ESSAI SUR LES PHENOMENES RELIGIEUX ACTUELS / 2 - par Jean Valette

Publié le 5 Juillet 2011

Par Jean Valette.

2 iéme partie/

LA FRANCE CONFRONTEE A L' ISLAM

A nos "politiciens-penseurs" apparemment tombés dans l'adoration du dieu "argent et plaisirs hédonistes", je demanderais bien de cogiter sur les causes qui ont conduit Athènes, Alexandrie, Rome et ces civilisations brillantes, à leur déclin puis à leur ruine ?...- Nous assistons en France à une dégénérescence des valeurs humaines, je dirais même des vertus, vertus dans le sens étymologique: valeurs de l'homme en tant qu'homme telles que courage, honnêteté, persévérance dans la vérité etc.

Les dangers d'un islam intégriste et conquérant sont hélas réels et particulièrement favorisés par nos faiblesses.

assoupissement dans le confort de nos petite satisfactions hédonistes, nos valeurs abandonnées à force de consumérisme béat de jeux télévisuels allant jusqu'à confondre réalité et débordements sexuels (téléréalité), recours frileux dans l'assistanat d'état frisant la mendicité avec blocage de la société par nos syndicalistes rivalisant pour leurs besoins publicitaires personnels.

- Nos frères français de confession musulmane qui vivent leur foi en esprit et en vérité ne risquent-ils pas d'être les proies toutes trouvées pour ces dangereux islamo-intégristes, si nous ne les soutenons pas très fermement, nombre d'entre eux ont fait et font encore la fierté de la France, ne les laissons pas tomber face à l'oppression islamiste dont ils seront les premières victimes !

Lorsque la France a capitulé devant l'oppression nazie, le Général De Gaulle nous avait exhortés à la résistance, d'aucuns ont pris le maquis avec leurs armes et leur courage, d'autres ont agi auprès des politiques et des administrations, d'autres encore ont fait fonctionner leurs neurones, tous étaient admirables !....  

Mais je n'ai pas ouï-dire qu'à cette triste époque, des groupes friands de provocation médiatique aient choisi d'organiser des "apréo-pinard-saucisson" bien festifs et exhibitionnistes, c'eût été certainement très amusant mais je ne crois pas qu'il y ait eu la moindre efficacité à l'encontre des nazis, sinon de favoriser des ralliements au "travail, famille, patrie" du Maréchel Pétain et contribué à un redoublement de méfiance de Laval et ses sbires !

 http://www.youtube.com/watch?v=lziFltTZdrs

  - Comme le dit sagement le Père Boulad qui sait parfaitement de quoi il parle, le problème de l'islam intégriste ne pourra se régler maintenant que par la volonté et la persévérance des musulmans libéraux :

- Alors, aidons les au lieu de leur mettre des bâtons dans les pieds !!!...

 LES ASSOCIATIONS SONT MAINTENANT A LA MODE

Plus on est de fous plus on rit, l'exhibitionnisme étant une relativement nouvelle mode, en avant la musique et je me demande bien ce que l'on peut attendre de manifestations bon enfant dont les organisateurs n'hésitent pas à se qualifier de "résistants" !

 Un peu de respect pour les "armées de l'ombre" qui furent l'honneur de la France !

Appeler "Résistance" quelques rassemblements festifs avec casques gaulois en carton pâte, fanfreluches et cotillons pour noces et banquets, brandissant saucissons et kil de rouge comme ce fut le cas à Paris récemment ne peut certainement pas s'intituler "résistance" eu égard à nos pères et pour certains d'entre nous leurs grands pères qui furent des "résistants" au réel péril de leur vie...

Il ne faudrait tout de même pas assimiler exhibitionnisme d'ados prolongés avec le courage, l'abnégation et l'honneur de la Résistance française lors de l'occupation de notre pays par les armées allemandes, ce serait insulter la mémoire de tous ceux qui sont tombés au combat, fusillés par les nazis ou par la milice...

Tout ça pour quelques mosquées, quelques nanas en mal d'identité s'habillant avec des housses exotiques et par quelques "pédagos" dépourvus d'autorité issus des dérives soixante huitardes aux slogans "il est interdit d'interdire" qui leur reviennent dans le nez tel des boomerangs, mais vieille habitude oblige, "après leurs sacro-saintes vacances" ...

Je ne suis pas contre ces petites sauteries festives, on peut même danser et s'amuser, mais gardons l'échelle des valeurs dans le bon sens ....

Je vais être quelque peu digressif, mais cette nouvelle manie de vouloir organiser des défilés, « monomes », parades et autres "mises en spectacle", amusent peut être une certaine catégorie de, je dirais "intellectuels", mais ne risque-t-elle pas de faire du tort à d'autres personnes plus réservées ?...   Par exemple ce que l'on nomme "Gay-pride".

Oh je me doute bien que des esprits chagrins vont me sauter sur le poil en me traitant d'homophobe et de je-ne-sais-quoi en phobie, j'ai pourtant une pensée émue pour pas mal d'amis et relations professionnelles, même des membres de ma famille, qui sont homosexuels, n'en ont pas honte, sont respectés car respectables, et  souffrent de voir pour "quoi" certains exhibitionnistes voudraient les faire passer!

Et bien non, n'en déplaise aux faiseurs d'opinion, il y a de nombreuses personnes homosexuelles, hommes et femmes, qui ne se reconnaissent pas dans ces exhibitions, il n'est pas étonnant que des immigrés, vivant une religion telle que le christianisme, le judaïsme et même l'islam, aient une opinion aussi "fabriquée" sur notre France pour quelques adolescents-prolongés qui s'amusent à choquer pour le plaisir...   Dommage !

