Et si on prenait un apéro géant le 18 juin à 19h à la Goutte d'Or à Paris.

Publié le 10 Juin 2010

Un apéro géant saucisson-pinard, le vendredi 18 juin, à la Goutte d’or.

             Sylvie François une citoyenne de la Goutte d'Or à Paris appelle à un apéro à dans le quartier de la goutte d'or à Paris. Une goute qui fait déborder un vasse.

             Réaction hostile de SOS-Racisme qui, comme d'habitude, hurle au scandale. (Voir sa réaction en fin d'article). Pour SOS Racisme, créature des socialistes Julien Dray et Harlem Désir qui ont bien réussi dans la politique de Mitterrand, ce n'est pas normal d'appeler à un apéro géant à la goutte d'or. Surtout pour y manger du saucisson et boire un peu de vin. C'est plus logique de fermer les rue le Vendredi pour la prière et de ne plus rien trouver autre que du Hallal dans un quartie de France.

               En attendant, je vous laisse lire l'interwiew d'une citoyenne qui en a un peu marre de ne plus rien trouver dans les magasins d'alimentations pour se nourir à la manière française. C'est à dire un bon pinard de temps en temps, un bon saucisson aussi et un petit apéro dans le quartier de la Goutte d'or. C'est donc la goutte qui a fait déborder le vase de Sylvie François.

Gérard Brazon

 

                Riposte Laïque : Bonjour Sylvie. Vous avez créé sur Facebook un groupe appelant à un « Apéro géant saucisson et pinard à la Goutte d’Or », dans le 18ème arrondissement de Paris :

http://www.facebook.com/group.php ?gid=120706347964200

Alors pourquoi le saucisson ? Pourquoi le pinard ? Et pourquoi à la Goutte d’Or ?

 Sylvie François : Devinez ! [rires] Parce que, cher Monsieur, trouver du pinard et du saucisson à La Goutte d’Or, depuis un certain temps, relève de l’exploit ! Je ne vous parle même pas de pouvoir en consommer au troquet du coin… La déferlante musulmane dans le quartier est en train de nous imposer la prohibition islamique des produits de nos terroirs, parce qu’ils ne sont pas conformes à je ne sais quelle règle religieuse ! Déjà que, en tant que femme, l’islam ne m’était guère sympathique, en tant que Française, tout simplement, cela me semble être une religion décidément étrange. Il ne faudrait pas aussi qu’on arrache encore un peu plus nos vignes et, tant qu’on y est, qu’on éradique la race porcine de toute la surface du territoire ?

 

                 Cela peut paraître une question marginale mais nous sommes en réalité au cœur du problème : sommes-nous encore en France à La Goutte d’Or ?

Pour moi, qui y habite de père en fille depuis trois générations, la réponse ne peut être que positive. Donc dans ce cas, allons le montrer. Allons montrer que dans le 18ème arrondissement cher à Albert Simonin, à La Goutte d’Or où Emile Zola avait situé « L’Assommoir », le peuple français, fier de ses traditions, est bien décidé à les défendre, à les faire vivre et à les transmettre. L’interdit religieux, ne passera pas par nous !

 

                Riposte Laïque : Grâce à la réinformation sur Internet, il n’échappe à personne que dans ce quartier dont vous soulignez l’islamisation, plusieurs rues sont bloquées chaque vendredi après-midi par des milliers de personnes qui y font publiquement et illégalement leur prière rituelle. Votre « apéro » est-il également une protestation contre cette occupation illégale ?

               Sylvie François : C’est évidemment le sens premier de cet apéro. Je ne vais pas détailler ici ce qui se passe rue Myrha, rue des Poissonniers, rue Polonceau chaque vendredi. Riposte Laïque a déjà tout dit, tout montré. Au-delà de la protestation contre ces occupations illégales et, pour le coup, très ostentatoires, le but est aussi de montrer qu’il ne saurait y avoir à Paris (comme partout en France) de zone d’extraterritorialité religieuse et qu’il est possible de procéder à une sorte de « réappropriation identitaire » de nos villes et de nos quartiers. C’est pourquoi je suis particulièrement heureuse que Riposte Laïque et le Bloc Identitaire, pour ne citer qu’eux, aient fait jonction autour de cet événement, en mettant de côté leurs divergences, car, à eux deux, ils représentent bien les deux facettes que j’avais à l’esprit quand j’ai lancé ce groupe.

