Esclavage! Des voix africaines s'élèvent dans le monde.(suite)

Publié le 31 Mai 2011

J'édite cet article que m'a signalé une lectrice dans un commentaire. J'avais écrit il y a peu un article su ce sujet qui ne provoqua pas beaucoup de réactions. Il faut croire que la traite des noirs par les arabo-musulmans ne passionne pas les foules bien pensantes. Seul le blanc est négrier par essence ce qui est fondamentalement raciste. Le blanc comme le noir ou le "jaune" ou le "rouge" sont des notions raciales qui n'ont pas beaucoup de sens étant donné que l'humanité n'est qu'une seule et même race.

Mais il faut croire que ceux qui ont des intérêts dans ces distinctions sont bien plus racistes qu'ils ne l'imaginent. Ils s'en moquent désormais puisque le raciste par définition est blanc et uniquement blanc des deux côté de l’atlantique.

C'est ancré dans la mémoire collective y compris des blancs eux-mêmes qui se confondent en excuses et en repentances permanentes. La vérité est tout autre! Mais qui cela intéresse qui la vérité de nos jours ?

Parlez-nous des symboles, d'images fortes, de voiliers chargés d'esclaves, montrez-nous des esclaves souffrants dans les champs de canne à sucre, de fouet, de cheville coupée, de main tranchée mais surtout ne nous parlez pas de ces files indiennes de captifs qui traversant l'Afrique de part en part en direction de l’Île de Zanzibar, l'Île des négriers arabo-musulmans.

Ne nous parlez pas de ces razzias, de ces triages entres les hommes et les femmes, les enfants et les vieux, ceux que l'on massacre sur place et ceux qui, en  en bonne santé, l'on attache pour qu'ils rejoignent ces files de la vente ou de la mort.

 

J'en veux beaucoup à ces dirigeants politiques de ces dernières années, à ces professeurs d'écoles, à ces historiens, à ces philosophes et autres sociologues, à ces médias qui n'on pas su démonter la mécanique de la persécution qui avançait à petit pas. Taubira en tête.

J’en veux à tous ces talentueux vendeurs de bobards historiques qui ont imposés un mode de pensée culpabilisateur et raciste anti français et anti blanc finalement.  En face,  ils n'ont eu que ces lâches cités plus haut, ces Jean-foutres qui ont vite balancé par dessus bord leur honneur et la fierté d'être issus de ce beau et grand pays: la France. 

Désormais, pour eux, la France est un gros mot. La France est dépassée, il y a l'Europe maintenant. Cette agglomération de peuples vidés ou en passe de l’être de leur mémoire collective. Une Europe sans racines si possible. Une Europe sans passé chrétien de préférence.

En face, les loups ont compris que la France qu'ils enviaient, qu’ils admiraient, qu’ils craignaient aussi, n'avait plus de dents, n'avait plus de fierté, n'avait plus de grands hommes.

Ils ont compris que la France était désarmée, impuissante. Alors ils la déchirent un peu plus. Ils ont planté leurs crocs dans cette chair qui est notre sang aussi. Tant de femmes et tant d'hommes sont morts pour elle, la France. Tant de sang a coulé pour que le drapeau soit toujours plus haut.

 

Aujourd'hui, ce drapeau est rabaissé. Il est brûlé par de jeunes « français de papiers ». Il est en second rang derrière un drapeau illégitime puisque non sacralisé par les peuples. Celui de l'Europe. 

Aujourd'hui, il y a pire encore, certains Maires le mettent en troisième niveau, derrière des drapeaux étrangers, algériens, palestiniens pour des raisons de politique électorale. 

Combien de temps cette France que nous aimons va-t-elle accepter cette humiliation. Cet abaissement de son Histoire, ce refus de ces racines pour "intégrer" au prix de sa mort, cette volonté de la détruire? Je ne le sais pas.

C'est aux Français de le dire. C'est aux français de réagir ou de mourir. Car c'est à travers l'Histoire que l'on façonne les mémoires. Aujourd'hui, dans les écoles, c'est notre mémoire que l'on détruit. 

Voici donc une page de cette mémoire que vous devez faire revivre, faire lire, aire suivre auprès de vos amis, par facebook, par internet, par courriels. Qu'importe qu'il y ait des français noirs, arabes, jaunes pour peu qu'ils soient français et qu'ils aiment ce pays que nos ancêtres nous ont légué. Parfois dans la fureur et le sang des guerres et des barricades. Souvent par la science et l'écriture.

Gérard Brazon 

Lire de nouveau: Des voix s'élèvent en Afrique (ICI)

*********************************

 


Marianne, 20 avril 2009 (extraits)

Si la communauté internationale a reconnu que la traite des Noirs avait été « une tragédie» et  « un crime contre l’humanité », pas un mot sur l’antériorité de celle pratiquée par les Arabo-musulmans et ses conséquences.

