Marseille et Paris plus la Seine-Saint-Denis.

Pourtant le sentiment d’insécurité n’a jamais été aussi fort après la vague de fait divers en 2012 ?
Il faut distinguer 2 choses : la réalité et la représentation du discours politique et médiatique. Dans les faits, il y a à Marseille du banditisme et du trafic car le port est un lieu de circulation. Mais comme je dis toujours, 99,99% des marseillais découvrent les faits divers en lisant la presse le matin comme partout en France. Ce n’est pas leur quotidien. Ça ne se passe pas sous leurs yeux. Mais il y a une politisation très forte de ces faits divers depuis 2011.

C’est-à-dire ?
Ça a commencé au moment où on est entré en campagne électoral pour les présidentielles. Marseille est devenue un territoire privilégié des questions de sécurité dans la politisation nationale avec les visites des ministres de l’intérieur. Depuis, dès qu’il y a un fait divers, c’est repris dans les journaux nationaux.

Une tendance qui va durer ?
C’est sûr ça s’est bien implanté. Ça peut redescendre dans la hiérarchie des informations en fonction de choses plus importantes comme une guerre. Mais il y a une focale sur Marseille comme en Corse. Et comme les fait divers font partie des sujets préférés des médias, ça peut continuer. 

2/ http://www.lexpress.fr/actualite/societe/amiens-les-emeutes-n-ont-rien-d-un-jeu-c-est-un-cri-de-rage_1149533.html#Da2ddyvU0x6xoOfC.99

Amiens: "Les émeutes n'ont rien d'un jeu: c'est un cri de rage"-

La nuit fut courte pour les habitants des quartiers nord d'Amiens. Une centaine de jeunes s'en sont pris aux forces de l'ordre à coups de tirs de chevrotine, de mortier de feux d'artifice et des jets de projectiles. Seize policiers ont été blessés. A l'origine de ces heurts: un contrôle routier jugé excessifLaurent Mucchielli, sociologue spécialiste des questions de délinquance fait le point sur la situation.  

Les quartiers nord d'Amiens sont particulièrement démunis. Ce n'est pas pour rien qu'ils ont été classés dans les quinze zones prioritaires. Le taux de chômage et l'échec scolaire y sont aussi forts que dans n'importe banlieue française. Il y a très régulièrement des heurts, même si on n'avait jamais atteint le niveau de cette nuit. (...) 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

island girl 05/07/2013 01:36


Il suffit de vivre en france et de regarder autour de soi pour comprendre que la cote de Marine Le pen va grimper INEXORABLEMENT ,c'est "normal" !


 

Marie-claire Muller 04/07/2013 16:27


Allez y les gars continuez l'enfumage ,nous on sait une chose ;le boulot que vous étes sensé faire et pour lequel vous etes grassement payé vous ne le faites pas bien au contraire; donc vous
serez condamné par le peuple qui vit un cauchemard grâce à votre laxisme et votre traitrise !!(article 35 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1793)Le Figaro (de droite lol)
parle de menace MLP mais presque tous les commentaires disent le contraire ;la preuve!!!!


GARION57



Dès l'annonce de la levée de son immunité parlementaire j'ai adhéré au FN. Je précise que j'avais voté à gauche pendant 15 ans et qu'il y a 10 ans que je ne votais plus.



Le 04/07/2013 à 11:31

Alerter Répondre






jino11



Menace oui, certainement, pas pour nous mais pour tous ceux qui se gavent depuis des décennies sur le dos du peuple en le faisant mourir à petit feu. Mais pour nous français qui travaillons,
qui payons nos impôts, qui respectons les lois et qui sommes victimes d'une répression dictatoriale sans precedent de la part de l' UMPS et toute la clique (ecolos-modem-npa-melenchon-lo-cgt)
pour nous c'est un grand espoir qui est en train de naitre avec la montée fulgurante du FN. Tromper le peuple, l'abuser, l'infantiliser et lui faire la morale, ça ne dure qu'un temps, et là ça
a vraiment trop duré.


VIVE MARINE!!!!



Le 04/07/2013 à 11:31