Si je me permets de faire une simple remarque sur le thème "résistance" et la profondeur des actions prévues pour ce faire, c'est que l'arrivée de l'islam en France, n'est pas un phénomène vraiment  nouveau, j'ai quelques bouquins écrits en français par des musulmans qui datent de 1982, 1986,1988 et un "guide pratique du musulman en France" édité en 1984, je me suis offert le coran et deux autres études publiées en 2004 par un universitaire qui s'en inquiétait, tous ces ouvrages comme beaucoup d'autres étaient destinés au "grand public" pour la plupart, aux "initiés" pour les autres, les quelques personnes qui se sont manifesté haut et fort, sont des universitaires juifs et catholiques, personne ne les a suivies parce qu'évidemment, ils n'étaient "que des cathos méprisés et des juifs honnis" sauf depuis quelques mois par des associations laïques et ce, en organisant des festivités de rue...

 Si de telles "festivités" sont de nature à émouvoir la grande presse, j'ai pu constater que ce n'était pas vraiment dans le bon sens, mais au contraire pour bien les condamner, alors est-ce bien utile de les "banaliser" ? 

Donc depuis trente ans environ, personne en haut lieu ne semble s'en être ému, surtout pas les partis de gauche qui ont été au pouvoir dès 1981 si mes souvenirs sont exacts, au contraire ils ont "inventé" des tas d'associations pour permettre cette sorte d'invasion intellectuelle, aujourd'hui ce phénomène n'est plus seulement intellectuel mais dans les faits.

Je ne crois plus aux pétitions, groupes Facebook ou autres joyeusetés, je suis pourtant d'un naturel optimiste, crier "au loup" lorsqu'il est rentré est peut être une stratégie, ce n'est pas la mienne, je suis maintenant beaucoup plus pessimiste, j'alerte régulièrement mais en vain des personnalités politiques de mes relations (droite et gauche),  je continue car la persévérance est une vertu paraît il.

PARADOXE

Les Associations ! Oh je n'ai rien contre bien évidemment mais je commence à savoir comment elles fonctionnent le plus généralement du monde et vouloir créer des "associations", des groupes d'individus qui devraient être censés tous penser pareil, me fait penser non seulement à la Tour de Babel mais surtout à de petites "forteresses" bien étanches, genre de "clan" ou de "communauté" du "on se sent bien entre soi", les fumeurs de pipe, les gastronomes barbus (j'en ai fait partie), la liste est gigantesque rien qu'en France, maintenant les "bienfaiteurs du saucisson -pinard", bien communautaires et qui prétendent justement lutter contre le communautarisme !...   Qu'ils s'amusent entre eux oui, mais qu'ils ne se prétendent pas sauveurs de la France, de la nation justement contraire de tout communautarisme. C'est effectivement de sagesse et d'intelligence sociétale dont il doit être question à la base de la vie sur notre terre.

Le peuple Hébreu, le plus petit des peuples de l'antiquité avait pressenti ce besoin c'est pourquoi il avait sans cesse recherché Le Dieu, La Divinité surpassant toute personnalisation humaine, pour définir la meilleure façon pour l'homme de vivre dans le monde minéral, végétal et animal, monde animal dont nous sommes issus.

Contrairement aux idées reçues, ce n'est pas à partir de Moïse qui avait été élevé à la cour de Pharaon que le peuple hébreu crut au dieu unique, mais bien à partir d'Abram dont le nom fut changé pour Abraham (le nom en hébreu est considéré comme une sorte de "programme" de vie de celui qui le porte.

Encore une fois je demande pardon aux athées et aux allergiques. Mais d'un Dieu proche, présent, qui parle à son peuple avec un "tu" et un "je" où l'interdit "inter-dicere" pose l'altérité et le respect...

La sortie d'Egypte, la dualité des genres fut inventée par ce peuple hébreu: Moïse le guide, Aaron le prêtre, séparation (déjà) du pouvoir politique et du pouvoir religieux. Le génie du peuple hébreu est d'avoir su mémoriser sa vie et son histoire pour en tirer des enseignements "sociétaux", déjà !...

 On peut encore aujourd'hui lire cette histoire, rien n'est caché, il ne s'agit nullement d'une hagiographie des uns ou des autres, même les pire turpitudes sont honnêtement rapportées pour que la postérité y trouve un enseignement salutaire.

Si, si, et les Rabbins le savent bien, n'ont ils pas disserté avec des milliers de pages sur ces sujets …

Lors de l'invasion romaine que s'est il également passé ?... Le pouvoir temporel et le pouvoir religieux se sont commués en un seul pouvoir : le Sanhédrin, avec les pharisiens que l'on pourrait assimiler à nos actuels "bien-pensants", du coup nombre de "sectes" ont vu le jour, entre autres les esséniens, généralement contre les "collabos" de l'époque qui acceptaient de rendre un culte (obligatoire) à César qui représentait la puissance impériale et surtout le culte de la personnalité...

Notez, si vous lisez bien ces textes, que chaque fois que Moïse (guide politique) a voulu être à la fois Moïse et Aaron, ou chaque fois que Aaron (guide mystique) a voulu être à la fois Aaron et Moïse, ça a très mal tourné !...

Le nombre de fois historiques ou les peuples divers et variés sont retombés dans ces errements: il n'y a qu'à ouvrir n'importe lequel de nos bouquins d'histoire, même ceux qui furent revisités pour les besoins de causes idéologiques.

 La seule et unique tentative raisonnable depuis ces temps de chaos sociétaux, ce fut peut être la déclaration française de séparation des pouvoirs et la loi de 1905 que nos politiciens intello-gélatineux piétinent gaillardement de nos jours par pure démagogie opportuniste de courte vue.

Jean Valette

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article