 

                Riposte Laïque : Contrairement à ces prières publiques, vous souhaitez que votre manifestation soit tout à fait légale. Avez-vous fait une déclaration en préfecture ?

Sylvie François : Contrairement, comme vous dites, aux musulmans qui imposent leur loi religieuse, nous ne nous imposons pas le 18 juin à La Goutte d’Or, même si l’on pourrait considérer que nous sommes tout de même en droit de le faire !

Nous respectons la loi française et la loi française exige qu’un tel rassemblement fasse l’objet d’une déclaration en préfecture. Afin que celle-ci soit conforme à tous les critères requis, j’ai donc fait appel à un avocat du barreau de Paris spécialisé dans les manifestations sur la voie publique.

A l’heure où je vous parle, la déclaration en préfecture est en voie d’achèvement. Elle sera adressée aux autorités préfectorales dans les prochaines heures. J’y donne toutes les garanties que la préfecture est en droit de réclamer, notamment celle, vous allez voir qu’il faut penser à tout, que le lieu sera restitué aussi propre (voire nettement plus propre !) que nous l’aurons trouvé en arrivant.

 

                Riposte Laïque : Et avez-vous invité les élus locaux et les acteurs associatifs du quartier ?

Sylvie François : Je le ferai dès que le lieu exact de rassemblement sera fixé. Tous les élus du 18ème arrondissement, à commencer par le maire, Daniel Vaillant, seront conviés, ainsi que les responsables des principales associations du quartier. Pour qu’ils voient que la résistance joyeuse est lancée, pour qu’ils la rejoignent s’ils le souhaitent ou pour qu’ils prennent enfin conscience qu’ils doivent en tenir compte pour les autres.

 

            Riposte Laïque : Vous avez retenu le 18 juin à 19 heures. Faites-vous de cette date un symbole ?

 

         Sylvie François : Evidemment ! L’esprit de résistance doit s’emparer de chacun de nous. Maintenant, trop c’est trop ! Nos rues sont occupées et il faudrait que nous restions sans rien dire ? Nos villes et villages voient s’ériger des mosquées surdimentionnées et financées par l’argent du contribuable, nos boutiques et nos supermarchés sont envahis par des produits halal, nous mangeons même halal sans le savoir, et nous devrions nous taire, accepter, faire le dos rond ?

Assez ! Je n’appelle pas, bien sûr, à la constitution de maquis. J’appelle au réveil du peuple français. Je l’appelle – et nous l’appelons tous, tous ceux qui se sont déjà rassemblés autour de cet événement – à se souvenir qu’un jour, alors que tout semblait perdu, des gens comme vous et moi ont su dire : non. Vous savez : l’islam n’est fort que de nos faiblesses. Il ne progresse que sur nos renoncements et nos abandons. A nous d’avoir le courage de dire non.

  

             Riposte Laïque : La date et l’heure sont fixées, mais pas encore le lieu exact. Pourquoi ?

 

Sylvie François : La déclaration de manifestation, adressée à la préfecture, mentionne un lieu précis. Si je n’en fais pas état pour le moment, c’est parce que j’ignore s’il sera entériné par la préfecture et que je ne veux pas donner l’impression de « passer en force ». Il me semble que le lieu que j’ai choisi sera plus facilement accepté si je respecte, à l’égard des autorités, les règles les plus élémentaires de la courtoisie qui exigent que nous en parlions avant de le rendre public.

 

            Riposte Laïque : Plusieurs organisations vous ont rejoint. Vous avez signalé Riposte Laïque et le Bloc Identitaire. Ça ratisse large ! Comment expliquez-vous cet éclectisme – je n’ose dire cette « diversité »… – et ne craignez-vous des récupérations politiques ?

