Éric Zemmour : Pour le Qatar, la France est une terre d’islam comme une autre

Publié le 25 Septembre 2012

Le Zemmour du mardi. « Les socialistes ont un goût prononcé pour la feuille de vigne. La participation française pour le fonds qatari pour les banlieues et le prétendu élargissement aux zones rurales relèvent d’un art consommé de la tartufferie. Pendant la campagne présidentielle, les amis de François Hollande n’avaient pourtant pas eu de mots assez durs à l’égard de la passion de Nicolas Sarkozy pour le Qatar. Celle-ci se révèle contagieuse : Hollande met ses pas dans ceux de son prédécesseur. Cela devient une habitude dangereuse.

Car ce n’est pas tant le dynamisme entrepreneurial de ces jeunes de banlieue qui a séduit l’émir du Qatar que la religion de ceux qui sollicitaient sa bourse. Après les plus grands palaces français, le Paris Saint-Germain, une partie de l’avenue des Champs-Élysées, on est passé à un autre stade. Après les murs, les populations… Le comportement de l’émir du Qatar est sans doute cohérent avec les principes islamiques de l’Oumma, la communauté mondiale des croyants qui ne connaît ni État ni frontière. Mais c’est le Gouvernement français qui ne respecte guère les principes républicains de la souveraineté de l’État-nation.

Le Qatar ne remplace nullement un État défaillant comme le suggère une propagande insistante. La politique de la Ville est depuis trente ans un tonneau des Danaïdes où un budget déficitaire a englouti des sommes considérables en pure perte. Le Plan Borloo a encore récemment dépensé en pure perte 40 milliards d’euros pour réhabiliter des logements dégradés. Les populations banlieusardes sont certes plus pauvres que les habitants des grandes villes qu’ils côtoient mais leur proximité géographique avec ces métropoles mondialisées est un atout économique exceptionnel par rapport aux vraies terres déshéritées : Lozère, Corrèze, Cévennes… où ne brûlent pourtant ni voiture ni école. La Seine-Saint-Denis est un des départements les plus riches de France. Cette proximité explique d’ailleurs le boom du trafic de drogues qui détourne bien des jeunes hommes d’un emploi traditionnel mais moins rémunérateur.

Non, dans l’Histoire de France, on a déjà connu semblable situation. Au XVIe siècle, les Espagnols finançaient les catholiques et les Anglais aidaient les protestants. Ils finirent par envoyer des armes et des troupes pour aider leurs coreligionnaires dans la guerre de religion qui ensanglantait la France. C’était le parti de l’étranger. Bien sûr, on n’en est pas là mais avec la chaîne satellitaire Al Jazeera, le Qatar influence déjà idéologiquement des populations immigrées branchées sur la parabole. Depuis le début des Printemps arabes, en Tunisie, Égypte, Libye, Syrie, jusqu’au Mali, partout le Qatar finance et arme si nécessaire islamistes, salafistes dans leur combat contre les dictatures laïques pour imposer la Charia. Le Qatar veut y remplacer l’Arabie Saoudite comme parrain d’une bourgeoisie islamiste mais en plus moderne, ouverte aubusiness. Sans doute, la France est-elle à ses yeux une terre d’islam comme une autre. »

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article