Épidémie de "Vladimir" dans les faits divers.... Curieux tout de même!

Publié le 9 Juillet 2012

A l'heure où j'écris, on ne sait toujours pas si ce sont des "Vladimirs"! Mais sans crainte, on peut parier que si les prénoms ne sont pas donnés c'est que c'est sûrement des "Vladimir". 

Gérard Brazon

****

C'est une grande récompense pour les policiers de Cognac. Après de longs mois d'investigation et de recoupements, ils ont réussi à mettre la main sur les auteurs de multiples dégradations de véhicules, commises entre le 1er janvier et le 5 mars derniers.

Hier, mardi 3 juillet, quatre jeunes Cognaçais (amusant n'est-ce pas) de 17 à 19 ans, ont été interpellés à 9 heures. Au cours de leur audition, ils ont fini par reconnaitre les faits qui se sont déroulés en particulier dans les quartiers de l'hôpital, de Crouin et Saint-Jacques. A savoir, la crevaison des pneus de 39 voitures, 45 rétroviseurs cassés, 32 véhicules rayés et 48 plaintes pour d'autres dégradations.

Deux autres faits viennent se rajouter au panier, des jets de pierres sur la RN141 reconnus en mars 2012 et, le même mois, la mise en place d'un obstacle sur la route pour créer un accident dans le quartier de l'hôpital. Au total, 167 personnes ont portés plainte.

Connus des services de police, les quatre Cognaçais ont été appréhendés. Le plus jeune a été mis hors de cause. Ils ont reçu une convocation devant la justice. (Ils sont sûrement effrayés par cette convocation qui aboutira à un rappel à la loi sévère! Voire trés sévère... Parce que l'on ne plaisante pas avec madame Taubira)

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article