Sylvie François : J’ai demandé et je redemande par votre intermédiaire à toute organisation souhaitant se joindre à cet événement de prendre préalablement contact avec moi. Je serai donc la seule personne habilitée à dire qui est en droit de se joindre officiellement à cet apéro/pique-nique et, le cas échéant, à dire qui se prévaut d’un aval qu’il n’aurait pas reçu. Je pense être claire…

L’éclectisme, comme vous dites, la diversité, la représentation d’un éventail politique le plus large possible sont à la base de ce rassemblement, mais encore faut-il que ce soit sur des bases communes et pas sur des malentendus, surtout s’ils sont sciemment voulus. Je vais vous donner un seul exemple et je crois que chacun comprendra. Une organisation politique que je ne connaissais pas mais dont j’ai découvert qu’elle se place dans la lignée idéologique du maréchal Pétain s’est manifestée auprès de moi, l’air de rien, pour se joindre à cet apéro ! Ben voyons… Je leur ai donc expliqué gentiment mais fermement qu’ils n’avaient rien à faire à un rassemblement placé sous l’esprit du 18 juin 1940.

J’ajoute que toutes les organisations participantes se sont mises d’accord pour que les banderoles ou panonceaux soient strictement contrôlés. Pas question par exemple qu’un groupe déboule pour promouvoir tel ou tel candidat à l’élection présidentielle.

  

               Riposte Laïque : Quels sont les autres mouvements qui appellent à ce rassemblement ?

Sylvie François : Aujourd’hui, dimanche 6 juin – encore une date symbolique ! –, je peux vous citer, outre Riposte Laïque et le Bloc Identitaire, l’association Résistance Républicaine de Christine Tasin, les Jeunes pour la France (mouvement de jeunes du MPF), l’association Vérité Valeurs & Démocratie (VVD), les jeunes identitaires franciliens du Projet Apache, l’important site internet Bivouac-Id, l’association Solidarité des Français (SDF), l’association Terroirs Parisiens, les sites RésilienceTV, Lion-Ardent, Poste de Veille, et des dizaines de blogs individuels. Pardon pour ceux que j’oublie, il commence à y avoir du monde ! D’autres organisations, associations, sites et blogs annonceront leur participation ou leur soutien à ce rassemblement au fil des jours, afin que le front uni de résistance se renforce quotidiennement jusqu’au 18 juin.

 

                        Riposte Laïque : Plusieurs de ces mouvements sont ouvertement hostiles à l’islam. Votre rassemblement est-il une manifestation « islamophobe » ?

Sylvie François : En aucune manière. Il ne faut pas confondre deux choses : l’islamophobie d’une part, le refus de voir la France devenir terre d’islam de l’autre.

L’islam est un danger mortel tant pour la laïcité, à laquelle, à juste titre, vous êtes si profondément attachés, que pour la civilisation européenne. Je pense même qu’une laïcité ouverte (je ne parle pas des militants laïcs « cathophobes » dont je ne pense pas que vous soyez) ne peut pleinement s’exprimer que dans le cadre civilisationnel qui est le nôtre. C’est un des paradoxes de l’Histoire de France. La laïcité s’est construite contre le christianisme, et parfois de façon très violente ; et c’est maintenant dans le cadre d’une société imprégnée de christianisme qu’elle peut subsister, de telle sorte que si ce cadre civilisationnel venait à disparaître, la laïcité sombrerait avec lui ! Bien sûr, tout ceci n’engage que moi, mais cela me semble une piste de réflexion intéressante sur laquelle devraient se pencher tous ceux qui pensent que la France est « islamo-compatible ».

  

                     Riposte Laïque : Toujours à propos de religions, certains catholiques vous reprochent d’appeler à manger de la viande le vendredi. Des juifs pratiquants regrettent que la date et l’heure choisies tombent en plein shabbat. Que leur répondez-vous ?

Sylvie François : J’ai vu qu’il y avait quelques mouvements d’humeur à ce sujet, notamment de la part de catholiques pratiquants. Je me suis entretenue de cette question avec un prêtre, et, tant qu’à faire, avec un prêtre « de tradition ». Sa réponse est nette : la seule chose obligatoire pour les catholiques, c’est l’abstinence de viande le vendredi pendant le carême. Or nous ne sommes pas en période de carême.

J’ajoute que si ce pique-nique est intitulé « Apéro géant Saucisson et pinard », c’est pour le symbole. Nous ne forcerons personne à manger du saucisson ! Si des participants veulent venir avec du poisson – plutôt du saumon fumé que des sardines à griller, on ne va pas faire un barbecue ! [rires] – ou uniquement avec des tomates au sel ou avec des radis, ils sont les bienvenus !