A Durban, les représentants du continent noir et ceux des pays arabes se sont contentés de mettre en accusation les négriers occidentaux, avec demande de repentance et de réparation.

Pourtant, le commerce négrier et les expéditions guerrières provoquées par les Arabo-musulmans, furent pour l’Afrique noire bien plus dévastateurs que la traite transatlantique.

Tout le Soudan depuis l’Océan jusqu’en Égypte était livré aux chasses à l’homme et à la vente de captifs. (…) Pour chasser et enlever de force 500.000 individus, il fallait en faire périr près de 2 millions d’autres (résistants ou fuyards.)

A Durban, les représentants du continent noir et ceux des pays arabes se sont contentés de mettre en accusation les négriers occidentaux, avec demande de repentance et de réparation.

Pourtant, ce fut la colonisation européenne, qui mit entièrement fin à la traite arabo-musulmane. L’Europe devenue anti-esclavagiste, la plupart des nations occidentales impliquées ont reconnu leur responsabilité et prononcé leur aggiornamento. On attend toujours celui des pays arabo-musulmans (Moyen-Orient, Maghreb, Iran, Turquie etc.).

De nos jours encore, beaucoup associent traite négrière au seul trafic transatlantique alors que la traite et le travail forcé des peuples noirs, n’ont pas été une invention des nations européennes.

Les Arabo-musulmans sont à l’origine de cette calamité et l’ont pratiquée en grand, du 7e au 16e siècle, pendant près de 1.000 ans, en déportant près de 10 millions d’Africains.

Au total, les Arabo-musulmans auront tué, castré ou déporté près de 17 millions d’Africains.

Ce douloureux chapitre de l’histoire de l’humanité, qu’il est difficile de ne pas qualifier de génocide par massacres, razzias sanglantes puis castration massive, chose curieuse, très nombreux sont ceux qui souhaiteraient le voir recouvert à jamais du voile de l’oubli, souvent au nom d’une certaine solidarité religieuse, voire idéologique.

C’est en fait un pacte virtuel scellé entre les descendants des victimes et ceux des bourreaux, qui aboutit à ce déni. Un silence sélectif entourant le crime arabo-musulman envers les peuples noirs, planait à Durban où on s’est contenté de mettre en accusation les négriers occidentaux, avec demande de repentance et de réparation.

Les participants ont tout simplement réussi, à occulter le rôle et la responsabilité des nations arabo-musulmanes pendant plus de treize siècles sans interruption.

Tidiane N’Diaye (source)

 

 


Lire de nouveau: Des voix s'élèvent en Afrique (ICI)

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire de France

Commenter cet article

francis CLAUDE 01/06/2011 16:15



Bravo Mr N'diaye, aprés ma longue période de vie Africaine etant Blanc et de sucrois  Bordelais d'origine que n'ai je pas entendu sur la traite négriére transtlantique!!!et ceci jusque dans
l'associantion a laquelle je fait partie . Aussi il y a une vingtaine d'années deguerre lasse 'j'ai fait un document ecris aprés presque une année de fouillepar ci par la internet n'etant pas
encore dévelloppé en afrique , et j'ai au cours d'une soirée lu ce document qui ressemble en beaucoup moins bien, fait que celui de Mr N'diaye aussi je trés hereux que plus de vingt ans
auparavant savoir que j'avais touché ou cela fesait mal.Il va s'en dire que dans mon cercle d'amis Africains je n'ai pas eu de commentaire et plus entendu parlé du suget......L'omerta existe dans
tous les domaines!



Nancy VERDIER 01/06/2011 11:47



J'ai relu l'article et visionné les vidéos à nouveau.C'est un témoignage impressionnant. Cette Taubira est une vraie honte pour notre pays.Il faut absolument revoir le texte qu'elle a fait voter
à l'Assemblée Nationale.  La traîte transatlantique n'a pas été un génocide car il y a aujourd'hui 70 millions de noirs sur les îles et aux USA, tandis que la traite négrière arabo-musulmane
a conduit au massacre de millions de noirs. Et cela se poursuit au Darfour avec la complicité de l'occident. J'espère que le livre de N'Diaye fera date.



Nancy VERDIER 31/05/2011 21:28



Durban a été un scandale à plusieurs égards. Merci à monsieur N'Diaye de rappeler tous ces faits et le généocide des noirs africains par les arabo-musulmans.Votre témoignage nous est précieux.
Aujourd'hui le génocide des noirs africains au Nigeria et au Soudan et même en Côte d'Ivoire se poursuit et le monde ferme les yeux. Ce sont cette fois des Chrétiens noirs africains qui sont
assassinés par les arabo-musulmans. Il faut continuer à le clamer haut et fort, car la présence massive de musulmans en Europe est de fort mauvais augure pour l'avenir de notre civilisation et de
nos peuples.