Quant aux remarques qui viennent de certains Juifs, qu’ils se souviennent que des Juifs sont allés soutenir les distributions de soupe au cochon à Paris le vendredi soir, et je n’ai pas connaissance qu’ils se soient fait réprimander par leurs rabbins. De grâce, ne rallumons pas les guerres de religion, ni les guerres entre croyants et non-croyants ! L’heure est trop grave.

               Riposte Laïque : Les « apéros géants » qui sont à la mode ont une réputation de beuverie. Quelles consignes donnez-vous pour éviter tout dérapage dans ce sens ?

                Sylvie François : Que ceux qui veulent se saouler restent chez eux, ce ne sera pas le lieu ! L’expression « apéro géant » était destinée à marquer les esprits, mais ce sera un pique-nique. Je donnerai sur Facebook des consignes strictes, afin que cet pique-nique se déroule dans l’esprit dans lequel je l’ai lancé, à savoir joyeux, festif, convivial et familial. L’esprit, c’est celui des films de Jean Renoir, des guinguettes au bord de l’eau, des canotiers ou des casquettes, celui du Front Popu, des congés payés, de Jour de fête de Jacques Tati, des bords de Marne.

Alors du vin, oui, mais avec modération. Des alcools forts, non. De la bière qui saoule à vous transformer une rue en virage (Nord ou Sud, je n’y connais pas grand chose) du Parc des Princes, non ! Ce sera un pique-nique « à la bonne franquette », avec de la musette, du Bruant, des accordéons si certains veulent venir avec, et ceux qui auraient d’autres projets ne pourront pas y accéder.

 

                Riposte Laïque : Le groupe Facebook compte, ce lundi, plus de 1900 membres ! Personnellement, espériez-vous un tel succès de votre appel ?

                 Sylvie François : Franchement ? Non. Je dois même vous avouer que je vois les inscriptions affluer d’heure en heure avec une certaine émotion. Je sais bien que tout le monde ne pourra pas venir, que c’est difficile et onéreux pour ceux qui habitent en province – car, comme vous le savez, le principal reproche que l’on peut faire à Paris est que c’est très excentré ! [rires] –, mais cette mobilisation, inattendue, est le signe que tout n’est pas perdu, qu’il ne faut pas écouter les défaitistes et autres déclinistes qui expliquent qu’il n’y a plus rien à faire. Issue du peuple, je crois au peuple, même si parfois je doute. Et là, en ce moment, je me dis que j’ai raison d’y croire. Il est en train de se réveiller et je compte maintenant sur tous pour que la mobilisation virtuelle se transforme en mobilisation réelle, le panier sous le bras et la nappe à carreaux sur le sol, à La Goutte d’Or le 18 juin à 19 heures.

              

                 Riposte Laïque : Et après ce 18 juin, vous-même ou les organisations participantes envisagez-vous une suite à cette manifestation ?

                 Sylvie François : Il ne vous aura pas échappé que l’appel lancé par le général De Gaulle le 18 juin 1940 fut un point de départ, pas un point d’arrivée ! Trois ans plus tard naissait le Conseil National de la Résistance. Les circonstances ne sont tout de même pas semblables et quelques jours, ou quelques semaines, me paraissent suffisants pour qu’une structure de coordination soit mise en place – l’idéal étant que sa création soit annoncée au plus fort de cet apéritif/pique-nique.

               Je précise à toutes fins utiles et pour lever tout malentendu que si je suis à l’origine de ce rassemblement, je n’ai pas l’âme d’une « générale en chef » ! [rires] D’ailleurs aujourd’hui, il me semble qu’il n’y a pas besoin d’un « général en chef » ; je serais plutôt une adepte du fonctionnement en réseau entre organisations majeures et responsables.

           Clairement donc, ce rassemblement du 18 juin 2010 est pour moi le point de départ de la fédération de tous les résistants à l’islamisation de la France dans l’esprit de l’appel du 18 juin 1940 qui, je vous le rappelle, se terminait par ces mots : « Quoi qu’il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas. »

            

               Riposte Laïque : Merci Sylvie, et bon pique-nique à vous et à tous ceux qui seront au rendez-vous le 18 juin à 19 heures !

Par Riposte-Laïque


                C’est fou comme un simple pique-nique franchouillard peut mettre en émoi le ban et l’arrière-ban des idiots utiles de l’islam politique !

Le premier à sortir son flingue est SOS-Racisme, dans un communiqué grotesque (1). Rien que le titre vaut son pesant de totalitarisme : « Il faut interdire « Apéro géant Saucisson et pinard à la Goutte d’Or » ». Bigre ! Voilà que les « potes » de Dominique Sopo voudraient « interdire » le fait de consommer charcuteries et bon vin au pied de la butte Montmartre ? Mais quelle mouche « halal » les a donc piquées ?

Lisons donc leur étrange fatwa.

« Le 18 juin prochain, aura lieu, à l’initiative du Bloc identitaire un rassemblement à la Goutte d’Or dont l’objectif est clairement la provocation. »

                Bon c’est déjà tout faux dès le début ! Les premiers à avoir eu l’idée d’un apéro dans le 18ème arrondissement de Paris, c’est… Riposte Laïque (2) !

               Puis une citoyenne du quartier, Sylvie François, lança son propre « apéro Facebook », où, comme on peut le constater sur les « infos » de son groupe, il n’est fait nullement à quelque référence politique ou associative qui soit (3). Le Bloc Identitaire lui a répondu positivement, mais Sylvie François déclara aussitôt qu’elle allait également « se rapprocher » de l’initiative de Riposte Laïque (4).

                Le « rapprochement » fut efficace, puisque les deux « apéros » ont fusionné, et le projet commun reçut vite l’approbation de groupes comme Bivouac-ID (dont on cherchera en vain la filiation avec les Identitaires), mais aussi les associations Résistance Républicaine et Ligue du Droit des Femmes, dont on ne peut pas dire qu’ils partagent pleinement le programme du Bloc Identitaire.

               Celui-ci, tout comme Riposte Laïque, font référence à l’appel du 18 juin du Général de Gaulle et au Conseil National de la Résistance. C’est sans doute là que SOS-Racisme aurait dû chercher l’esprit de ce pique-nique populaire, mais évidemment il n’en dit mot. Il préfère taper uniquement sur le Bloc Identitaire (...) Lire la suite ICI

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Patrick Cojean 13/06/2010 20:54



" outre Riposte Laïque et le Bloc Identitaire, l’association Résistance Républicaine de Christine Tasin, les
Jeunes pour la France (mouvement de jeunes du MPF), l’association Vérité Valeurs & Démocratie (VVD), les jeunes identitaires franciliens du Projet Apache, l’important site internet
Bivouac-Id, l’association Solidarité des Français (SDF), l’association Terroirs Parisiens, les sites RésilienceTV, Lion-Ardent, Poste de Veille, et des dizaines de blogs
individuels."


 


intéressants copinages !


Et vous qui disiez ne pas savoir que Riposte Laique organisait des actions avec des organisations d'extrême droite
!


http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2010/06/09/apero-geant-goutte-dor-les-identitaires-et-riposte-laique-font-manip-commune/


http://frontdespatriotes.blogspot.com/2010/06/lapero-geant-saucisson-pinard-interdit.html






Frédéric 10/06/2010 10:56



A quand un apéro "Saucissons-Pinard" des Putéoliens dans la rue Saulnier? On devrait demander à la Municipalité de nous organiser ça!



LusurPost.fr 10/06/2010 10:53



SOS Racisme veut interdire un apéro géant "Saucisson-pinard": "C'est clairement raciste"
cet apero geant dans la rue myra a Paris a pour but de repondre au fait que les musulmans bloquent illégalement cette rue tout les vendredi pour faire leur prieres!!!

des hommes avec brassards securité qui empeche les voitures les femmes et les non musulmans de passer dans cette rue c'est pas du racisme??????

voire ces videos:
http://www.youtube.com/watch?v=a-3inrMlh0o&feature=player_embedded
http://www.youtube.com/watch?v=WxDEo-NgwIU&feature=player_embedded
http://www.youtube.com/watch?v=KSne0bQ3mug&feature=player_embedded
http://www.youtube.com/watch?v=wZU6KYgz-14&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=ZxnM_wgZKRU&feature=related

ont ils une autorisation speciale du prefet pour bloquer une rue publique pour faire leur prieres et ainsi montrer clairement qu'ils sont en terrain conquis????????